WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mesure et analyse de la pauvreté non monétaire chez les enfants:le cas du Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Simplice Kitleur LEKEUMO
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Introduction

Au Cameroun, la littérature sur la pauvreté est largement dominée par l'approche monétaire. On peut citer pour s'en convaincre la série d'enquêtes ECAM utilisant la seule variable monétaire dans la détermination du seuil de pauvreté des ménages. Toutefois, la réalisation d'enquête MICS en partenariat avec l'UNICEF a permis non pas de déterminer le profil de pauvreté non monétaire des ménages, mais d'évaluer les conditions d'existence des ménages tout en maintenant une attention particulière sur la situation des enfants et des femmes considérés comme faisant partie de la frange de la population la plus vulnérable. Des universitaires et des chercheurs indépendants en s'intéressant au phénomène de pauvreté et d'inégalité au Cameroun ont eux aussi davantage privilégié l'approche monétaire.

Les travaux parcourus se situent dans les champs de la relation entre pauvreté et répartition du revenu (Fambon et al, 2005), de la décomposition des effets de politiques économiques sur l'évolution de la pauvreté au Cameroun (Emini et al, 2006), etc. De tous ces documents, deux émergent pour aborder la pauvreté du point de vu non monétaire, en adoptant une approche multidimensionnelle du phénomène de pauvreté. Ces études portent sur une approche multidimensionnelle de la pauvreté et des inégalités au Cameroun (Foko et al, 2007), et sur l'analyse des conditions d'existence des ménages et pauvreté au Cameroun (Debok, 2001).

Que l'étude soit réalisée suivant l'approche monétaire ou non, la pauvreté est toujours perçue au niveau du ménage et, est alors considérée comme pauvre toute personne vivant dans un ménage pauvre. Procéder ainsi reviendrait à traiter tous les membres d'une famille sur un pied d'égalité. Les ressources du ménage seraient alors équitablement réparties et les besoins également ressentis. Or d'après l'UNICEF, bien qu'un manque sévère de biens et services nuise à tout être humain, c'est pour les enfants que cela représente la pire menace et le mal le plus grand, en les rendant incapable de jouir de leurs droits, d'atteindre leur plein potentiel et de participer à la société comme membre à part entière. Il est donc clair que restreindre la pauvreté d'un enfant à celle du ménage auquel il appartient revient à ignorer la spécificité des besoins d'un enfant par rapport à ceux d'un adulte.

Il n'existe pas encore au Cameroun une étude à proprement parler définissant le profil de pauvreté des enfants. Le présent mémoire se positionne alors comme une contribution à un début de réflexion sur la définition d'un profil de pauvreté multidimensionnelle chez les enfants au Cameroun. Cela se justifie par la nécessité de pouvoir différencier la condition des enfants de celle des parents ou des adultes. Dès lors, on peut imaginer que la pauvreté infantile s'affranchisse complètement de celle de son ménage de résidence ou alors qu'elle soit étroitement liée à celle-ci. C'est la définition des politiques économiques et sociales qui s'en trouvera convenablement orientée.

Donc, la caractérisation des conditions de vie des enfants et la spécification des déterminants clés de leurs conditions d'existence renforceraient à coup sûr la position des organisations en charge de la promotion des droits de l'enfant à la table de négociation des politiques publiques garantissant logiquement une plus grande efficacité dans l'action des décideurs.

Le problème est alors de déterminer à l'aide des données de l'enquête MICS-III le profil de pauvreté non monétaire chez les enfants au Cameroun tout en recherchant les facteurs qui contribuent à accroître le risque de pauvreté infantile. Nous nous proposons dans ce mémoire de ne retenir que la population d'enfants âgée entre 5 et 17 ans. La réponse à cette problématique nécessite d'apporter une réponse aux questions suivantes :

· quelle est l'ampleur de la pauvreté infantile au Cameroun ?

· le niveau de pauvreté varie t-il suivant les caractéristiques socio démographiques ?

· quels sont les éléments qui contribuent le plus à la formation du risque de pauvreté ?

L'enjeu principal de ce travail réside dans ce qu'il doit pouvoir renforcer la capacité des décideurs à identifier et combler les lacunes existantes dans les stratégies économiques en cours, et apporter les réponses en matière de politique sociale de façon à ce que les enfants grandissent dans des conditions acceptables. Ainsi, les résultats obtenus intéresseraient potentiellement :

· les pouvoirs publics à travers les ministères et les services en charge de la protection des enfants ;

· la société civile à travers les Organisations Non Gouvernementales oeuvrant dans l'amélioration des conditions de vie et des droits de l'enfant ;

· le futur conseil national de la jeunesse ;

· les organismes internationaux au premier rang desquels l'UNICEF.

L'objectif qui préside à la réalisation de ce travail n'est pas que académique. Son objectif reste la définition d'un profil de pauvreté infantile et l'analyse des déterminants de pauvreté infantile. Cet objectif peut se décliner en deux objectifs spécifiques :

· estimer et caractériser le niveau de pauvreté des enfants à partir de la construction d'un indicateur composite de pauvreté ;

· déterminer les facteurs qui influencent la pauvreté des enfants.

Ce mémoire est divisé en deux principales parties. Une première partie constituée de deux chapitres qui traite de la littérature en matière de définition de la pauvreté, de mesure de la pauvreté, et fait un aperçu théorique sur les déterminants de la pauvreté infantile. Une deuxième partie, constituée elle aussi de deux chapitres entièrement axées sur un travail empirique destiné aux analyses s'articulant autour d'un indicateur composite sensé résumer la diversité des conditions de vie des enfants au Cameroun suivant sept principales dimensions : la nutrition, la santé, l'éducation, l'eau, l'assainissement, l'information et les conditions de logement.

PARTIE I

APPROCHES CONCEPTUELLES

ET

THEORIQUES

Cette première partie est constituée de deux chapitres qui traitent de la littérature en matière de définition de la pauvreté, de mesure de la pauvreté, et fait un aperçu théorique sur les déterminants de la pauvreté infantile. Elle aborde dans le premier chapitre le concept de pauvreté dans sa définition et sa mesure, puis, présente une ébauche du contexte socioéconomique au Cameroun. Le second chapitre s'intéresse dans un premier temps à la place de l'enfant dans son environnement et les différentes influences qu'il peut subir dans son milieu social. En fin de ce deuxième chapitre, nous présenterons une méthode de construction d'un indicateur composite de pauvreté.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net