WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude hydrogéologique à  la confluence Rhône-Durance

( Télécharger le fichier original )
par Salah NOFAL
Université d'Avignon et des pays de Vaucluse - Master 2 2009
  

précédent sommaire suivant

2. Hydroclimatologie:

2.1. Introduction :

Dans cette partie, nous nous sommes intéressés aux principaux facteurs, indispensables pour l'établissement du bilan hydrique, tels que, les précipitations, la température et l'évapotranspiration. La plaine alluviale d'Avignon se trouve dans la zone du climat méditerranéen. Celui-ci est caractérisé par un maximum pluvieux principal en automne et un autre, moins important, au printemps. L'été est une période sèche avec des orages parfois violents dans la deuxième moitié du mois d'août. La plaine alluviale dispose d'un fort ensoleillement avec 2800 heures par an, juillet comptant à lui seul plus de 350 heures. La rose des vents est fortement influencée par les vents de Nord (Mistral et Tramontane), qui soufflent près de 120 jours par an. Ils contribuent à accroître l'évapotranspiration déjà importante (Source : Unité expérimentale AGROCLIM-INRA). Du coup, Cette région souffre alors d'un important déficit en eau car se conjuguent rareté des pluies, intensité de l'évaporation et augmentation des besoins de l'agriculture. L'agriculture n'est donc envisageable que grâce à un important apport d'eau d'irrigation. On a pris alors les données de la station météorologique de l'INRA qui est installée dans la plaine constituée par les apports alluviaux de la Durance, à 5 km au Sud-est d'Avignon. On dispose de données journalières pour la période de 1990 à 2007 (Annexe 1). A partir des données de cette période (les précipitations et les températures), nous avons procéder au calcule de l'ETP.

2.2. Température:

Ce paramètre est un facteur très important dans l'évaluation du déficit d'écoulement, qui entre dans l'estimation du bilan hydrologique. Le climat méditerranéen se traduit par des étés chauds et des hivers doux. L'influence de la continentalité à Avignon aboutit à des moyennes hivernales légèrement inférieures à celles constatées généralement sous un climat purement méditerranéen. La température moyenne annuelle est de 14.4 C°. Le tableau (2) donne les températures moyennes mensuelles pour une période de 17 ans (1990-2007). On note que la température moyenne mensuelle la plus élevée est celle du mois de juillet (24°C) alors que la température la plus basse est celle du mois de janvier (5.8 °C) (Figure 8).

Mois

janvier

février

mars

avril

mai

juin

juillet

août

septembre

octobre

novembre

décembre

Moyenne mensuelle

5.8

7.1

10.5

13.0

17.4

21.4

24.0

24.0

19.0

15.0

9.5

6.2

Tableau 2 : Températures moyennes mensuelles (1990-2007).

Figure 8 : Températures moyennes mensuelles

A l'échelle annuelle, les variations sont peu importantes et relativement stables. On peut apprécier une légère augmentation générale des températures à l'échelle de la période considérée (Figure 9).

Figure 9 : Températures moyennes annuelles

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !