WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Propositions des prévisions de trésorerie dans un Centre de Gestion Agréé: cas de la SOTRAGEF-CGA Yamoussoukro

( Télécharger le fichier original )
par Francis KOUAKOU
Institut National Polytechnique Felix HOUPHOUET BOIGNY de Yamoussoukro - DUT 2008
  

précédent sommaire suivant

DEUXIEME PARTIE

PROPOSITIONS DES PREVISIONS DE TRESORERIE

CHAP I : LES PREVISIONS DE TRESORERIE

Les prévisions de trésorerie annuelles, avec un découpage mensuel, étant la résultante des différents budgets de la société, permet également d'établir un compte de résultat prévisionnel et un bilan prévisionnel. Le budget de trésorerie est un outil qui permet d'identifier les entrées et les sorties de liquidités, de mieux cerner le risque de cessation de paiement à court terme.

I. BASE DES PREVISIONS DES FLUX

1. LES ENCAISSEMENTS

Les prévisions de recettes comprennent essentiellement des recettes sur ventes ou services. C'est sur la base d'une prévision du nombre d'adhérents existants que l'on peut les chiffrer, cependant il convient de tenir compte de la façon dont ces derniers paient et des cotisations de l'année 2007

1.1 OBJECTIF

Prévoir les encaissements de la SOTRAGEF-CGA, consiste à déterminer les cotisations futures des adhérents en tenant compte :

v Des tendances et contraintes qui lui sont imposées

v Des décisions de sa politique générale

Il en résulte d'établir un chiffre d'affaire prévisionnel dépendant du nombre d'adhérents et de leur cotisation en principe. Mais, tenons compte des difficultés

1.2 BUT

Les prévisions des cotisations à l'organisation des recouvrements. Elles vont permettre, si elles sont à long terme, d'envisager les investissements à réaliser et leur plan de financement. Si elles sont à court terme, elles vont permettre d'établir les programmes d'obtention d'adhérents, d'élaborer les programmes d'encadrement des adhérents et d'étudier l'équilibre prévisionnel de la trésorerie. En un mot, la prévision des cotisations est la base de la gestion budgétaire de la SOTRAGEF-CGA.

1.3 LES OUTILS DE LA PREVISION

Il s'agit d'un ensemble d'éléments à la fois interne et externe afin d'éviter un trop grand empirisme dans la prévision. La prise en charge des éléments externes et des éléments internes à la société doit se faire à travers une recherche d'indice pouvant orienter l'évolution des cotisations. Cette recherche d'indice sera orientée vers :

v L'analyse des informations passées (tendance des cotisations antérieurement, extrapolation par des analyses des prévisions à court terme)

v L'analyse des informations actuelles (information sur le marché, information sur le choix de l'entreprise).

2. LES DECAISSEMENTS

La prévision des dépenses correspondent aux différentes rubriques de charges décaissées d'un compte de résultat de la SOTRAGEF-CGA. Bien évidemment, il n'y pas de dotations aux amortissements dans un budget de trésorerie puisque l'amortissement mesure une charge réelle mais non décaissée.

2.1 LES DEPENSES D'ACHAT

Elles découlent des prévisions d'achat mais il faut tenir compte des délais de paiements accordés par les fournisseurs. Dans notre cas ici, ces prévisions correspondent aux achats de fournitures diverses. La SOTRAGEF-CGA effectue ses achats au comptant, donc, en aucun cas on ne va tenir compte de délai-fournisseurs.

2.2 LES FRAIS DE PERSONNEL.

Les prévisions de personnel s'appuient généralement sur le montant de frais de personnel figurant dans le compte de résultat correspondant au dernier exercice. Ce montant est corrigé en fonction de la croissance prévue des effectifs et des salaires. Le montant obtenu est réparti sur douze(12) mois. Mais cette répartition n'est pas nécessairement uniforme car les frais de personnel peuvent comporter une partie au volume d'activité mensuel.

2.3 LES AUTRES FRAIS

Comme pour les frais de personnel, la prévision des autres frais d'exploitation (autres charges externes, impôts, taxes et versements assimilés) s'appuie sur les données du dernier compte de résultat. Cette prévision peut être révisée en fonction des hypothèses d'activité pour l'exerce étudié. Le montant prévisionnel annuel est, en principe, réparti équitablement entre les douze(12) mois de l'exercice, mais peut être de façon différenciée lorsqu'il s'agit de frais semi-variables. Notons que de nombreux frais ne se sont payés ne sont payés que dans le mois qui suit leur engagement.

En ce qui concerne les intérêts à payer pour les emprunts contractés, certes la SOTRAGEF-CGA n'a encore pas contracté d'emprunts, mais il serait intéressant de dire que leur inscription au budget de trésorerie ne pose aucun problème puisque leur date d'échéance est fixée par contrat. Cependant, quant aux agios d'escompte et aux intérêts sur découverts, il est plus difficile de les faire figurer au budget de trésorerie car l'entreprise ne sait pas précisément en début d'exercice dans quelles conditions elle utilisera des concours bancaires à court terme.

II. BUDGETISATION

On établit séparément un budget des encaissements et un budget de décaissements, les deux(2) budgets étant ensuite regroupés.

L'ensemble est précédé par l'élaboration du budget de la TVA en raison de la spécificité des encaissements et décaissements liés à cet impôt.

1. BUDGET DE TVA

La TVA ayant une incidence sur la trésorerie, avant d'établir son budget, il convient d'en rappeler les conditions d'exigibilité et de paiement.

1.1 CONDITIONS D'EXIGIBILITE DE LA TVA

Deux(2) cas principaux selon qu'il s'agit d'opérations portant sur des biens ou services :

ü En cas de vente d'un bien, la TVA perçue par le fournisseur est exigible dès que le bien est livré ; inversement, le client peut récupérer au même moment le montant de la TVA qu'il a payé.

Notons que, lorsqu'y a vente à crédit, le fournisseur fait à l'Etat l'avance de la TVA, ce qui peut gêner sa trésorerie ; par contre le client peut récupérer la taxe avant d'avoir payé les biens.

ü En cas de prestation de service, dont la SOTRAGEF-CGA en fait parti, et aussi pour les travaux immobiliers, la TVA perçue par le fournisseur est exigible dès que le prix est encaissé ; inversement, le client peut récupérer la taxe dès qu'il a payé.

1.2 LE PAIEMENT DE LA TVA

On détermine la TVA grâce à la TVA sur ventes ou services fournis, appelée TVA récupérable ou collectée, et on en retranche la TVA sur les achats d'immobilisations et sur les achats de biens et de services, appelée TVA déductible.

Il se peut que la différence entre la TVA collectée et la TVA déductible soit négative ; dans ce cas l'entreprise dispose d'un crédit d'impôt qu'elle peut reporter sur le mois suivant. Le paiement de l'impôt est mensuel : la taxe due au titre d'un mois doit être payée à la Recette des impôts au plus tard la quinze(15) du mois suivant.

1.3 ETABLISSEMENT DU BUDGET

Rappelons que les cotisations sont fixées toutes taxes comprises, dont la TVA est calculée comme suit :

BUDGET DE TVA ETABLI SUR LES DOUZE(12) MOIS

 

 

Premier trimestre

Deuxième trimestre

Troisième trimestre

Quatrième trimestre

Eléments

Total

Janv.

Févr.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept

Oct.

Nov.

Déc.

TVA collectée

1 884 988

166 900

122 055

100 904

138 461

193 954

171 130

131 725

74 291

90 778

180 546

231 986

282 258

TVA déductible

31 116

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

2 593

TVA à payer

1 853 872

164 307

119 462

98 311

135 868

191 361

168 537

129 132

71 698

88 185

177 953

229 393

279 665

Paiements

1 853 872

382 080

495 766

 
 

289 015

687 011

2. BUDGET DES ENCAISSEMENTS

2.1 LE GRAPHE DES COTISATIONS

Le graphe va nous permettre de connaitre la tendance des cotisations des adhérents de la SOTRAGEF-CGA et de choisir une méthode statistique.

2.1.1 GRAPHES DES COTISATIONS RSI

Après avoir représenté les nuages de points concernant l'année consécutives, nous constatons que les cotisations RSI n'évoluent pas de façon linéaire, mais plutôt en dent de scie. Une correction s'impose avant d'utiliser la droite de régression pour ajuster les points constatés. La méthode qui nous convient est la méthode trend. Pour y arriver, il nous faut 

Ø La détermination de l'équation des moindres carrés

Année

Mois(Xi)

Cotisations(Yi)

Xi Yi

Xi2

 

1

163200

163200

1

 

2

122400

244800

4

 

3

102000

306000

9

 

4

142800

571200

16

 

5

204000

1020000

25

2005

6

183600

1101600

36

 

7

142800

999600

49

 

8

81600

652800

64

 

9

102000

918000

81

 

10

204000

2040000

100

 

11

265200

2917200

121

 

12

326400

3916800

144

 

13

244800

3182400

169

 

14

183600

2570400

196

 

15

153000

2295000

225

 

16

214200

3427200

256

 

17

306000

5202000

289

 

18

275400

4957200

324

 

19

214200

4069800

361

2006

20

122400

2448000

400

 

21

153000

3213000

441

 

22

306000

6732000

484

 

23

397800

9149400

529

 

24

489600

11750400

576

 

25

302400

7560000

625

 

26

226800

5896800

676

 

27

189000

5103000

729

 

28

264600

7408800

784

 

29

378000

10962000

841

2007

30

340200

10206000

900

 

31

264600

8202600

961

 

32

151200

4838400

1024

 

33

189000

6237000

1089

 

34

378000

12852000

1156

 

35

491400

17199000

1225

 

36

604800

21772800

1296

Total

666

8880000

192086400

16206

Calculons le coefficient directeur(a)

Déterminons l'origine(b)

Ø Calcul des valeurs ajustées et détermination des coefficients saisonniers

Les valeurs ajustées s'obtiennent à partir de l'équation de la droite de régression déterminée ci-dessus en faisant varier le X de 1 à 36(3ans=36 mois)

Exemple pour le mois de janvier, la valeur ajustée est

Le coefficient est :

TABLEAU DES VALEURS AJUSTEES ET DES COEFFICIENTS SAISONNIERS

Année

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

1

121412,61

128569,98

135727,35

142884,72

150042,09

157199,46

164356,83

171514,2

178671,57

185828,94

192986,31

200143,68

1,34

0,95

0,75

1,00

1,36

1,17

0,87

0,48

0,57

1,10

1,37

1,63

2

207301,05

214458,42

221615,79

228773,16

235930,53

243087,9

250245,27

257402,64

264560,01

271717,38

278874,75

286032,12

1,18

0,86

0,69

0,94

1,30

1,13

0,86

0,48

0,58

1,13

1,43

1,71

3

293189,49

300346,86

307504,23

314661,6

321818,97

328976,34

336133,71

343291,08

350448,45

357605,82

364763,19

371920,56

1,03

0,76

0,61

0,84

1,17

1,03

0,79

0,44

0,54

1,06

1,35

1,63

Total

3,56

2,56

2,06

2,78

3,83

3,33

2,51

1,39

1,69

3,28

4,15

4,97

Moyenne arithmétique

1,19

0,85

0,69

0,93

1,28

1,11

0,84

0,46

0,56

1,09

1,38

1,66

Ces valeurs ajustées dans le tableau ci-dessus sont appelées le trend.

L'équation du trend (Y) est égale à l'équation des moindres carrées x le rapport au trend.

Ø PREVISIONS DES COTISATIONS RSI 2008

Exemple de calcul

Prévisions du mois janvier de la quatrième année (janvier 2008 correspond au 37ème mois)

TABLEAU DE PREVISION DES COTISATIONS RSI 2008

Mois

Cotisations RSI

Janvier

451 100

Février

328 300

Mars

271 440

Avril

372 510

Mai

521 865

Juin

460 500

Juillet

354 500

Août

197 420

Septembre

244 350

Octobre

483 410

Novembre

621 900

Décembre

759 960

Total

5067 255

2.2 GRAPHES DES COTISATIONS IS

Après avoir représenté les nuages de points concernant l'année consécutives, nous constatons que les cotisations IS évoluent au même rythme que les cotisations RSI. Pour ce faire, nous utilisons la même méthode que le précédent (la méthode du rend).

Ø Détermination des valeurs ajustées (pour les détailles de calcul voir le cas précédent)

Année

Xi

Yi

Xi Yi

Xi2

 

1

244800

244800

1

 

2

183600

367200

4

 

3

153000

459000

9

 

4

214200

856800

16

 

5

306000

1530000

25

 

6

275400

1652400

36

2005 

7

214200

1499400

49

 

8

122400

979200

64

 

9

153000

1377000

81

 

10

306000

3060000

100

 

11

397800

4375800

121

 

12

489600

5875200

144

 

13

340800

4430400

169

 

14

255600

3578400

196

 

15

213000

3195000

225

 

16

298200

4771200

256

 

17

426000

7242000

289

 2006

18

383400

6901200

324

 

19

298200

5665800

361

 

20

170400

3408000

400

 

21

213000

4473000

441

 

22

426000

9372000

484

 

23

553800

12737400

529

 

24

681600

16358400

576

 

25

441600

11040000

625

 

26

331200

8611200

676

 

27

276000

7452000

729

 

28

386400

10819200

784

 

29

552000

16008000

841

 

30

496800

14904000

900

 2007

31

386400

11978400

961

 

32

220800

7065600

1024

 

33

276000

9108000

1089

 

34

552000

18768000

1156

 

35

717600

25116000

1225

 

36

883200

31795200

1296

Total

666

12840000

277075200

16206

Ø Calcul des valeurs ajustées et détermination des coefficients saisonniers

Toujours dans les mêmes veines que le précédent.

TABLEAU DES VALEURS AJUSTEES ET DES COEFFICIENTS SAISONNIERS

Année

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

1

121412,61

128569,98

135727,35

142884,72

150042,09

157199,46

164356,83

171514,2

178671,57

185828,94

192986,31

200143,68

 

2,02

1,43

1,13

1,50

2,04

1,75

1,30

0,71

0,86

1,65

2,06

2,45

2

207301,05

214458,42

221615,79

228773,16

235930,53

243087,9

250245,27

257402,64

264560,01

271717,38

278874,75

286032,12

 

1,64

1,19

0,96

1,30

1,81

1,58

1,19

0,66

0,81

1,57

1,99

2,38

3

293189,49

300346,86

307504,23

314661,6

321818,97

328976,34

336133,71

343291,08

350448,45

357605,82

364763,19

371920,56

 

1,51

1,10

0,90

1,23

1,72

1,51

1,15

0,64

0,79

1,54

1,97

2,37

Total

5,17

3,72

2,99

4,03

5,56

4,84

3,64

2,02

2,45

4,76

6,01

7,20

Moyenne arithmétique

1,72

1,24

1,00

1,34

1,85

1,61

1,21

0,67

0,82

1,59

2,00

2,40

Rappelons que l'équation du trend (Y) est égale à l'équation des moindres carrées x le rapport au trend.

Ø Prévisions des cotisations IS 2008

TABLEAU DE PREVISION DES COTISATIONS IS

Mois

Cotisations IS

Janvier

643020

Février

471840

Mars

390045

Avril

535180

Mai

749610

Juin

661350

Juillet

509030

Août

289600

Septembre

350750

Octobre

700170

Novembre

898900

Décembre

1090400

Total

7289895

2.3 LA PREVISION GENERALE DES COTISATIONS DES ADHERENTS

Il s'agit du budget des décaissements. Cette prévision va consister à consolider dans un tableau les différentes prévisions effectuées ci-dessus à savoir la prévision des cotisations RSI et celle des cotisations IS.

BUDGET DES ENCAISSEMENTS 2008

Mois

Cotisations RSI

Cotisations IS

Totaux

Janvier

451100

643020

1094 120

Février

328300

471840

800 140

Mars

271440

390045

661 485

Avril

372510

535180

907 690

Mai

521865

749610

1271 475

Juin

460500

661350

1121 850

Juillet

354500

509030

863 530

Août

197420

289600

487 020

Septembre

244350

350750

595 100

Octobre

483410

700170

1183 580

Novembre

621900

898900

1520 800

Décembre

759960

1090400

1850 360

Total

5067255

7289895

12357150

3. BUDGETS DES DECAISSEMENTS

Les frais d'exploitation de la SOTRGEF-CGA sont à échéance prévisible. Mieux, elle n'effectue que les charges fixes. Ces charges constituent directement les éléments du budget, ainsi la TVA à payer. Quant à elle est par trimestre.

BUDGETS DES DECAISSEMENTS 2008

Eléments

Total

Janv.

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept

Oct.

Nov.

Déc.

Charg.de personnel

4 722 000

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

393 500

Déplacement

360 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

30 000

Eau

24 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

2 000

Electricité

120 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

10 000

Loyer

900 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

75 000

Téléphone

60 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

5 000

Entre. Et réparations

180 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

15 000

Charges. d'impôts

1 200 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

100 000

TVA à payer

1 853 872

 
 

382 080

 
 

495 766

 
 

289 015

 
 

687 011

Total

9 419 872

630 500

630 500

1 012 580

630 500

630 500

1 126 266

630 500

630 500

919 515

630 500

630 500

1 317 511

4. LE BUDGET DE TRESORERIE 2008

Une fois rassemblées les différentes prévisions de recettes et de dépenses, on les représente dans un tableau :

ü En colonnes apparaît le découpage de l'horizon de prévision en périodes élémentaires qui peuvent être le mois, la quinzaine, voire la semaine.

ü En ligne apparaissent la trésorerie initiale, les encaissements et les décaissements.

BUDGET DE TRESORERIE 2008

Eléments

Total

Mois

Janv.

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept

Oct.

Nov.

Déc.

Trés init(I)

 

-

463 620

633 260

282 165

559 355

1 200 330

1 195 914

1 428 944

1 285 464

961 049

1 514 129

2 404 429

Encrais(II)

12 357 150

1 094 120

800 140

661 485

907 690

1 271 475

1 121 850

863 530

487 020

595 100

1 183 580

1 520 800

1 850 360

Décaisse(III)

9 419 872

630 500

630 500

1 012 580

630 500

630 500

1 126 266

630 500

630 500

919 515

630 500

630 500

1 317 511

Trésor mens (II-III)

2 937 278

463 620

169 640

-351 095

277 190

640 975

-4 416

233 030

-143 480

-324 415

553 080

890 300

532 849

Trésor fin (I) +(II)-(III)

2 937 278

463 620

633 260

282 165

559 355

1 200 330

1 195 914

1 428 944

1 285 464

961 049

1 514 129

2 404 429

2 937 278

Ce budget fait apparaître des excédents pour tous les mois considérés. Si l'on prend en considération la contrainte d'un disponible minimum (la trésorerie initiale), ces excédents seront déterminés comme suit :

Il s'git donc pour les dirigeants de SOTRAGEF-CGA de prendre des décisions de placement. Dans l'hypothèse inverse, il aurait dû décider des concours qui leur auraient permis de combler les déficits.

III. LES PREVISIONS DE TRESORERIE DE FIN D'ANNEE

Nous pensons que la prévision de trésorerie basée sur recettes-dépenses peut contenir des erreurs de calculs, ainsi que ceux qui proviennent des difficultés dans la pratique. Dans cette méthode dès que l'intervalle de temps dépasse quelques mois dans d'autres cas, il faut changer de méthodes. Ces méthodes reviennent à une seule qui consiste à prévoir la trésorerie de fin d'année ou trésorerie nette en évaluant les besoins et les ressources prévisionnels et à en effectuer la différence.

1. PRINCIPE

On prévoir le montant de la trésorerie de fin, dans le cadre de la procédure des budgets annuels. La méthode bilancielle met en évidence la relation

FR - BFR = TN

2. DEMARCHE DE PREVISION

Il s'agit de prévoir le FR et le BFR en fin d'année.

2.1. PREVISION DU FR DE LA SOTRAGEF-CGA

La prévision se fait à partir des postes qui composent le FR

ü Prévision des ressources stables

o Les KP : ils sont déterminés à partir des capitaux propres de l'année précédente modifiés comme suit :

Capitaux propres année 2007

+bénéfice net 2007

+bénéfice net prévu 2008

ü Prévision des emplois stables

Les emplois stables comprennent essentiellement les immobilisations :

Immobilisations nettes année 2007

-dotations aux amortissements de 2008

Eléments

Montant 2008

KP

Capitaux propres année 2007

+bénéfice net 2007

+bénéfice net prévu 2008

1 000 000

2 358 049

2 508 121

Total KP

4 966 170

Emplois stables

Immobilisations nettes année 2007

-dotations aux amortissements de 2008

175800

(43 950)

Total emplois stables

131 850

Prévision FR

4 864 320

2.2. PREVISION BFR DE LA SOTRAGEF-CGA

Il est possible de déterminer le BFR prévisionnel par la méthode normative. Cette méthode mise au point par les experts comptables permet de situer le BFR dénommé fonds de roulement normatif. Elle tient compte directement des décalages existant entre flux d'entrée et de sortie de caisse. Le fonds de roulement normatif est lié à la variable temps. Le calcul du BFRN repose sur les principes suivant :

ü Chaque poste du besoin en fonds de roulement est exprimé en nombre de jours correspondant au temps d'écoulement des stocks, des dettes et des créances ;

ü Chaque composante du BFR est traduite en nombre de jours de ventes (cotisations dans notre cas ici) hors taxes à l'aide d'un coefficient pondérateur afin d'uniformiser le calcul ;

ü Le BFR exprimé au préalable en nombre de jours de ventes hors taxes est en suite transformé en valeur

Calculons le BFRN de la SOTRAGEF-CGA

ü Par l'actif du bilan (besoins)

- Les cotisations

Ø Temps d'écoulement(TE) = 30 jour

Ø Coefficient pondérateur(CP)

D'où

- TVA déductible

Ø TE = (60j+0)/2+15 = 45 jours

Ø CP = (achat ht x taux de TVA)/CATT

CP = 31116/ 12 357 150 = 0.00025

ü Par le passif (ressources)

- TVA collectée

Ø TE = (60+0)/2+15 = 45 jours

Ø CP = (CAHT x taux de TVA)/CAHT

CP = 1 853 872/ (12 357 150/ 1.18) CP = 1 853 872/10 472 161

CP = 0,17703

- Personnel

Ø TE = (30+0)/2+5 = 20 jours

Ø CP = 4 722 000/ (10 472 161) = 0.45092

- Loyer

Ø TE = (30/2) +5 = 20 jours

Ø CP = 900000/10 472 161 = 0,08594

- Eau

Ø TE = (60+0)/2 = 30 jours

Ø CP = 24000/10 472 161 = 0,00229

- Electricité

Ø TE = 90/2 = 45 jours

Ø CP = 120000/10 472 161 = 0,01146

- Autres impôts (charges sociales)

Ø TE = (30+0)/2+10 = 25 jours

Ø CP = 1200 000/10472 161 = 0,11459

Poste du BFR

TE

CP

Postes du BFR en jours du CAHT

Actif

Passif

Cotisations

TVA déductible

TVA collectée

Personnel

Eau

Electricité

Loyer

Autres impôts

30

45

45

20

30

45

20

25

1.18

0,00025

0,17703

0,45092

0,00229

0,01146

0,08594

0,11459

35,4

0,01125

7,96635

9,01840

0,06870

0,51570

1,71880

2,86475

Totaux

35,41125

22,1527

Le besoin en fonds de roulement normatif est : 35,41125 - 22,1527 = 13,25855 j/CAHT

D'où le BFR = BFRN x (CAHT/360j)

BFR = 13.25855 x 10 472 161/360

BFR = 385 682.4173 soit 385 682

Prévision de la trésorerie nette 2008 est :

TN = FR - BFR

TN = 4 864 320 - 385 682

TN = 4 478 638

En raison de la très grande sensibilité des prévisions de trésorerie aux hypothèses retenues, il est conseillé d'établir des prévisions de trésorerie en essayant diverses hypothèses (comme modifier le prix de vente sans modification des dépenses).

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.