WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des éleveurs au financement de l'entretien des pompes à  motricité humaine dans la commune de Djibo

( Télécharger le fichier original )
par Tahirou NIGNAN
Université Africaine de Developpement Coopératif (UADC) Cotonou Bénin - Diplome d'Etudes Superieure d'Economie Coopérative (DESEC) 2008
  

précédent sommaire suivant

2.2. PRESENTATION ET ANALYSE DES RESULTATS

Dans cette partie nous présenterons :

v Le niveau de la contribution financière actuelle des éleveurs pour l'entretien des Pmh ;

v Les systèmes d'élevage pratiqués dans la commune de Djibo et leurs impacts sur les pmh ;

v Enfin, nous apprécierons l'efficacité des structures de gestion des Pmh.

2.2.1 Niveau de la contribution actuelle des éleveurs pour l'entretien des Pmh

L'appréciation de la contribution financière actuelle des éleveurs pour l'entretien des Pmh, se fera à travers les éléments suivants:

· le coût d'entretien moyen annuel d'une Pmh ;

· la contribution actuelle des éleveurs sédentaires et transhumants.

2.2.1.1 Coût d'entretien moyen annuel d'une Pmh

La durabilité des Pmh dépend largement de leur entretien régulier, du renouvellement des pièces défaillantes et surtout du bon fonctionnement des structures chargées de leur gestion. Pour ce faire, l'Union des éleveurs a convenu que pour assurer l'entretien, le renouvellement des équipements et les frais liés au fonctionnement des structures de gestion des Pmh, il faut une cotisation annuelle de 7 500 FCFA pour chaque éleveur membre et quelle que soit la taille de son troupeau. En effet, ce montant représente tous les frais qui contribuent à garantir la pérennité des ouvrages hydrauliques, notamment les Pmh et qui a été un consensus général pour tous les éleveurs membres de l'union.

De nos investigations auprès des membres des AUE (102), des anciens gestionnaires des comités des points d'eau (85), il ressort que :

- l'entretien d'une Pmh âgée de 1 à 5 ans coûterait cinquante mille (50 000) francs CFA par an;

- l'entretien d'une Pmh âgée de 5 à 10 ans coûterait soixante quinze mille (75 000) francs CFA par an;

- l'entretien d'une Pmh de plus de 10 ans coûterait cent cinquante mille (150 000) francs CFA par an.

Par ailleurs, dans la commune de Djibo, plus de 50% des Pmh ont au moins 10 ans d'existence. Quant à la réhabilitation d'une Pmh, elle couterait 300 000 FCFA.

Toujours selon les membres des AUE, les anciens gestionnaires des points d'eau et les artisans réparateurs des pmh, les produits issus de la vente d'eau de 2002 à 2006 se présentent de la façon suivante (tableau 5) :

Tableau 5: Situation des produits issus de la vente d'eau de 2002 à 2006

de l'étudiant Années

Produits issus de la vente d'eau (F CFA)

Nombre de villages

Nombre de pmh

2002

1 395 000

20

93

2003

1 062 500

20

85

2004

1 134 000

22

81

2005

780 000

22

78

2006

1 140 000

22

76

Source: Travaux, stage d'analyse diagnostic, juin-Aout 2007

Les produits de la vente d'eau proviennent des ménages, des activités de maçonnerie, et enfin, des activités pastorales dont la contribution, aux dires des anciens gestionnaires des pmh, serait de l'ordre de 80%.

Figure 2 : Les produits issus de la vente de l'eau

Source: Travaux de l'étudiant, stage d'analyse diagnostic, juin-Aout 2007

On constate qu'en dehors de la première année qui correspond à l'année 2002, où le montant est substantiel, les quatre dernières années ont connu une évolution en dent de scie.

Figure 3 : Evolution du nombre de pmh 2002 - 2006

Source: Travaux de l'étudiant, stage d'analyse diagnostic, juin-Aout 2007

Chaque année le nombre de pmh décroît, en revanche à partir de 2004, le nombre de villages s'est accru pour rester stationnaire jusqu'à l'année 2006. Pour ce qui est de la décroissance du nombre des pmh, ceci s'explique par l'insuffisance des ressources financières pour assurer leur maintenance. La commune de Djibo compte aujourd'hui 51 197 habitants pour 76 pmh fonctionnelles, soit une pmh pour 674 personnes alors que le ratio en vigueur est de 300 personnes pour une pmh.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.