WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pérométallographie de la ceinture de roches vertes archéenne d'Aouéouat (Tasiast, nord de la Mauritanie)

( Télécharger le fichier original )
par Didi OULD MOCTAR
Université Sidi Mohamed Ben Abdellah - Master en geosciences et ressources minérales 2009
  

précédent sommaire suivant

V.2.3. Les filons de quartz

A partit de l'étude pétrographique, nous avons montré que ces filons se sont mis en place postérieurement à la déformation régionale qui affecte la ceinture (Cf. chapitre III: Pétrographie). D'un point de vue minéralogique, ces filons sont constitués essentiellement de quartz et renferment des cristaux d'or reconnaissables par leur couleur, pouvoir réflecteur et stries caractéristiques.

D'un point de vue textural, deux générations d'or ont pu être identifiées : la première se trouve sous formes de micro-inclusions dans les grands cristaux de quartz (Photo 19 A et B); tandis que la seconde est localisée dans des microfissures en association avec des cristaux de quartz de plus petite taille en plus des minéraux opaques en LPNA, à pouvoir réflecteur moyen à élevé dont on n'a pas pu déterminer la nature (probablement de l'hématite?) (photos 19 A et 21).

Photo 19 : photos en lumière réfléchie montrant en :(A) des grands cristaux de quartz (première
génération) avec une inclusion d'or de la première génération et le remplissage de microfissures par
la seconde génération de quartz et de minéraux opaques indéterminés; (B) grains d'or de la première

génération (Gx50) ;(C) cristal d'hématite associées avec les cristaux de quartz de la deuxième

génération.

Des cristaux d'hématite, reconnaissables par leur pouvoir réflecteur moyen ainsi que par leurs réflexions internes rougeâtres ont été observés en association avec la deuxième génération de quartz dans les microfissures (photo 20 A et B). Ces cristaux d'hématite peuvent être liés à un processus hydrothermal tardif.

Photo 20 : photos en lumière réfléchie montrant en: (A) cristal hématite associé avec les petits
cristaux de quartz (Gx50); (B) le même cristal d'hématite en Nicole croisé où les réflexions internes
rougeâtres à brunâtres caractéristiques de l'hématite sont clairement visibles(Gx50).

Photo 21: photo en lumière réfléchie montrant un grain libre d'or inclus dans les microfissures à
remplissage de quartz et minéraux opaques indéterminés (G x 50).

V.4. Conclusion a l'étude métallographique

La superposition de différents et nombreux processus géologiques rend très difficile une reconstitution des phénomènes minéralisateurs à ceci s'ajoute la difficulté d'un échantillonnage sommaire et non systématique. Cependant l'étude pétrométallographique a permis d'aboutir aux conclusions suivantes:

- Il existe une grande diversité de minéralisation en relation avec les différents types de faciès à savoir:

(i) les BIF montrant la paragénése: pyrrhotite1 - magnétite1 -
chalcopyrite - covellite - or. L'hématite existe également mais elle est très rare;

(ii) Les métafélsites: les travaux antérieurs (El Hadj, 2002) signale la présence de : essentiellement l'association pyrrhotite-pyrite ainsi que des rares cristaux de chalcopyrite. Dans ce travail nous avons pu identifier en plus de ces minéraux de l'arsénopyrite et de l'or et la magnétite?

(iii) Les filons de quartz montrent deux générations d'or dont la première est associée aux grands cristaux de quartz alors que la seconde génération se localise préférentiellement dans des microfissures a remplissage siliceux (deuxième génération de quartz).

- Les minéralisations oxydées, sulfurées ainsi que l'or reflètent souvent en polyphasage des processus minéralisateurs (pyrrhotit 1, pyrrhotite 2, magnétite 1, magnétite 2, or ...). Au moins deux types de minéralisation peuvent être distingués:

(i) Une minéralisation «syngénétique« probablement liée à la sédimentation des BIF et constituée des oxydes de fer (magnétite et hématite) et de sulfures (essentiellement la pyrrhotite);

(ii) Une minéralisation «épigénétique« liée à l'altération hydrothermale provoquée par la déformation cisaillente qui affecte la ceinture d'Aouéouat. Cette phase de minéralisation est constituée de: (i) sulfures (pyrrhotite, chalcopyrite, arsénopyrite, covellite), (ii) oxydes de fer (magnétite, l'hématite), (iii) or.

- Par ailleur, la mise en place des minéralisations dites épigénétiques (en l'occurrence les minéralisations aurifères) semble se faire de façon parallèle à la schistosité. Ceci implique qu'elle est contrôlée par les épisodes de déformation (D2). Cet épisode a conduit à la circulation de fluides riches en or et sulfures à travers les plans de schistosité. La précipitation des sulfures et l'or est le résultat de l'interaction de ce

fluides avec l'encaissant ferrifère (BIF et alternance), ce qui suggère que la minéralisation est aussi contrôlée par la lithologie.

- La magnétite est dominante dans les BIF. La cristallisation tardive de la magnétite par rapport à la pyrrhotite suggère que les BIF étaient au départ riches en sulfure et qu'ils auraient subis en suite en phénomène d'oxydation.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.