WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pérométallographie de la ceinture de roches vertes archéenne d'Aouéouat (Tasiast, nord de la Mauritanie)

( Télécharger le fichier original )
par Didi OULD MOCTAR
Université Sidi Mohamed Ben Abdellah - Master en geosciences et ressources minérales 2009
  

précédent sommaire suivant

II.1.2. Le métamorphisme

Deux types de paragenèses ont été définis dans les assemblages minéralogiques du Tasiast (Chardon, 1997 in El Hadj, 2002) : Une paragenèse du faciès amphibolite à Grt+Qtz+Chl ou à Hbl+Pl+Qtz et une paragenèse du faciès schiste vert à trémoliteactinote+épidote+zoïsite+calcite+prhénite. Cette dernière paragenèse se surimpose sur la première et correspond donc à une rétromorphose généralisée. Elle s'accompagne aussi par une altération hydrothermale localement intense.

II.1.3. Tectonique

Les formations archéennes de Tasiast définissent des structures en dôme-et-bassin, où le socle granitogneissique forme les dômes et les ceintures des roches vertes occupent les bassins pincés entre ces dômes. Les trajectoires de la schistosité régionale S1 sont généralement parallèles au contact entre les roches supracrustales et les granitogneiss. Ces structures en dômes et bassins sont aplaties et orientées N-S à NNW-SSW. Une linéation L1 d'étirement est associée à S1 avec une orientation variable selon les secteurs.

Les structures ont été affectées par des cisaillements ductiles dextres orientés N-S à NNESSW et généralement postérieurs à la formation des dômes. Ils se traduisent par la présence de zones de cisaillement et par la formation de zones mylonitiques. Ces déformations sont contemporaines de l'aplatissement général des structures.

Le moteur responsable de cette architecture est compatible avec le développement d'un fort gradient inverse de densité (des roches ultrabasiques très denses surplombent des TTG moins denses) interférant avec un champ de déformation régionale en raccourcissement et des zones de cisaillements trancurrents. Cette dynamique implique d'une part l'enfoncement des roches supracrustales dans le socle granitogneissiques et la remontée de ce dernier, moins dense, d'autre part.

Figure 4: Carte géologique de la région de Tasiast-Tijirit (carte de Chami)

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.