WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Elites urbaines et politique locale au Cameroun. Le cas de Bayangam

( Télécharger le fichier original )
par Paul NUEMBISSI KOM
Université Yaoundé II SOA - Master en sciences politiques 2007
  

précédent sommaire suivant

PARAGRAPHE 2 : Ngayap Pierre Flambeau : homme d'affaires et intellectuel engagé dans la politique

Pierre Flambeau Ngayap est né le 13 février 1953 à Bangoua, village voisin de Bayangam. Cependant, sa socialisation s'est faite pour l'essentiel en ville. En effet, c'est à Yaoundé qu'il effectue ses études primaires et secondaires. En 1972, il obtient au Lycée Leclerc son Baccalauréat D. Après deux années passées à la Faculté des sciences de l'Université de Yaoundé, entre 1972 et 1975, il quitte le Cameroun pour la France. De 1976 à 1981, il poursuit des études de biochimie, de nutrition, de pharmacie, de droit, de communication, d'économie et de science politique9(*).

Sur le plan professionnel, sa carrière commence en France dans le groupe pharmaceutique Synthélabo où il officiera de 1982 à 1988, soit 6 ans. En 1988, il retourne au Cameroun pour occuper le poste de directeur général de Rhône-Poulenc Cameroun pendant 2 ans. En 1991, il devient le directeur du cabinet de consultant Burex-Consultant. Parallèlement à ce poste, il ouvre une officine de pharmacie à Douala en 1991. Entre 2000 et 2006, il est le président de l'Assemblée Générale de l'Ordre National des pharmaciens du Cameroun. Depuis 2007, il est le président de l'Ordre national des pharmaciens du Cameroun10(*). Il est par ailleurs enseignant à l'Université des Montagnes.

Au regard de ce qui précède, P. F. Ngayap correspond à la définition que Pareto donne à l'élite. Toutefois, ce qui fait de lui une personne influente à Bayangam c'est sa carrière d'homme politique.

En effet, sur le plan politique nationale, il est connu surtout comme l'auteur des ouvrages Cameroun : Qui gouverne ? (1983); L'opposition au Cameroun : les années de braises (2000)...et comme chroniqueur à La Nouvelle Expression (1995-1998) et au Messager (1999-2002). Par ailleurs, il est le fondateur d'un parti politique qui a vu le jour en 1991, à savoir La Convention Libérale. Selon cet acteur politique :

« L'idée (de la création de ce parti) est née de la volonté d'un groupe d'intellectuels, membres de professions libérales et de jeunes cadres d'entreprises de Douala et de Yaoundé de « faire autrement la politique » en s'appuyant sur des hommes « neufs », bien formés et sans passé politique... »11(*)

En 2002, La Convention Libérale va se joindre à l'UNDP de Bello Bouba Maïgari. A la suite de cette intégration, il devient le Secrétaire Général de ce parti. Il en est en outre membre du comité central. C'est donc sous les couleurs de ce parti que Ngayap apparaît comme l'un des principaux leaders dans l'arène politique bayangam. Il y a conduit les listes UNDP aux municipales de 2002. En même temps, il prenait part aux législatives à Douala pour un mandat de député à l'Assemblée Nationale.

* 9 Source : entretien.

* 10 Cameroon tribune, jeudi, 22 février, 2007, p. 8.

* 11 Source : entretien

précédent sommaire suivant