WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminants socio-culturels de la persistence de l'excision à  Pira (Bénin)

( Télécharger le fichier original )
par Fabien Affo
Université de Lomé (Togo) - DES 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5- Situation économique

L'agriculture reste la principale branche des activités économiques de Bantè et la superficie cultivée s'évalue à 145.000ha (53,80%) tandis que le taux d'activité est de 63,57%. Le maïs, l'arachide, l'igname, le manioc, le coton, le niébé, l'anacarde, le piment, le sésame, le haricot, le soja, le pois d'angole et les fruitiers sont les produits qui procurent de l'argent aux habitants. L'importance des terres affectées à chaque plante varie d'une localité à une autre.

Les potentialités de la commune restent encore énormes (jeunesse de la population, disponibilité des ressources naturelles), régression progressive de l'immigration et une forte émigration des ruraux). Elle reste auto-suffisante sur le plan alimentaire et le reste des produits est vendu sur les marchés locaux (Bantè, Gouka, Agoua, Pira) ou sur les marchés de Dantokpa (Cotonou), de Kamboli ou d'Anié au Togo. Toutefois, les marchés ruraux ont un rayonnement d'envergure locale. Les voies sont impraticables pour la plupart pendant la saison des pluies. Les villages sont coupés les uns des autres; dans ce cas, le petit commerce est réduit à une activité saisonnière. On arrive parfois à la mévente des produits vivriers. Les activités artisanales sont bien développées dans le milieu. La commune dispose au total de 3 marchés quotidiens, 8 marchés périodiques et 42 boutiques et de trois gares routières.

La région regorge également des groupements qui sont repartis en trois catégories : production (206); commercialisation (38) et transformation (07).

L'économie de la commune de Bantè repose essentiellement sur l'agriculture et l'élevage qui occupe plus des trois quarts de la population active. À l'instar des autres communes du Bénin, celle de Bantè est confrontée à un environnement économique difficile depuis plusieurs décennies. Avec un PNB par habitant très faible, et un IDH de 0,302 Bantè est classé parmi les communes les plus pauvres au Bénin.

Ce bilan peu reluisant de la situation économique de la commune de Bantè, avec un niveau de pauvreté grandissant dans la population sont de nature à avoir un impact négatif sur la lutte contre les mutilation génitales féminines. En effet, la dot de la femme excisée est plus chère dans cette communauté.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net