WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminants socio-culturels de la persistence de l'excision à  Pira (Bénin)

( Télécharger le fichier original )
par Fabien Affo
Université de Lomé (Togo) - DES 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2- Raisons culturelles

2-1 L'excision comme moyen de conjurer les mauvais sorts qui pèseraient sur la jeune fille

Figure 5 : fonctions sociales de l'excision

Source : Résultats d'enquête

Un homme sur quatre pensent que : « l'excision permet de conjurer les mauvais sorts ». Dans ces conditions, l'excision n'a-t-elle pas de beaux jours devant ?

En milieu Nago, l'homme est le plus habileté à prendre des décisions.

Les raisons évoquées pour justifier la pratique de l'excision sont les suivantes :

Le fétiche du clan ne peut être gardé que par un circoncis ou à défaut, une excisée. La pratique de la circoncision et de l'excision est donc entretenue pour éviter que le fétiche manque de gardien.

2-2 L'excision comme rite de passage

L'épreuve de l'excision constitue un changement de classe d'âge ; l'excisée entre dans la classe de la sagesse. Cette épreuve est aussi et avant tout une formation au `'stoïcisme''. C'est-à-dire une idéologie qui professe le courage, l'endurance qui permet à la victime de supporter toutes les souffrances. Chacun retient que la douleur peut et doit être maîtrisée.

Il faut que les femmes subissent l'excision pour garder leur pureté corporelle.

Il faut respecter aussi les traditions car si une femme qui doit subir l'opération ne le fait pas, les fétiches s'en prennent à elle et peuvent la rendre folle, ou la maudire autrement.

Parfois même, le fétiche vient lui-même couper le clitoris si la femme s'y oppose, cela fait plus mal et la plaie peut ne pas se cicatriser facilement.

Il ressort que la plupart des femmes veulent conserver cette pratique car pour elles, c'est une occasion de démonstration de courage, de joie, de louange et de gloire.

Un enquêté a déclaré que l'excision facilite la soumission aux règles de la vie.

2-3 Le rôle du clitoris mal perçu par les populations, cela les amène à son ablation

Tout au long de l'étude et préalablement à notre travail de recherche, d'enquêtes et de sensibilisation entrepris par le CI-AF au Bénin et dans d'autres pays, il s'avère que les fonctions et l'importance des organes génitaux sont très mal connues ; cela suppose une méconnaissance flagrante de l'anatomie et de la sexualité.

Le clitoris est une zone érogène primordiale ; car l'orgasme chez la femme provient en grande partie de la stimulation du clitoris. Or l'excision provoque la destruction du mécanisme nerveux de la vulve et, de ce fait, la réaction nerveuse provoquée par l'excision du clitoris est fortement réduite d'où une perte de sensibilité.

Un jeune cultivateur musulman définit ainsi le rôle du clitoris : "pour retenir l'urine."

Un autre déclare : "aucun rôle, sinon d'être coupé et jeté."

Nous avons entendu dire qu'il est crochu ou qu'il possède des dents et que dans les deux cas, il blesse inévitablement la verge de l'homme ou la tête du bébé pendant l'accouchement !

L'idée que l'orifice fermé par la "fameuse fleur" (le clitoris) qui empêcherait l'accouchement, est largement répandue dans les localités touchées de la sous-préfecture. Les "spécialistes" de l'excision dans la région estiment qu'il y a trois types de clitoris :

- le clitoris normal,

- le clitoris à prépuce, plus connu sous le nom de clitoris à "chapeau",

- le clitoris blanc qualité d'exterminateur d'hommes, il n'est excisé que par quelques rares "spécialistes".

Un enquêteur remarque : "Pour les femmes excisées, qu'ellesz soient pour ou contre l'excision, le clitoris n'a aucune importance."

Au moins 90% des personnes interrogées dans la sous-préfecture de Gogounou ignorent tout du rôle du clitoris. Certaines connaissent sa forme par auï-dire et d'autres ne connaissent absolument rien d'autre que son nom.

A la question, "Quand vous avez des rapports sexuels, sentez-vous votre partenaires ?

1 a refusé de répondre

6 ont répondu de manière négative :

" je suis insensible"

Pour moi c'est pour avoir des enfants autrement je ne le ferais pas"

Je ne sens pas du tout mon partenaire

20 ont répondu positivement :

Je suis satisfaite

Je sens très bien mon partenaire

Je suis au paradis si j'ai des rapports sexuels avec mon mari

Bien sûr, je sens mon mari.

Comment expliquer les réponses positives à cette question ? Celavient du fait que toutes les femmes de cette région sont excisées et ne peuvent donc pas parler de la sensibilité puisqu'elles sont toutes dépourvues de clitoris. De plus, l'opération étant pratiquée sur des jeunes filles, celles-ci n'ont pas eu le temps de voir se développer leur propre sensibilité. Parfois, on les prive de cet organe dès l'âge de sept ans, elles sont alors trop jeunes pour avoir déjà fait certaines expériences. Le clitoris n'est donc pas perçu comme étant l'organe érectible qui assure à la femme une sexualité épanouie. Les femmes ignorent ce constat pourtant élémentaire.

Une enquêtrice a rencontré beaucoup d'hommes dont les expériences sexuelles étaient limitées aux seuls cas de femmes excisées et ne peuvent donc établir de comparaison entre une femme excisée et une qui ne l'est pas.

Toutefois, certaines personnes n'ignorent pas le rôle prépondérant du clitoris.

Dans la sous-préfecture de Kétou nous avons posé les questions suivantes : Quel est le rôle du clitoris ? A t-il le même rôle que le pénis ? Un homme nago a répondu : "Le rôle du clitoris est la jouissance qui rend la femme gâtée."

A noter que dans la région de Bantè, bon nombre de personnes interrogées n'ignorent pas le rôle excitant et sensible du clitoris ;ce sont en effet, ces mêmes personnes qui estiment que l'excision est un gage de fidélité.

Une sage-femme dans des régions étudiées a exprimé les difficultés rencontrées cette année pendant une sensibilisation sur les dangers de l'excision et sur le rôle du clitoris : " A l'audition des propos et surtout de l'importance du clitoris pour la motivation sexuelle, les parents ont crié au scandale ; ils ont peur que leurs filles se dévergondent.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net