WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminants socio-culturels de la persistence de l'excision à  Pira (Bénin)

( Télécharger le fichier original )
par Fabien Affo
Université de Lomé (Togo) - DES 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

6- Avis et moyens préconisés pour la suppression de l'excision

De l'analyse, il ressort que 74,2% des femmes enquêtées sont d'accord pour que la pratique de la MGF soit supprimée. C'est environ 6% des femmes qui sont contre la suppression de la MGF. L'option de la suppression de l'excision a été préconisée par la plupart des femmes enquêtées. Ceci pourrait être attribué à la connaissance acquise par les femmes des effets pervers de la MGF.

La pratique de la MGF est plus vécue à Atokolibé qu'à Pira et Koko. La répartition des femmes selon l'accord pour la suppression de l'excision et par zone d'enquête montre que 72,5% des femmes de Pira sont d'accord pour qu'on supprime l'excision. Il est à noter que c'est seulement 11,3% des femmes d'Atokolibé qui ne sont pas d'accord pour la suppression de la pratique. De même dans les autres zones (Pira et Koko) les femmes sont d'accord pour la suppression dans les proportions respectives de 77,1 % et 73,7%. On peut conclure que les différentes campagnes de sensibilisation à travers les médias et les ateliers sur l'excision portent des fruits.

Les religions dont les fidèles sont en majorité d'accord pour la suppression de la MGF se présentent comme suit: autres protestantes (88,9%), traditionnelle (77,8%), islamique (76,6%), catholique (76,3%). Les adeptes de la religion protestante méthodiste, les femmes christianistes célestes et les femmes n'ayant aucune religion se sont comportées avec indifférence dans les proportions respectives de 31,5%, 30,3% et 25,6%.

Les femmes enquêtées ont préconisé une série de moyens pour l'éradication de la pratique de la MGF à Bantè. Ces moyens peuvent être résumés comme suit:

- sensibilisation des exciseuses et de la population sur les effets pervers de la pratique de la MGF à travers les masses médias, les meeting de sensibilisation dans toutes les régions prédominance de l'excision;

- enseignement des enfants sur les conséquences de l'excision dans les écoles, centres d'alphabétisation;

- organisation des exciseuses en groupements pour la création des activités génératrices de revenus en vue de les amener restituer les instruments d'excision à travers la présentation des effets de la pratique sur la santé des filles excisées;

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net