WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et logiques sécuritaires: une analyse du déploiement américain dans le golfe de Guinée

( Télécharger le fichier original )
par Gen-serbé SINIKI
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master en Gouvernance et Politiques Publiques 2010
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 3 : Pétrole et différends territoriaux

Les différends territoriaux sont une catégorie analytique de la conflictualité dans l'Afrique du golfe de Guinée. Ces différends entre Etats portent sur des territoires dont les richesses en hydrocarbures sont prouvées97. C'est le cas du différend de Mbagne entre la Guinée-Equatoriale et le Gabon. Les relations entre ces deux Etats sont faites de méfiances mutuelles. Le même type de différend existe entre le Nigéria et la Guinée-Equatoriale concernant les frontières maritimes. Les différents territoriaux créent des alliances de situation. Ainsi, la Guinée-équatoriale a toujours soutenu le Nigéria au détriment du Cameroun concernant le différend de Bakassi. La Guinée-Equatoriale aurait même fournit des facilités militaires au Nigéria. Selon Yves Alexandre Chouala, on peut avoir deux pistes d'analyse. D'abord, on a l'alliance avec le Nigeria permet à la Guinée de prévenir une action militaire contre elle. (( La Guinée Equatoriale tentait ainsi d'endiguer la reproduction du syndrome de Bakassi sur son propre territoire »98. Ensuite, la Guinée-Equatoriale prédisait un arrêt de la CIJ en faveur du Nigéria. (( Toutefois, ía coopération active de ía Guinée Equatoriaíe avec íe Nigeria sur l'affaire de Bakassi ne semble pas avoir réduit les craintes de ía première par rapport au second qui fait toujours montre de velléités hégémoniques et d'ambitions territoriales non dissimulées »99.

95 Sur les difficultés de l'insertion des migrants dans le tissu socio politique des Etats d'accueil, lire Jean LECA, << Nationalité et citoyenneté dans l'Europe des immigrations >> in Jean COSTA-LASCOUX, Pierre WEIL, Logiques d'Etats et immigration, Paris, Kime, 1992 pp.18-60.

78 Lire à propos Claude ABE, << Pratique et production de la criminalité transfrontalière en Afrique centrale : l'exemple des Zargina >>, in Revue de l'APAD, n°27, disponible à http://apad.revues.org/document201.html, consulté le 21 novembre 2009, 15h.

97 Jean RIEUCAU, << Bioko (Guinée équatoriale) : un espace insulaire stratégique au centre du golfe de Guinée >>, in Les cahiers d'Outre-mer, Avril-septembre 2004, pp.217-232.

98 Yves Alexandre CHOULA, (2), op. cit., p.4.

99 Idem, p.7.

S'agissant des crises diplomatiques entre le Cameroun et la Guinée-Equatoriale, le Congo et le Gabon seraient plus proches de la Guinée-Equatoriale. En même temps, la Guinée-Equatoriale accuse son voisin gabonais de soutenir les rebelles guinéens sur l'ile de Corisco. Tous ces différents ont un point commun. Les territoires autour desquels se développent tous ces agissements sont très riches en ressources naturelles, le pétrole principalement. C'est, peut être, pour éviter des désagréments d'ordre sécuritaire que les Etats du golfe de Guinée se préoccupent des jeux d'alliance.

*
* *

Ce chapitre a permis de comprendre que le pétrole du golfe de Guinée attire pour plusieurs raisons. On a, d'un côté, les raisons liées à la configuration géopolitique mondiale qui suppose l'émergence des nouveaux consommateurs et la maximisation de la consommation par les puissances contraintes de diversifier les sources d'approvisionnement et de « conquérir », de contrôler des nouvelles régions telles que le golfe de Guinée. Cette région a une potentialité forte en termes de réserves et de production. Toutefois, elle est aussi une région qui est l'objet d'une perpétuelle conflictualité dont le pétrole est un des principaux facteurs. L'intensification de la production ne fait qu'augmenter les risques d'insécurité. A part les Etats de la région qui ont réglé des différents portant sur des zones pétrolifères, à l'exemple de Bakassi, territoire camerounais qui avait suscité les convoitises du voisin nigérian, on a l'augmentation de flux transnationaux avec, notamment, la forte présence des multinationales pétrolières, les migrations, etc.; en somme des nouveaux acteurs dans le domaine de l'économie , du social et de la politique qui échappent au contrôle des Etats déjà fragilisés. Dans un tel contexte, la porte est ouverte à la captation de la rente pétrolière par l'élite gouvernante, la corruption, la criminalisation mais aussi à la formation des Etats prétoriens, facteurs de leurs propres insécurité.

précédent sommaire suivant