WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et logiques sécuritaires: une analyse du déploiement américain dans le golfe de Guinée

( Télécharger le fichier original )
par Gen-serbé SINIKI
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master en Gouvernance et Politiques Publiques 2010
  

précédent sommaire suivant

A. Menace pour les installations pétrolières continentales

Les installations pétrolières sont souvent la cible des attaques de toutes sortes. Il convient, dès lors, de les inscrire dans les préoccupations sécutaires nationales pour les EtasUnis. Et l'insécurité ambiante dans le golfe de Guinée n'est pas de nature à apaiser cette

manière de voir. En effet, les différents actes terroristes perpétrés contre les pipelines déjaopérationnels sont divers. Il arrive que les terroristes incendient le corridor en utilisant des
bombes de toutes sortes. Ils peuvent aussi utiliser la technique du «bunkering» qui consiste acibler les points névralgiques du pipeline, siphonner ensuite le tuyau, y extraire du pétrole,

puis revendre sur le marché noir. Situations courantes dans le Delta du Niger (sud du Nigeria) depuis quelques années. Pour comprendre l'importance des pipelines dans les projets des terroristes, il faut saisir l'importance des investissements dans l'édification de ceux-ci. Prenons le cas du pipeline Tchad-Cameroun.

Tableau 4 : Financement du pipeline Tchad-Cameroun

Groupes de financement du pipeline Tchad-Cameroun Apport financier

1/ Groupe de la banque mondiale 292,9 millions de dollars US

* Prêt BIRD 92,9 millions

*Prêt SFI 200 millions

2/ Autres sources

*Banque européenne d'Investissement 941,5 millions

*Agences de crédit à l'exportation 41,5 millions

us ex im Bank 200 millions

COFACE 200 millions

Africaine d'Import Export 500 millions

3/ financement additionnel Indéterminé

ABN armo Indéterminé

Crédit Agricole Indosuez Indéterminé

Source : Michel KOUNOU, 2006

Le pipeline Tchad-Cameroun est un grand investissement qui a coûté environ 3,5 milliards de dollars ; soit un peu plus de 2500 milliards de francs CFA. Il permet l'acheminement du pétrole exploité dans 300 puits situés à Doba (Sud du Tchad), jusqu'au terminal de Kribi, situé au sud du Cameroun. Cet investissement qui traverse le Cameroun sur une longueur de 890 km est assurément l'un des plus coûteux d'Afrique subsaharienne. On concevra qu'il peut facilement être objet d'acte de terrorisme. Le pipeline est exploité par plusieurs sociétés, dont la malaisienne Petronas. Mais le gros du pourcentage revient aux géants américains Exxon-Mobil Corporation (40%) et Chevron Corporation (25%)129.

Il faut aussi que la protection continentale s'étend par ailleurs aux infrastructures telles que les bureaux, les raffineries, les stations services et même le personnel130. Le Nigeria est devenu le théâtre quotidien des prises d'otages (qui servent d'objet de chantage contre rançon) et des sabotages des infrastructures pétrolières à cause de la faiblesse de ses moyens de sécurité. Les Etats-Unis sont en train de procéder, en collaboration avec les forces locales à la sécurisation de l'ensemble de la région. C'est dans cet ordre d'idées qu'un responsable du Département d'Etat rapporte que « les entreprises américaines prolifèrent dans la région et nous avons besoin de protéger leurs intérêts et ceux de nos nombreux ressortissants qui s'y installent progressivement des attaques terroristes qui pourraient subvenir »131.

B. Menaces pour les installations pétrolières maritimes

Les Etats du golfe de Guinée sont en proie à de nombreux actes de criminalité dans leurs eaux. En effet, les problèmes de sécurité sont liés à des trafics de tout genre : piraterie, prise d'otages, sabotage des plates-formes pétrolières, non délimitation des espaces maritimes, etc. D'où le besoin de sécurité qui devra s'étendre à la protection des routes de transport du pétrole. Il s'agit des chemins maritimes empruntés par les tankers depuis l'embarcation jusqu'à leur destination. Ceci se fait en prévision des activités des pirates qui attaquent les cargaisons. Les Etats-Unis ont l'habitude de faire appel aux forces locales chargées d'appuyer leurs propres hommes en matière de sécurité maritime. C'est dans cette logique qu'ils ont disséminé près d'un million d'hommes au Moyen-Orient132. Cette perspective comparative permet d'envisager un scénario similaire dans le golfe de Guinée. Les actes de prise d'otage sont de

129 Michel KOUNOU, op. cit., p.95.

130 http://www.géostratégie.ens.fr/etats_unis, consulté le 13 janvier 2010, 17h.

131 Alexis NZEUGANG, « Une lecture de la coopération américano-camerounaise depuis 2001 : contribution à l'étude des dimensions pétrolière et militaire », Mémoire de Master II en Science Politique, Université de Yaoundé 2/ SOA, 2006, p.27.

132 Ibidem.

coutume dans la sous région surtout dans les eaux du Cameroun, du Nigéria, du Benin et de Sao Tomé. L'actualité nous en donne les illustrations constamment. Faire un inventaire d'actes de criminalité dans les eaux de la sous-région permettra de comprendre l'urgence de la question. Dominique Lebleux essaye d'en dresser un kaléidoscope pour l'année 2008133 dans les eaux camerounaise134 et nigérianes135.

Le cas du Cameroun et du Nigéria n'est pas une exception, mais a le mérite au moins de donner une forte visibilité des actes de banditisme dans les eaux du golfe de Guinée. Pour le Nigéria, Depuis plus de deux ans, le sud du pays connaît une recrudescence d'attaques violentes contre le personnel et les équipements pétroliers. Ainsi, entre janvier 2006 et l'été 2008, plus de 300 étrangers ont été enlevés contre rançon dans le Delta du Niger et 60 installations pétrolières attaquées136. Ce qui convient de retenir, c'est que cette crisogeneité de l'espace maritime dans le golfe de Guinée peut laisser des ouvertures pour des actes à vocation terroristes. Et le fait que les risques d'insécurité dont nous avons fait mention dans le premier chapitre du présent travail soient encore permanents n'augure point un horizon radieux.

Paragraphe 3. L'insécurité dans le golfe de Guinée comme menace pour les intérêts politiques et diplomatiques des Etats-Unis dans la région

Les Etats-Unis, en tant que puissance mondiale, ont, dans les relations internationales pu imposer une << vision du monde ». En effet, la notion de << pax americana » les place dans le rôle moderne qu'avaient l'Empire romain en son époque (Pax Romana), et l'Empire

133 Dominique LEBLEUX, << Prise d'otage ; une activité criminelle en expansion dans le chaos mondial », Ecole de Hautes Etudes en Sciences Sociales, avril 2009, sur http://www.drmcc.org/IMG/pdf/AlerteMCC.pdf, consulté le 22 janvier 2010, 11h.

134 Le 31 octobre de l'année 2008, un chalutier est attaqué par deux bateaux pirates : 7 Français, 1 Tunisien et 2 Camerounais sont pris en otage sur un pétrolier affrété par le groupe français Bourbon, déjà rançonné le 2 août 2008 au Nigeria. L'opération est menée par le groupe armé « Bakassi Freedom Fighters », mené par le général Ag Basuo. Le groupe rebelle nigérian <<Niger Delta Defence and Security Council » (NDDSC) a en particulier revendiqué le 12 juin 2008 une attaque menée en novembre 2007 contre l'armée, coütant la vie à 21 militaires.

135 Le 25 octobre 2008, 17 personnes à bord du navire Ajax, affrété par le groupe français Bourbon, près d'un important terminal pétrolier et gazier a vu 9 de ses membres d'équipage être retenus: 5 Nigérians, 2 Ghanéens, 1 Camerounais et 1 Indonésien. Le 4 décembre 2008 un navire pétrolier est attaqué à 13 milles nautiques des côtes du pays, près d'une plateforme appartenant à l'entreprise canadienne Addax Petroleum. On y a dénombré 3 otages : un Russe, un Mexicain, un Nigérian. Peu de temps avant, le 17 octobre 2008 : Huit bateaux de pêche et leurs 96 membres d'équipage arraisonnés dans l'État de Bayelsa (sud du pays).

136 Lire dans ce sens, Alternatives Internationales de décembre 2008 et << les deux français otages au Nigéria sont libres » disponible sur http://www.lefigaro.fr/international/2008/09/06/01003-20080906ARTFIG00500-lesdeux-francais-otages-au-nigeria-sont-libres-.php, consulté le 31 juillet 2009, 11h 30.

britannique au XIXe siècle (Pax Britannica), une position de gendarme du monde137. Cette position les amène à fonder leur action politique sur des critères propres à leurs « catégories représentationnelles ». Ainsi, pour soutenir un Etat, les Etats-Unis mesurent, dans ce pays, le degré de démocratie et de bonne gouvernance. Or, dans une telle optique, le gouvernement américain aura du mal à entretenir des très bonnes relations avec un Etat qui est menacé de tous bords par l'insécurité. Le déficit de gouvernance, de démocratie, la pauvreté sont autant d'éléments perçus comme des menaces à la sécurité. On comprend avec Frédéric Leriche que « la priorité est donc désormais le soutien à la démocratie et au développement économique, conçus comme étant articulés ; c'est la stratégie de l'élargissement démocratique" chère a B. Clinton. Symboliquement, cette nouvelle posture se concrétise par le renouvellement du dialogue diplomatique et politique entre les Etats-Unis et l'Afrique. Elle se traduit surtout en 2000 par le vote de la loi Trade and Development Act (dite AGOA, African Growth and Opportunity Act ) »138.

Dans le même ordre d'idée, en 2002, l'Administration Bush annonce la création de la Millenium Challenge Corporation. Cette institution a pour fonction de canaliser les aides au développement accordées à l'Afrique. Les sommes devraient permettre de financer les pays qui respectent une liste de critères attestant de leur caractère démocratique et de leur politique de lutte contre la corruption (la << bonne gouvernance >>). Elles devraient être prioritairement dévolues au développement du potentiel local, d'une manière intégrée à l'économie mondiale et devraient donc bénéficier secondairement aux entreprises américaines. Mais l'insécurité coïncide fortement avec le terrorisme qui d'après les Etats-Unis gagnent de l'espace en Afrique. « Nous ne laisserons pas les terroristes menacer les peuples africains ni utiliser l'Afrique comme base pour menacer le monde », a déclaré Georges Bush lors de sa tournée africaine de juillet 2003139. L'élection de Barak Obama n'occulte en rien cette option politique. Hillary Clinton, secrétaire d'Etat ne disait pas autre chose lorsqu'elle s'adressait aux gouvernements africains.

Le secteur privé et la société civile jouent un rôle de plus en plus important
dans toute l'Afrique en tenant les gouvernements responsables de leurs

137<< Pax americana >>, disponible sur : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Monde_%28univers%29, consulté le 31 août 2009, 19h.

138 Frédéric LERICHE, La politique africaine des Etats-Unis: une mise en perspective >>, in Afrique contemporaine, Automne 2003, p. 29.

139 Jim Fisher-Thompson, « L'initiative pan-Sahel encourage la coopération entre les pays du Sahel et du Maghreb>>, service d'information du département d'Etat des Etats-Unis, Washington File, disponible sur http://usinfo.state.gov/regional/af/security/french/f4032503.htm, consulté le 13 mai 2009, 19h.

actes et en exigeant une économie et une société plus équitables, plus ouvertes et plus justes. Les dirigeants doivent diriger. Ils doivent montrer à leur population que la démocratie donne des résultats. Il n'est pas possible de réaliser des progrès durables dans les pays qui ne gèrent pas comme il faut leurs ressources naturelles, où les bénéfices provenant du pétrole et des minerais viennent gonfler les comptes en banque d'une oligarchie constituée de sociétés dont le siège est dans un autre continent, mais qui ne font pas grand chose pour promouvoir la croissance et la prospérité à

long terme 140.

Cette vision des Etats-Unis permet de comprendre que les partenariats entre Etats-Unis et Etats du golfe de Guinée ne peuvent faire abstraction de la vision américaine du monde. D'où cette mise en garde de Madame Clinton.

Citoyens et pouvoirs publics doivent unir leurs efforts pour mettre en place et maintenir de solides institutions démocratiques : un appareil judiciaire indépendant et sûr de lui, une fonction publique dévouée et professionnelle, une presse libre et une société civile dynamique. C'est ce que nous avons appris dans mon pays ; nous essayons encore d'améliorer notre démocratie après deux cent trente ans et nous voulons vous faire profiter de ce que nous avons appris en chemin, souvent au prix d'erreurs. Et nous sommes prêts à jouer un rôle de partenaire avec les citoyens et les dirigeants désireux d'améliorer la gouvernance et la transparence141.

Les difficultés sécuritaires dans le golfe de Guinée ne permettent pas une mise en

place aisée de cette politique. En effet, les problèmes de sécurité dans la sous-région

deviennent aussi des problèmes de sécurité nationale pour les Etats-Unis pour le simple fait

que la sécurité des Etats-Unis intègre une forte dimension politique. On peut, dès lors,

comprendre les mesures américaines de sécurisation du golfe de Guinée.

140 Hillary CLINTON, op. cit., disponible sur africom.mil/, consulté le 13 février 2010, 14h.

141 Ibidem.

*
* *

A l'issue de ce chapitre, on peut comprendre que sur le plan énergétique, le golfe de Guinée est une région qui acquiert une grande importance pour les Etats-Unis. Il est inscrit, en effet, dans la stratégie pétrolière américaine. Les réserves de la région ont poussé le gouvernement et les compagnies pétrolières américaines à déployer l'appareil politico diplomatique pour accéder à cette zone qui se transforme en alternative pour la sécurité énergétique et, partant, pour la sécurité nationale de l'Union. Elle devient aussi une zone de projection économique pour les Etats-Unis. Cependant, le golfe de Guinée présente des risques permanents d'insécurité pour les Etats-Unis qui voient que leurs intérêts aussi bien politiques, économiques que diplomatiques sont menacés. Comme telles, les menaces que présente cette région de l'Afrique deviennent des menaces pour la sécurité nationales des Etats-Unis.

précédent sommaire suivant