WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des interactions de mélanges (polymères biodégradables/principe actif) obtenus par différentes méthodes de préparations


par L'hachemi AZOUZ
Université A/Mira-Bejaia - Magister 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B-I.6. Effets indésirables et intoxication de l'ibuprofène

L'ibuprofène a été introduit aux Etats-Unis en 1974 comme un médicament délivré sur ordonnance, mais dés 1984 il est devenu disponible sans ordonnance. Par conséquent, la dose de l'ibuprofène a augmentée dés sa délivrance sans ordonnance (ou en vente libre) (W.

Holubeck, 2007).

La concentration thérapeutique normale de l'ibuprofène dans le sang est dans l'ordre de 50 mg/dm3, mais à des concentrations voisines de 250 mg/dm3 il devient toxique (M. Melillo, 2004). Le profile toxicologique de l'ibuprofène est bien reconnu par l'apparition de divers effets cliniques, à savoir hémorragie gastro-intestinale, dépression de système central nerveux, problèmes respiratoires, insuffisance rénale aiguë, toxicité hépatique, thrombopénie, hypothermie et la mort (W. Holubeck, 2007 ; M. Melillo, 2004).

L'ibuprofène ainsi que d'autres AINS peuvent provoquer d'autres effets secondaires plus ou moins importants, citant nausée, vomissement, diarrhée, brûlure de l'estomac, douleur de l'épigastre, douleur abdominale, dyspepsie, flatulence et constipation, hypertension, contraction des myocardes, agranulositose, anémie, méningite aseptique et réaction anphilactique et réaction cutané (K. D. Rainsford, 2009).

B-I.7. Utilisation de l'ibuprofène dans les systèmes à libération prolongée

Grace à ses propriétés pharmacologiques, à savoir le temps de la concentration maximale (Tmax= 1,5 h) et la période de demi-vie (t1/2 = 2 h), l'ibuprofène est considéré comme étant un

médicament idéal (ou modèle) pour le développement des systèmes à libération prolongée de médicaments.

Comme c'est déjà mentionné dans ce chapitre, l'ibuprofène sous forme de comprimés est la forme posologique prédominante sur le marché. L'ibuprofène présente des caractéristiques de compressibilité modérées comparativement à celles des autres AINS (ex. paracétamol). Par conséquent, et dans le but de prolonger la libération de l'IB, des comprimés à base d'ibuprofène ont été préparés au moyen de plusieurs techniques. Ces méthodes impliquent souvent l'enrobage direct de principe actif par des excipients, et l'incorporation du principe actif à l'intérieur d'une matrice (ex. polymère) qui peut libérer le principe actif sous l'effet d'un processus d'érosion et/ou diffusion (K. D. Rainsford, 1999).

Ho et Blank (V. T. R. Ho, 1989), ont préparé des comprimés à base d'ibuprofène contenant de l'amidon pré-gélifié ainsi que d'autres agents mouillant par la technique de séchage par atomisation (ou pulvérisation). Ces comprimés ont montré une stabilité, biodisponibilité et dissolution améliorées. La température de fusion relativement faible de l'ibuprofène (75 °C) était exploitée par certains chercheurs pour produire des formulations pharmaceutiques solide. Deboeck et col. (A. M. Deboeck, 1990), ont exploité cette dernière (i.e. Tf faible) pour préparer un eutectique à partir d'ibuprofène et des acides gras, cet eutectique a été ensuite introduit dans des gélules (capsules en gélatine). Deux groupes de chercheurs de la compagnie Anglaise Boots ont utilisé des techniques de cristallisation pour produire des agglomérats d'ibuprofène avec l'amidon qui possédaient de bonnes propriétés de compression Atkin et al.

(G. J. Atkin, 1993).

A. Fernández-Carballido et al. (A. Fernández-Carballido, 2004), ont préparé des microsphères à base de copolymère PLGA Chargées d'ibuprofène par la méthode de microencapsulation à partir d'une émulsion huile/eau. Ces formulations sont capables de libérer l'ibuprofène à 24 ug/h sur une période de temps la plus longue possible et sont destinées à une administration intra-articulaire. Des nanoparticules à base de polymère DEAE dextran (Ddex) chargées d'IB ont été préparées par le groupe de chercheurs Bingbing Jiang et al. (B. Jiang, 2005) en utilisant la méthode de co-précipitation. Les nanoparticules préparées ont montrées certains avantages, à savoir remplissage positive des nanoparticules en IB, stabilité lors de stockage grâce au phénomène de coagulation entre les nanoparticules et la libération prolongée de l'IB à partir des nanoparticules. Ont trouve aussi le travail du groupe C. J. Thompson et al. (C. J. Thompson, 2007) sur la préparation des microsphères à base de nouveaux polyesters chargées d'ibuprofène. Ces microsphères ont été préparées par la méthode d'évaporation de solvant. L'ibuprofène était choisi comme médicament hydrophobe modèle à cause de sa tendance à former des conjugués en présence des polyesters utilisés. Les microsphères ainsi préparées ont montrées une efficacité d'encapsulation élevée et une libération prolongée d'IB qui dépend de plusieurs facteurs, efficacité d'encapsulation, solubilité de principe actif, surface et morphologie des microsphères, nature hydrophobe et cristallinité du polymère.

En résumé :

L'ibuprofène est un médicament prototype de la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens, très utilisé dans le monde entier à cause de ses propriétés antiarthritiques, analgésiques et antipyrétiques (K. D. Rainsford, 1999). Les propriétés pharmacologiques de l'ibuprofène sont nombreuses, à savoir :

i. Volume de distribution faible de l'IB dans l'organisme comme conséquence de sa liaison avec les protéines plasmatiques (albumine) ;

ii. Capacité de s'accumuler en quantité appréciable dans les compartiments enflammés où une activité anti-inflammatoire et analgésique est nécessaire ;

iii. L'ibuprofène possède un temps de demi-vie relativement faible (2 h) et le

temps de concentration maximale est entre 1 et 2 heures (K. P. Stock, 1999).

Le mode d'action de l'ibuprofène dans l'organisme implique l'inhibition de la cyclo- oxygénase (OX-1 et OX-2) par l'intermédiaire de l'énantiomère S-(+)IB et CoA. L'ibuprofène possède un potentiel considérable dans le traitement de nombreuses maladies inflammatoires chroniques et dégénératives ainsi que dans le traitement de certains cancers.

L'utilisation abusive de l'ibuprofène dans le traitement des douleurs pourrait être la cause de la diminution de sont efficacité apparente et par conséquent, des signes de toxicité gastro- intestinales ou rénales peuvent être détectés (K. D. Rainsford, 1999).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy