WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Audit de gestion des exploitations maraà®chères du périmètre maraà®cher de Houéyiho(Cotonou) dans un contexte de changement climatique

( Télécharger le fichier original )
par Berenger Gnanglè
Université polytechnique et Internationale du Bénin - DTS(Bac+3) en sciences de gestion option audit contrôle de gestion et fiscalité 2009
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 3 : Résultats et discussions

Section 1: Comparaison de la gestion des exploitations maraîchères, perceptions des exploitants maraîchers et adaptations des exploitations maraîchères face aux effets du changement climatique

Paragraphe 1 : Comparaison de la gestion des exploitations maraîchères

A- Gestion des exploitations maraîchères

L'environnement de l'exploitation agricole comporte des éléments humain et naturel. L'élément naturel regroupe les facteurs physiques (eau, sol, ensoleillement, température, etc.) et biologiques (physiologie des plantes et animaux, les pestes etc.). L'élément humain se subdivise en facteurs exogènes et endogènes. Les facteurs exogènes se composent de structures, normes et croyances communautaires y compris la région, les institutions extérieures influençant les décisions relatives aux approvisionnements en inputs et aux marchés pour les produits des agriculteurs. D'autres facteurs tels que la situation géographique des champs et la densité de la population sont pris en compte. Les facteurs endogènes, sous le contrôle des exploitations agricoles sont constitués des besoins et perspectives des ménages agricoles, des facteurs de production. Les éléments humain et naturel qui composent l'environnement de l'exploitation représentent les contraintes et possibilité de celle-ci. Tenant compte de l'environnement de l'exploitation agricole et de leurs objectifs de production, les décideurs de l'entreprise seront amenés à prendre des décisions techniques et de gestion.

1-Gestion de l'exploitation sans utilisation d'outils de gestion

La gestion de l'exploitation sans utilisation d'outils de gestion ne tient compte d'aucune pièce comptable lui servant de base pour les écritures et la présentation du bilan et du compte de résultat. Ce chef d'exploitation n'a pas un plan de campagne formel et ne prévoit pas les recettes et les dépenses. Le prix de vente est fixé en fonction de la période de campagne.

Le présent mémoire mettra l'accent sur la gestion d'une exploitation agricole plus particulièrement sur la gestion des exploitations maraîchères. En effet sur les 30 exploitants enquêtés, seuls 7 % font usage d'outils comptables. Les outils utilisés sont : le journal de caisse, la fiche de gestion des parcelles, le cahier d'utilisation de la main d'oeuvre non rémunérée et le livre d'inventaire.

2-Gestion de l'exploitation avec utilisation d'outils de gestion

Les exploitants maraîchers, par leur fonction de production de biens destinés à un marché, sont des systèmes qui évoluent dans un environnement d'entreprise. Ces unités de production entretiennent diverses relations avec des sous environnements aussi bien en amont qu'en aval tels que :

v le marché des approvisionnements pour l'achat des intrants (semences, engrais et produits phytosanitaires),

v le marché financier pour la mobilisation des capitaux nécessaires à l'exploitation,

v le marché du travail pour le recrutement du personnel,

v le marché des biens et services pour l'écoulement des produits,

v le sous environnement légal pour le choix du matériel et outillage, et

v le sous environnement légal pour les règles et pratiques administratives concernant le sous secteur maraîcher.

Gestion financière

Elle s'intéresse aux décisions financières qui vont de la politique financière et des choix des investissements jusqu'à celles de la gestion de la trésorerie. Dans ce contexte, le financement de l'exploitation est fait par rapport au choix des cultures. Les plus rentables (carotte, chou cabus et la laitue) et aux techniques d'irrigations et au plan de campagne. Le plan de campagne prévoit les dépenses et les recettes pour un cycle de production et permet d'établir le budget de trésorerie. Il part donc de la fixation des objectifs découlant des activités et les besoins des intrants et de la main d'ouvre à mobiliser.

Gestion du personnel

Appelé encore gestion des ressources humaines, elle a pour domaine les problèmes de rémunération, d'embauche, de formation, d'organisation du travail etc. C'est un domaine transdisciplinaire impliquant la psychologie, psychologie sociale, le droit au travail, l'ergonomie, l'économie, la comptabilité. L'étude a permis de déterminer trois types de mains d'oeuvre à savoir la main d'oeuvre familiale, la main d'oeuvre occasionnelle, la main d'oeuvre permanente.

Gestion de la production

Elle s'applique aux problèmes de logistique, d'approvisionnement, de gestion des stocks, d'organisation matérielle des ateliers, etc. C'est la partie qui s'intéresse au transport des engrais, semence et des personnes, à l'approvisionnement des intrants (semences, des engrais, des produits phytosanitaires), du matériel et outillage du coût des techniques d'irrigation et des en cours de production (tableau 2, tableau 3 et tableau 4).

Tableau n° 2 : Approvisionnement en semences

Type de semence

Poids ou volume (g)

Prix

Ratio (Nombre de planche au repiquage)

Lieu d'approvisionnement

mini

maxi

Mini (g)

Maxi (g)

Chou cabus

Carotte

Laitue

10

50

05

2500

6000

650

2700

7000

700

8

50

4

9

50

5

Tropicacem

Tropicacem

Ambulant

Source : Enquêtes de terrain, 2009.

L'approvisionnement en engrais est assuré par Monsieur Patrice, les coopératives installées sur le site et autres entreprises agrégées à Cotonou. Les exploitants utilisent des engrais organiques (fientes de poulets et compost) et chimiques.

Concernant les produits phytosanitaires, il a été constaté sur le site deux catégories :

v Les insecticides comme Thian et lazer qui ont effet néfaste sur la santé humaine et sur l'environnement et coûtent moins chers que les pesticides biologiques

v Les pesticides biologiques comme les bios bits n'ont aucun effet néfaste sur l'environnement et coûtent plus chers.

La source d'approvisionnement du matériel et outillage est le marché de Tokpa et le mode de faire valoir est l'achat et la donation.

Tableau n° 3 : Approvisionnement du matériel et outillage

Type de matériel et outillage

Nombre de matériel et outillage

Prix d'achat

Duré de vie

1. Outillage

Houe

Seau

Transplantoir

Arrosoir

Binette

Pulvérisateur

Tuyau

Raccord flexible

2. Matériel

Industriel

Moto pompe

02

02

02

02

04

01

28

03

01

1000

700

2500

4000

500

30000

2000

10000

100000

01

01

05

02

02

02

02

02

02

Source : Enquêtes de terrain, 2009

Tableau n° 4 : Techniques d'irrigation

Type de technique

Coût de réalisation

Elément de réalisation

Montant

Moto pompe à raccord

-Moto pompe

-Tuyauterie

-Raccord flexible

-Forage

-Frais d'installation

TOTAL

100000

50000

20000

50000

20000

240000

Asperseur

-Moto pompe

-28 tourniquets pour 100 planches

-Forage

-Main d'oeuvre

TOTAL

100000

56000

50000

20000

226000

Puits

Ciment, Sable et

Frais d'installation

50000

Source : Enquêtes de terrain, 2009.

Gestion commerciale

Certains l'appellent le marketing ou mercatique et d'autres distinguent très nettement, s'intéresse au comportement du consommateur, à la politique commerciale, à la définition des prix et à la livraison des points de vente. Le marché existe car la demande est très forte et de plus la demande est supérieure à l'offre. Les exploitants n'ont pas besoin de se déplacer pour satisfaire leurs clients. Le prix de vente déterminé en fonction du cycle de production des principaux légumes cultivés est présenté dans le tableau 5.

Tableau n° 5 : Prix de vente par planche (FCFA)

Cultures Maraîchères

Nombre de pied ou quantité par planche

Prix de vente par planche

mini

maxi

moyen

Chou cabus

Carotte

laitue

42

80

125

5000

4000

2000

12000

9000

5000

8500

6500

3500

Source : Enquêtes de terrain, 2009.

Ensuite il a été constaté que l'échantillon choisi a été bien formé en comptabilité mais 83 % n'en pratique pas car ils ne trouvent encore l'importance des outils de gestion. Les opérations menées avec les divers sous environnements permettent de prendre des décisions pertinentes et cohérentes. Les outils ainsi élaborés serviront de référence aux tiers qui ont besoin de connaître la situation financière de l'exploitation. Les 83 % restants n'en utilisent pas. Parmi les 7 % qui en font usage, il n'y a aucune femme (tableau 6)

Tableau n° 6 : Situation des enquêtés face à l'utilisation des outils de gestion

Situation

Effectif

Pourcentage (%)

Ceux qui utilisent un outil d'enregistrement

2

7

Ceux qui n'utilisent pas un outil d'enregistrement

28

83

Total

30

100

Source : Enquêtes de terrain, 2009.

La répartition de l'échantillon selon le sexe et l'utilisation ou non d'outil de gestion montre que les hommes dominent l'effectif (93 % d'hommes contre 7 % de femmes). Parmi ce faible effectif des femmes, aucun n'utilise des outils de gestion (tableau 7).

Tableau n° 7 : Répartition de l'échantillon selon le sexe et l'utilisation d'un outil d'enregistrement

Situation

Effectif par sexe

Effectif total (%)

Masculin (%)

Féminin (%)

Utilisateurs d'outils d'enregistrement

7

0

7

Non utilisateurs d'outils d'enregistrement

83

10

93

Total

90

10

100

Source : Enquêtes de terrain, 2009.

Le tableau 8 montre que 100 % des utilisateurs d'outils d'enregistrement ont le maraîchage comme activité principale.

Tableau n° 8 : Répartition par activité et par sexe des exploitations

Activité

Effectif utilisant un outil d'enregistrement

Effectif n'utilisant pas un outil d'enregistrement

Total

Pourcentage (%)

Masculin

Féminin

Masculin

Féminin

Principale

2

00

25

03

30

30

Secondaire

00

00

00

00

00

00

Total

02

00

25

03

30

100

Source : Enquêtes de terrain, 2009.

Le tableau 9 indique que 66 % des maraîchers non utilisateurs d'outil d'enregistrement ont moins de 30 ans ; 7 % ont moins de 40 ans ; 20 % ont moins de 50 ans ; 7 % ont des maraîchers utilisateurs d'outil d'enregistrement ont plus de 50 ans. Nous pouvons conclure que ceux qui utilisent des outils d'enregistrement sont dans la moyenne d'âge de 55 ans.

Tableau n° 9 : Répartition des exploitants selon les classes d'âges et l'utilisation d'outil d'enregistrement

Classe d'age

Utilisateurs

Non utilisateurs

Effectif total (%)

Sexe

Masculin

Féminin

Masculin

Féminin

 

[20 ; 30]

0

0

20

0

20 (66)

[30 ; 40]

0

0

2

0

2 (7)

[40 ; 50]

0

0

3

3

6 (20)

[50 ; 60|

2

0

0

0

2 (7)

Total

2

0

25

3

30

Source : Enquêtes de terrain, 2009

Il est à remarquer aussi que le maraîchage est encore au niveau des exploitations enquêtées, une activité de subsistance. De même les superficies cultivées par exploitants enquêtés ont des parcelles de moins de 1000 m2. Ce sont des exploitations de petite superficie. La superficie sur le périmètre de Houéyiho est exprimée par rapport au nombre de planches. Les outils de gestion utilisés par les exploitants maraîchers sont les suivants :

Outils de gestion utilisés par les exploitants maraîchers sur le périmètre de Houéyiho

v Fiches de gestion des parcelles

Tableau n° 10 : Fiche de gestion des parcelles

Identification

Mois de :.... 

Parcelle N°

 
 

Culture (produit)

 

Surface de la parcelle

 
 

Date de pépinière

 

Nombre de planches

 
 

Période de repiquage

 

Dimension des parcelles

 
 

Nombre de planche

 

-

-

 

Période de récolte

 

Intrants utilisés

Date

Désignation

Lieu d'approvisionnement

Quantité

Prix unitaire

Total

 
 
 
 
 
 

Source : Exploitants maraîchers

v Cahier d'utilisation de la main d'oeuvre non rémunérée

Tableau n° 11: Cahier d'utilisation de la main d'oeuvre non rémunérée

N° d'exploitation......

Date

Culture

N° Parcelle

Type d'opération culturale

Nom et Prénom

Temps de travail

Evaluation du travail fait

 
 
 
 
 
 
 

Source : Exploitants maraîchers

v Le journal de caisse

Tableau n° 12: Le journal de caisse

Date

Culture

Parcelle

Désignation

Encaissement

Décaissement

Solde

Recette

Autre encaissement

Dépenses d'exploitation

Autre décaissement

 

REPORT

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Source : Exploitants Maraîchers

Pour la détermination du résultat de l'exploitation le maraîcher se sert des documents suivants avant la prise des décisions :

v Le Tableau des flux de trésorerie (TFT)

C'est la synthèse du journal de caisse. Le tableau des flux de trésorerie pour le dernier cycle se présente comme suit :

Tableau n° 13 : Flux de trésorerie (TFT)

Dépenses d'exploitation

Recettes

Opérations

Montants

Opérations

Montants

 
 
 
 

Source : Exploitants maraîchers

v Le Budget de trésorerie

Le Budget de trésorerie est un outil de gestion qui permet de prévoir périodiquement les recettes et les dépenses par culture par planche et par activité. Il permet de déterminer le besoin en en fond de roulement.

Tableau n° 14 : Le Budget de trésorerie

Encaissement

Octobre

Novembre

Décembre

Janvier

Total

Pourcentage

Vente de cultures

Culture n°1

Culture n°1

Culture n°1

Culture n°1

Prestation

Don reçu

 
 
 
 
 
 

Total Encaissement

 
 
 
 
 
 

Dépenses d'exploitation

Achat des intrants

Prélèvement privé Prélèvement main d'oeuvre

 
 
 
 
 
 

Décaissements

 
 
 
 
 
 

Source : Exploitants maraîchers

Le bilan d'ouverture

Tableau n° 15 : Le bilan d'ouverture

ACTIF

PASSIF

Eléments

Montant

Elément

Montant

Actif immobilisé

Immobilisations incorporelles

Immobilisations corporelles

Terre

Magasin

Forages

Puits

Prêt

Matériel et outillage

Moto pompe

Houe

Arrosoir

Pulvérisateur

Binette

Transplantoir

Raccord PVC

Actif Circulant

Pépinière

Produit encours

Client

Trésorerie Actif

Caisse

Banque

 

Capitaux propres

Capital individuel

Subvention d'investissement

Passif externe

Emprunt

Dettes fournisseurs

 

Source : Exploitants maraîchers

v Compte de résultat du maraîcher

La détermination du résultat de l'exploitation par l'établissement du compte de résultat :

Tableau n° 16 : Compte de résultat du maraîcher

Charges

Produits

Charges d'exploitation

Charges financières

Charges exceptionnelles (charge non lié à l'exploitation)

SC si Résultat net= bénéfice

Produit d'exploitation

Produit d'exploitation

Produits exceptionnels (Produit non lié à l'exploitation)

SD si Résultat net= perte

Source : Maraîchers utilisant des outils de gestion

La détermination du bilan de fermeture de l'exploitation par l'élaboration du bilan de fermeture. Pour élaborer le bilan de fermeture, le chef d'exploitation présente:

v le bilan d'ouverture,

v le grand livre,

v le tableau des flux de trésorerie,

v la fiche de gestion des parcelles et

v le compte résultat de l'exploitation

Le tableau ci-dessous récapitule le mode de gestion d'une exploitation maraîchère utilisant d'outils de gestion.

Tableau n° 17 : Récapitulatif du mode de gestion d'une exploitation maraîchère

Outils de gestion

Résultat

Utilité (Prise de décision)

Fiche d'inventaire

Bilan d'ouverture

Connaître les biens de l'exploitation les dettes et les capitaux propres

Journal de caisse

TFT

Se rendre compte des entrées et des sorties d'argent

Se renseigner sur le prélèvement privé et les dépenses d'exploitation et les cultures les plus rentables

Fiche de gestion des parcelles

MB

Choisir les meilleures cultures

Légendes :

TFT= ensembles des produits de la période-charges opérationnelles (charges de la période)

Marge Brute= Produits d'activité-salaire des ouvriers permanents- Amortissement du matériel main d'oeuvre non rémunérée

Bénéfice net=MB-Charges opérationnelles

Charges opérationnelles= Intrants+main d'oeuvre+prélèvement privé

Recette ou Produits d'activité= Ventes+Autoconsommation+Don+Stock en cours

Source : Enquêtes de terrain, 2009

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)