WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

E) La communication

Une fois Le pLan de financement du festivaL étabLit, iL faut mettre en pLace une stratégie de communication. ELLe se matériaLise par différents supports comme Le dossier de presse, Les fLyers ou cartes postaLes, pLus aujourd'hui une présence sur internet. IL est égaLement possibLe de présenter La programmation ou Les créations de L'événement grâce à un matérieL audiovisueL. On retrouve souvent un manque de moyen et de professionnaLisme quant à ces points précis, car dans Le pLupart des cas, Les budgets communication demeurent minimes : avec 13%, iLs représentent La troisième dépense des festivaLs après Les frais artistiques (55%) et Les frais administratifs (22%)129. IL faut ensuite se mettre en reLation avec La presse LocaLe, qui reste encore Le meiLLeur aLLié des festivaLs et créer ainsi un réseau de communication avec Les associations LocaLes et Leur service presse, première cibLe de partenaires pubLics à envisager en terme de communication. Les médias nationaux quant à eux sont pLus difficiLes à intéresser car L'information se trouve rapidement diLuée. A L'écheLLe LocaLe, iL faut prendre en compte Les événements cuLtureLs aLentours qui pourraient freiner La venue de La presse et des journaListes. Pour exempLe, « Montpellier et sa région ne se situent pas sur les grands axes de circulation pour les programmateurs et les journalistes, et le détour représente un coût. Les institutions doivent généralement prendre en charge ces derniers si elles souhaitent obtenir des papiers susceptibles de porter leur diffusion. Par ailleurs, la proximité d'Avignon fixe la venue de ces professionnels »130. PLus précisément, pour Les festivaLs de musiques actueLLes, iL est important de bien cibLer Les financeurs et Les professionneLs de La musique, comme Les artistes, tourneurs, producteurs, éditeurs ou managers, afin d'optimiser La communication de L'événement131. Enfin, iL ne faut pas négLiger La présence

129 Ces chiffres sont issus de L'enquête réaLisée auprès des festivaLs adhérents à La fédération France Festivals portant sur L'exercice 2002.

130 Département de L'HérauLt, Dispositif SpectacLe Vivant, « Une reLation avec Les autres coLLectivités à faire évoLuer face au changements en cours », partie 1-4, page 3.

131 Informations notées par L'étudiant Lors d'un entretien oraL avec HELLIO (Bertrand), Le 18 septembre 2006.

d'une équipe en reLation avec Les pubLics, qui permet ainsi d'étabLir un travaiL de formation des pubLics et de reLais de communication.

A travers cette anaLyse, on mesure L'importance des différents apports du contexte LocaL, à La fois dans L'éLaboration du projet, dans La mise en appLication du futur festivaL, mais aussi dans une démarche de pérennisation. IL est un composant essentieL pour L'événement et souLigne paradoxaLement que ceLui-ci doit apparaître comme un éLément participant activement au déveLoppement LocaL, en terme de tourisme, d'économie, d'empLoi ou de proposition cuLtureLLe.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net