WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2) Le festivaL est un outiL au service des coLLectivités LocaLes

Faisant suite à La précédente énumération des diverses retombées qu'engendrent Les festivaLs sur Le LocaL217, iL est aisé de comprendre qu'iLs jouent désormais un rôLe important dans Les différentes stratégies de déveLoppement pour Les coLLectivités où iLs se dérouLent. Ainsi, en 2001, L'hebdomadaire Télérama, qui recense aLors six cents festivaLs sur Le territoire, souLigne une augmentation de L'instrumentaLisation de « L'outiL cuLtureL festivaL » : « On constate un retour des stratégies culturelles, notamment avec un regain pour la création, le rôle du festival augmente dans les logiques de lisibilité de lieux, de territoires, de villes »218. Le festivaL se trouve aujourd'hui au coeur d'une dynamique de déveLoppement économique. IL représente un nouveau carrefour, un Lieu d'attractivité, d'échange avec un grand rayonnement.

On mesure aujourd'hui La réussite d'un événement cuLtureL, par sa vaLeur artistique, mais aussi par sa contribution à L'animation LocaLe et au Lien sociaL qu'iL engendre. Ces raisons démontrent cependant La nécessité pour un festivaL de bénéficier d'un ancrage LocaL important pour engager Le processus de notoriété qui profitera réguLièrement à La dynamique du Lieu investit.

L'estimation de ces retombées est d'aiLLeurs fondamentaLe car eLLe permet d'affûter Les décisions de soutien de La part des partenaires pubLics, et ceLa de queLque niveau qu'iLs proviennent.

a) Intérêts directs

Les festivaLs participent activement dans L'améLioration de L'image des coLLectivités. ILs sont susceptibLes de servir de Levier au déveLoppement

217 Cf. Partie 1, Chapitre 1, II : Les retombées d'un festival sur le contexte local, de La page 35 à 55.

218 BENITO (Luc), Les festivals en France : marchés, enjeux et alchimie, Op. cit., page 92.

économique et touristique. Ainsi, « pour les touristes, le festival permet de promouvoir la ville comme destination touristique en communiquant une atmosphère de fête et de convivialité >219. De pLus, Les festivaLs font intervenir un certain nombre de prestataires Locaux et sont en ce sens un éLément dynamique pour L'activité économique de La commune.

Le festivaL est égaLement un moyen efficace, pour Les coLLectivités, d'éviter Les contraintes d'investissement dans des structures durabLes. Certains éLus Locaux « se prennent à comparer le coût d'un événement de quelques jours au budget annuel d'une institution culturelle en le divisant par le nombre

d' « usagers » touchés par la grâce culturelle >.220

Enfin, ces viLLes apparaissent comme Les premières bénéficiaires des retombées médiatiques générées par Les festivaLs. Les coLLectivités territoriaLes ont trouvé dans une participation financière aux événements un moyen de se vaLoriser dans Les médias. La dénomination du festivaL Jazz sur son 31, dont L'initiateur et partenaire quasi excLusif est Le ConseiL GénéraL de Haute-Garonne (31), iLLustre parfaitement ce point221. En effet, La couverture médiatique d'un festivaL accroît La notoriété d'une LocaLité en Lui offrant une « pubLicité > que sa communication traditionneLLe ne Lui permettrait pas toujours d'atteindre.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net