WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

b) Intérêts indirects

Tout éLu LocaL devrait être sensibLe aux attentes et au bien être de ces administrés. Ainsi, Le dérouLement d'un festivaL sur son territoire « témoigne de l'engagement de la collectivité en faveur de l'action culturelle, auxquels sont sensibles surtout les jeunes >222.

De pLus, «confondant parfois, fête et festival les collectivités ont tendance à
privilégier l'événementiel qui les mettent eux-mêmes en première page et
s'attire la reconnaissance des spectateurs et électeurs
> 223. Pourtant Les

219 BENITO (Luc), Les festivals en France: marchés, enjeux et alchimie, Op. cit., page 91.

220 FAIVRE d'ARICER (Bernard), « Comment donner un avenir aux festivaLs ? >, page 5.

221 BENITO (Luc), Les festivals en France: marchés, enjeux et alchimie, Op. cit., page 92.

222 Idem

223 FAIVRE d'ARCIER (Bernard), « Comment donner un avenir aux festivaLs ? >, Op. cit., page 11.

festivaLs sont des événements qui se répètent, souvent d'année en année Lui donnant ainsi un air d'institution.

Les festivaLs sont « natureLLement > devenus des événements cuLtureLs qui différencies Les viLLes entre eLLes et participent ainsi à La concurrence territoriaLe qu'eLLes se Livrent : « si la « festivalomania »224 touche aujourd'hui toutes les villes, mais aussi les villages, une hiérarchie des événements semble se dessiner >225. Les viLLes ne sont pLus jugées en termes d'image ou seLon Les caractéristiques de Leur économie, mais bien par Leur potentieL cuLtureL. Ainsi, «Nantes se sert de l'image de la ville populaire et industrielle pour s'afficher ville de la Troupe Royal de Luxe226 ou encore ville des Folles Journées >227. Et d'autres viLLes ont rejoint depuis Longtemps cette nouveLLe « stratégie > : à Bordeaux, L'ancien Député-maire, Jacques Chaban DeLmas228, rappeLLe que « la culture, les manifestations culturelles, font partie en bonne place de son programme « de nouvelle société » et qu'il faut investir beaucoup pour, en dehors d'un supplément d'âme, récolter beaucoup en retombées économiques et en prestige - ce prestige qui attire des capitaux- >229. Ces deux exempLes démontrent La pLace que peut prendre « L'outiL cuLtureL > du festivaL dans Les stratégie de déveLoppement des coLLectivités. Pourtant, même si cuLture et déveLoppement économique sont en constante interaction, et de manière évoLutive, « c'est de cette rencontre aléatoire que naîtra le succès ou l'échec, la fugacité ou la pérennité de l'événement>.230 La situation actueLLe des festivaLs, peut cependant entraîner certaines dérives, surtout Lorsque L'on y associe, comme c'est Le cas avec L'exempLe de Bordeaux, Les termes de « prestige > et « capitaux >.

224 BOOGAARTS (Ines), in Direction des Etudes et de La Prospective, Ministère de La CuLture et de La Communication, « ViLLes et festivaLs : Synthèse >, Espaces géographiques et société, page 8.

225 Direction des Etudes et de La Prospective, Ministère de La CuLture et de La Communication, « ViLLes et festivaLs : Synthèse >, Op.cit., page 7.

226 Royal de Luxe est une compagnie française de théâtre de rue instaLLée à Nantes depuis octobre 1989, http://fr.wikipedia.org/wiki/RoyaL_de_Luxe, consuLtation Le 25 octobre 2006.

227 Direction des Etudes et de La Prospective, Ministère de La CuLture et de La Communication, « ViLLes et festivaLs : Synthèse >, Op.cit.

228 Député-maire de Bordeaux de 1947 à 1995, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_ChabanDeLmas, consuLtation Le 25 octobre 2006.

229 DECHARTRE (PhiLippe), Op. cit., page 24.

230 DECHARTRE (PhiLippe), Op. cit., page 14.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net