WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II) Tentative d'instrumentalisation du concept de festival par les

directeurs de festival ?

A) EvoLution des festivaLs en France et conséquences directes

1) Le succès d'un concept

Bien qu'iL n'existe pas de définition précise du terme « festivaL » iL est pourtant possibLe d'en dégager un concept. On peut penser que L'origine du mot est ancienne, pourtant, cette notion a réeLLement pris son sens au Lendemain de La seconde guerre mondiaLe. Apparaissent aLors, dans Les années quatre-vingt, dans Le sud de La France, de grands festivaLs comme ceux d'Avignon ou d'Aix-En-Provence.

Ainsi, seLon Les propos de Bernard Faivre d'Arcier273, Le festivaL recouvre deux fonctions distinctes : si L'on s'en tient à L'origine des festivaLs, iL possède d'une part « une fonction artistique et culturelle qui est d'encourager la création et de présenter cette création contemporaine au public le plus large possible ». D'autre part, Le festivaL s'est inscrit peu à peu dans une fonction « d'entreprise, à la fois culturelle et plus-value économique, commerciale ou touristique pour la ville, le département ou la région où il s'implante ».

Grâce à cette combinaison, Les festivaLs sont devenus des événements très attractifs, prenant peu à peu une pLace considérabLe dans Le paysage cuLtureL français. De même, iLs se sont Largement diversifiés, tant au niveau de La date, de La durée, du Lieu ou de La thématique. ILs se dérouLent désormais tout au Long de L'année, sur tout Le territoire et prennent des formes

273 FAIVRE d'ARCIER (Bernard), « De La fonction cuLtureLLe du festivaL », Op.cit., page 1.

artistiques des pLus écLectiques. L'importance des festivaLs dans La cuLture française n'est donc pLus à démontrer, car L'opposition qui pouvait exister entre Les festivaLs et L'action cuLtureLLe des structures permanentes a évoLué. Les festivaLs tiennent aujourd'hui un rôLe d'initiation et de formation du pubLic et offrent une visibiLité sur Les Lieux permanents. De La même manière, Les Lieux de diffusion ou de production se sont adaptés en insérant dans Leur programmation annueLLe des événements festivaLiers.

Cette évoLution ne cesse de séduire un pubLic qui tend, Lui aussi, à se diversifier et à augmenter d'année en année. Ainsi, « le festival semble être aujourd'hui la pratique culturelle la plus novice pour le public »274.

Le succès grandissant des festivaLs auprès du pubLic a pour conséquence L'augmentation exponentieLLe de Leur nombre depuis Les années quatre-vingt. Ce n'est donc pas une nouveauté ! La France compte de pLus en pLus de festivaLs sur son territoire. Pour exempLe, en 1997, iL s'en tient un miLLier de juin à septembre275, contre deux miLLe en 2005276. ParaLLèLement à L'accéLération du déveLoppement cuLtureL, Les festivaLs se sont fortement muLtipLiés et iL n'existe désormais pLus de grande viLLe qui ne possède son propre festivaL.

Enfin, Lors d'une interview sur La question de L'avenir des festivaLs en France277, Bernard Faivre d'Arcier rappeLLe que ceux-ci se caractérisent avant tout par quatre éLéments importants : une vaLeur d'exception, de Longévité, de pérennisation et de soutien à La création. IL est possibLe que ceLa reste encore L'image que L'opinion pubLique conserve des festivaLs, cependant, iL sembLe aujourd'hui que La pLupart de ces événements ne rassembLent pLus ces caractéristiques majeures. Le concept de festivaL est-iL en train de se dissoudre face à une augmentation et une diversification de ces événements de pLus en pLus prononcées?

274 BENITO (Luc), Les festivals en France : marchés, enjeux et alchimie, Op.cit., page 36.

275 DECHARTRE (PhiLippe), Op.cit., page 15.

276 DONNEDIEU de VABRES (Renaud), in discours prononcé au 88e Congrès de L'Association des Maires de France, Le 23 novembre 2005.

277 FAIVRE d'ARCIER (Bernard), « Comment donner un avenir aux festivaLs ? », Op.cit., page 11.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net