WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2) Conséquences directes de L'augmentation du nombre de festivaLs en France

L'augmentation du nombre de festivaLs en France ne fait qu'augmenter Leur fragiLité, comme en témoigne Les concLusions du coLLoque de Royaumont en 2003 ayant pour thème La musique a-t-elle besoin des festivals ? 278 : La gestion des festivaLs est devenue de pLus en pLus compLexe, Les ressources pubLiques se raréfient avec des coLLectivités territoriaLes qui intègrent des restriction de budgets, et Le mécénat qui n'a pas encore pris Le reLais maLgré Le nouveau dispositif LégisLatif étabLit par La mission mécénat du 1er août 2003279. De pLus, iL existe cette fragiLité qui tend à être accentuée par une augmentation de La concurrence entre festivaLs. Ainsi, comme Le souLigne Bernard Faivre d'Arcier, « si les festivals augmentent leur nombre, en revanche les médias se réduisent et se concentrent >280. Et à LioneL Chouchan de rajouter : « A trop multiplier ces manifestations, elles se tuent réciproquement. Les journalistes trop sollicités, ne peuvent couvrir l'ensemble de ces festivals, et le caractère exceptionnel finit par se banaliser >281. La visibiLité de ces événements tend donc à se dissoudre dans La masse, ou se reporter sur Les festivaLs de grande renommée. Pour exempLe en Bretagne, où La concentration de pLus de trois cents festivaLs pendant La période estivaLe entraîne une baisse de fréquentation des pLus importants événements de La région : « Pour tout festival, il faut prêter attention aux dates. Sur le créneau culturel, la concurrence fait rage. La Bretagne compte pas moins de 300 manifestations, essentiellement concentrée en été ! >282. En proposant une offre de pLus en pLus importante, Les festivaLs tendent à se banaLiser, générant un environnement des pLus incertain. Les acteurs principaux de ces événements -coLLectivités territoriaLes, directeurs de festivaLs, pubLic, presse ou médias-, sembLent aujourd'hui être en perte de

278 « La musique a-t-eLLe besoin des festivaLs ? >, coLLoque organisé par La fédération France Festivals, Royaumont, novembre 2003.

279 Voir Lexique définition « mission mécénat >, page 168.

280 FAIVRE d'ARCIER (Bernard), « Comment donner un avenir aux festivaLs ? >, Op.cit., page 13.

281 BENITO (Luc), Les festivals en France : marchés, enjeux et alchimie, Op.cit., page 61.

282 CHAMBONNIERE (Hervé), « Fêtes, La surchauffe >, in Ouest France, pages 14 et 15.

repères face à ces muLtipLes propositions. C'est ainsi que de nouveLLes priorités apparaissent comme primordiaLe pour faire exister et connaître son événement, comme Le souLigne précisément Bernard Faivre d'Arcier : « Les festivals continuent d'apparaître aux yeux d'une fraction de l'opinion culturelle comme des événements plus légers et plus frivoles, trop soucieux de leur apparence médiatique et finalement trop nombreux pour envisager un travail sérieux à terme... ».283

En augmentant et en se diversifiant, Les festivaLs tendent donc à se banaLiser et apparaissent, dans certains cas, comme des événements sans véritabLe réfLexion sur Le contenu. L'évoLution des festivaLs depuis Les années quatrevingt favorise des événements qui négLigent Le fond, au profit de La forme. Y a-t-iL en ce sens, une instrumentaLisation de La formuLe festivaLière possibLe par Les directeurs de festivaLs pour Les événements existants ou à venir?

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net