WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

D) SoLutions envisagées pour une différenciation du festivaL

Comme nous avons pu Le constater, Les festivaLs restent des événements vuLnérabLes. ILs ont besoin d'évoLuer dans un schéma de pérennité afin de s'inscrire, de manière Légitime, comme éLément majeure de L'action cuLtureLLe LocaLe, régionaLe, nationaLe, européenne ou internationaLe. Cette ambition est donc nécessaire à La direction du festivaL, afin d'être en accord, dans un effort continu d'attention, d'écoute, d'imagination et de rigueur, à La fois face à son pubLic, ses différents partenaires pubLics ou privés, ou encore face aux membres de son équipe. Les fondements nécessaires à une démarche de pérennisation ont été peu à peu négLigés par certains directeurs de festivaLs.

311 FAIVRE d'ARCIER (Bernard), « Comment donner un avenir aux festivaLs ? >, Op.cit., page 2.

1) Un manque de professionnaLisme

La forme associative sembLe parfaitement correspondre aux besoins d'un festivaL, et ceLa dans un but de soupLesse financière et par L'accès faciLité aux subventions. La direction d'un festivaL requiert des compétences dans des domaines spécifiques, Liés à La fois à La cuLture et à L'événementieL, dont dépendra La réussite ou non de L'événement. Certaines structures sont pLutôt proches de L'amateurisme que du professionnaLisme : « Beaucoup de responsables de festivals, issus du monde des arts et de la culture, sont des autodidactes de la gestion d'entreprises et certains ont une réelle aversion pour ces questions >312. L'absence de but Lucratif Liée à La forme associative, tend à déveLopper, au sein même de sa direction, une ignorance des principes de gestion, véhicuLant ainsi une image de « manque de rigueur >, « même si les réglementations récentes qui engagent juridiquement le directeur, vont vers un plus grand professionnalisme >313. Ainsi, faute d'une formation adéquate ou d'une sensibiLité personneLLe à La gestion, beaucoup de projets de quaLité échouent. Cet handicap de La structure interne du festivaL se retrouve fréquemment, surtout Lorsque « doit se substituer à « la bande de copains », une équipe de direction performante qui, après les premières années de « galère », veut pérenniser sa manifestation >314. De pLus, Les contraintes budgétaires d'une grande majorité de festivaLs, poussent ceux-ci à recourir à un personneL peu quaLifié, comme Le bénévoLat. En ce sens, L'ADAMI et La SPEDIDAM gardent certaines réserves quant au soutien qu'eLLes peuvent accorder aux festivaLs, car eLLes ne souhaitent pas subventionner des opérations dont L'objectif finaL est de servir La notoriété d'une coLLectivité. Ainsi, « ces deux sociétés font preuve d'une grande réserve à l'égard des organisateurs de festivals qui, dans neuf cas sur dix, ne sont pas des professionnels du spectacle mais des associations d'amateurs ou des animateurs du secteur culturel public >.315 Enfin, La direction d'un festivaL requiert des compétences juridiques et techniques, d'une bonne appréhension

312 BENITO (Luc), Les festivals en France : marchés, enjeux et alchimie, Op.cit., page 102.

313 Idem

314 BENITO (Luc), Les festivals en France : marchés, enjeux et alchimie, Op.cit., page 103.

315 BENITO (Luc), Les festivals en France : marchés, enjeux et alchimie, Op.cit., page 104.

des acteurs et du fonctionnement du miLieu cuLtureL LocaL. Une condition sine qua non qui permet de se défendre des différents « abus > ainsi déveLoppés.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net