WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2ème PARTIE

Proposition d'une formuLe festivaLière : Le festivaL Chroniques Nomades et
L'évoLution du contexte cuLtureL en France

Après avoir établis les différentes formes d'interactions ou de tentatives d'instrumentalisation existantes entre festival et pouvoirs publics, il semble nécessaire à cette étape du mémoire, de les appréhender à l'échelle d'un exemple précis, celui du festival Chroniques Nomades. Festival de photographie de voyages et d'aventures, cet événement se tient depuis dix ans à Honfleur, commune du département du Calvados, en Basse-Normandie. A la fois originaire de cette commune et passionnée par la photographie, je me suis naturellement intéressée à cet événement depuis sa création et ai eu, depuis l'édition 2004, l'occasion d'y participer, par le biais de l'organisation de son festival off. Réel coup de coeur, ces différentes expériences professionnelles furent un excellent moyen d'appréhender le festival et de conforter mes choix de perspectives professionnelles. Le choix du festival Chroniques Nomades s'inscrit de manière légitime dans un contexte national. Il est représentatif de la majorité des festivals en France, situés, entre l'événement récent et pérenne. De plus, en s'attachant à la photographie, il semble intéressant d'élargir les cibles de réflexion du mémoire à un domaine artistique qui vit depuis une dizaine d'années de grands bouleversements.

Ainsi, la présentation du festival Chroniques Nomades, à travers son histoire et évolution, entre en interaction directe avec les différents éléments soulevés dans la première partie de ce mémoire.

Nous verrons donc successivement, à travers l' étude de cas du festival Chroniques Nomades, quelles peuvent être, dans un premier temps, les différentes formes adoptées, à la fois par le festival et les pouvoirs publics, en vue d'une relation d'interaction, puis celles adoptées dans un contexte de tentatives d'instrumentalisation. Dans un second temps, nous analyserons le positionnement particulier adopté par le festival Chroniques Nomades quant à l'évolution de son contexte et les différentes actions et préconisations qui participent activement à une démarche de pérennité.

L'exemple précis du festival Chroniques Nomades permet de lire, quelquefois en direct, les diverses façons de se positionner face à l'évolution d'un contexte que connaissent la majorité des festivals en France, quelque soit le domaine artistique diffusé.

Chapitre 1
Une interaction au contexte LocaL nécessaire pour une Légitimité territoriaLe,
artistique et cuLtureLLe du festivaL Chroniques Nomades

Comme nous avons pu Le constater précédemment, tout festivaL évoLue de manière inhérente au LocaL. IL est donc important d'assimiLer, à L'écheLLe nationaLe, régionaLe et LocaLe, Le contexte territoriaL du festivaL et ceLui de La photographie.

I) Le contexte du festival Chroniques Nomades

A) Un festivaL inscrit sur un territoire

Tout festivaL évoLue en interaction continue avec Le territoire où iL s'impLante, dans un contexte pré-étabLi et une reLation de dépendance et d'échange qui n'est pas automatique. IL sembLe donc important d'anaLyser et de comprendre en amont ce territoire, afin d'y inscrire efficacement son festivaL, dans une idée de gLobaLité et d'adéquation compLète.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net