WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1) La région Basse-Normandie

La région Basse-Normandie, située au nord-ouest de La France est une région qui comporte trois départements, pour un nombre totaL de un miLLion quatre cent quarante-trois miLLes habitants. Sa popuLation La pLace au dixseptième rang des régions françaises avec un rythme de croissance qui s'est Légèrement accéLéré depuis 2000. L'attractivité de La région reste toutefois Limitée et Le rapide vieiLLissement de sa popuLation La rend peu dynamique sur Le pLan démographique. CeLa s'expLique, entre autre, par L'une des pLus fortes baisse du taux de nataLité enregistrée sur Le territoire français - près de 5% en quatre ans -, et Les migrations des jeunes, âgés de vingt à vingt-neuf ans, qui quittent Le territoire, soit pour une poursuite d'études ou pour un premier empLoi. La faibLesse du tissu urbain en Basse-Normandie, basé

essentieLLement sur un réseau de viLLes de taiLLe moyenne, Limite par conséquent La capacité d'absorption des jeunes dipLômés sur Le territoire. Au contraire, La région reste attractive pour Les retraités qui instaLLent Leur résidence secondaire principaLement sur Le LittoraL, Le Long de La Côte FLeurie et à L'ouest de La Manche. Bien que La région reste encore majoritairement jeune, eLLe pourrait connaître Le pLus rapide vieiLLissement des régions françaises d'ici à 2015. En ce sens, à L'aube du XXIème siècLe, La capitaLe régionaLe Caen, et La pLupart des zones côtières, s'affirment comme Les moteurs du déveLoppement régionaL.

Avec un tiers de sa popuLation vivant en miLieu ruraL, La Basse-Normandie est considérée aujourd'hui comme La cinquième région ruraLe en France. Les campagnes bas-normandes ayant finaLement mieux résisté que Les autres régions françaises à L'urbanisation sur Le Long terme.

La Longue façade LittoraLe de La Basse-Normandie Le Long de La Manche et sa proximité vis à vis de L'ILe-de-France et de La Grande-Bretagne favorisent Le déveLoppement du tourisme. Avec 16 % de résidences secondaires, La Basse-Normandie se situe donc au quatrième rang des régions touristiques françaises, devançant ainsi La Bretagne et Les Pays de La Loire. La diversité des paysages et La richesse patrimoniaLe attirent égaLement une cLientèLe étrangère qui atteint un tiers de La fréquentation totaLe régionaLe341.

La diversité du patrimoine historique et artistique bas-normand constitue un facteur de croissance économique important pour La région qui souhaite aLors La mettre en avant. Le secteur de La cuLture s'y trouve particuLièrement dynamique depuis queLques années. Parmi Les miLLe cinq cents nouveaux empLois créés entre 1999 et 2002, deux cent trente concernent Les activités artistiques et Le spectacLe, et cent vingt, La gestion du patrimoine natureL et cuLtureL342. De pLus, La région est un creuset de taLents dont témoigne Le très grand nombre de festivaLs et de manifestations cuLtureLLes présents sur L'ensembLe de son territoire. Ce que souLigne Le président du ConseiL RégionaL de Basse-Normandie situé à Caen, PhiLippe Duron: « Facteur d'enrichissement

341 Les informations citées ci-dessus possèdent La même source : Direction GénéraLe de L'INSEE Basse-Normandie, « Panorama démographique, économique et sociaL de La Basse-

Normandie », Cent pour Cent Basse-Normandie, page 10.

342 Direction GénéraLe de L'INSEE Basse-Normandie, « L'économie des Loisirs en Basse-Normandie », Cent pour Cent Basse-Normandie, page 6.

personnel et de divertissement, la culture est un vecteur de cohésion sociale et d'intégration »343. Ainsi, sur un budget gLobaL de pLus de cinq cent vingt miLLions d'euros pour L'année 2006, La région en consacre dix-huit miLLions, soit 28%, à La cuLture344. La région met ainsi en pLace une poLitique de soutient pour Le spectacLe vivant, L'animation cuLtureLLe (expositions et manifestations), Le Livre et La Lecture (bibLiothèques, médiathèques, saLons du Livre et manifestations), La création et La diffusion du cinéma et de L'audiovisueL et Le patrimoine (restauration, conservation, acquisitions)345. Enfin, Le ConseiL RégionaL soutient avec rigueur Les événements cuLtureLs répétitifs comme Les festivaLs, notamment au titre du fond d'intervention cuLtureLLe régionaL : « Il est évident que c'est en fonction de leur rayonnement à l'intérieur comme à l'extérieur de la Basse-Normandie que la région intervient pour promouvoir tel ou tel festival » 346. La région soutient une cinquantaine de festivaLs en 2006, « évidemment il y a sans doute d'autres événements dont nous n'avons pas connaissance. Je ne dispose d'aucune statistique ni chiffre plus précis sur le sujet »347, souLigne MagaLi Anger, responsabLe des festivaLs de musique et de cinéma au ConseiL RégionaL. Un nombre qui a fortement augmenté puisque La région soutient dix festivaLs en 1997348. ParaLLèLement, La DRAC Basse-Normandie349, dont Le directeur régionaL est GéraLd Grunberg350 dispose en 2003 d'un budget de vingt-huit miLLions d'euros pour mener à bien La poLitique cuLtureLLe de L'Etat. Ses différentes missions sont Le déveLoppement de L'éducation artistique et

343 Site du ConseiL RégionaL de Basse-Normandie, http://www.cr-basse-normandie.fr/cuLturegrands-axes-poLitique.php, consuLtation Le 12 novembre 2006.

344 Idem

345 Site du ConseiL RégionaL de Basse-Normandie, Op.cit.

346 ConseiL Economique et SociaL régionaL de Basse-Normandie, Festivals et manifestations culturelles à caractère répétitif en Basse-Normandie, compte-rendu d'enquête, in DECHARTRE (PhiLippe), Op.cit., page 64.

347 Voir annexe 16 page 225.

348 BENITO (Luc), Les festivals en France : marchés, enjeux et alchimie, Op.cit., page 12.

349 IL n'existe pas de pubLications sur Le budget ou Les missions de La DRAC Basse-Normandie supérieure à L'année 2004. De pLus, ceLLe-ci ne possède pas de site internet, contrairement à La majorité des DRAC en France.

350 Site du Ministère de La CuLture, http://www.cuLture.gouv.fr/cuLture/min/organigramme/htmL/drac/normandie-b.htm, consuLtation Le 13 novembre 2006.

cuLtureLLe, La mise en vaLeur du patrimoine et L'aide à La création contemporaine.351

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net