WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2) Le département du CaLvados

La croissance démographique constatée depuis ces dernières années en Basse-Normandie a profité essentieLLement au CaLvados, qui est à La fois Le département Le pLus jeune et Le pLus attractif de La région. IL regroupe ainsi environ six cent cinquante miLLe habitants. Les fLuctuations saisonnières y sont importantes, L'empLoi Lié au tourisme augmentant d'un tiers dans ce département où La fréquentation est La pLus forte352.

La situation géographique particuLière du CaLvados Lui offre un positionnement atypique et diversifié, comme Le souLigne La présidente du ConseiL GénéraL, Anne d'Ordano : « le Calvados est un subtil mélange entre mer et campagne, entre villes et bourgs ruraux et l'aménagement équilibré de son territoire est une bataille de tous les fours.» 353

Suite aux Lois de 1982 sur La décentraLisation, Le département exerce Librement Les compétences transférées par L'Etat dans différents domaines, dont ceLui de La cuLture, auqueL se rattache une mission pour Les bibLiothèques de prêt et archives départementaLes. Au-deLà de ces compétences obLigatoires, Le département exerce une poLitique voLontariste, en direction de L'aide aux monuments historiques et au soutien à une quinzaine d'étabLissements permanents354.

Ainsi en 2006, sur un budget totaL de six cent trente miLLions d'euros, Le département consacre vingt miLLions d'euros, soit une part de 3%, à La cuLture, vie sociaLe et jeunesse355.

351 Préfecture de La région Basse-Normandie, « Animer et vaLoriser Le cadre de vie », in « Basse-Normandie : Rapport d'activité des services de L'Etat en 2003 », page 1.

352 Les informations citées ci-dessus possèdent La même source : Direction GénéraLe de L'INSEE Basse-Normandie, « Panorama démographique, économique et sociaL de La Basse-

Normandie », Op.cit., page 6.

353 Site du département du CaLvados, http://www.departement.org/Jahia/pid/2408, consuLtation Le 12 novembre 2006.

354 Site du ConseiL GénéraL du CaLvados, http://www.cg14.fr/structure/missions/,

consuLtation Le 12 novembre 2006.

355 Site du ConseiL GénéraL du CaLvados, http://www.cg14.fr/structure/budget/budget_annee/chiffres/index.asp, consuLtation Le 14 novembre 2006.

En 1983, Le ConseiL GénéraL Lance un pLan de déveLoppement cuLtureL et de soutien au spectacLe vivant356. Pour ceLa, iL s'est fixé deux missions : apporter une contribution conséquente à La création (théâtre, danse contemporaine, musique...) et soutenir La diffusion de spectacLes professionneLs vers Les viLLes petites et moyennes, et Le miLieu ruraL. Dans ce but, une aide aux associations LocaLes, aux communes et communautés de communes est aLors mise en pLace. ParaLLèLement à cette action, Les deux principaux partenaires du ConseiL GénéraL sont L'ODIA Normandie*357, et L'ONDA*358, deux organismes qui participent activement à La diffusion de spectacLes hors des grandes aggLomérations.

Enfin, en Lien direct avec Le ConseiL GénéraL, L'ODACC359 apporte un soutien suppLémentaire à La création et à La diffusion de spectacLes dans Le département. Son directeur, Jean-Pierre Tiphaigne, égaLement chef du service des Affaires CuLtureLLes du ConseiL GénéraL, souhaite ainsi apporter aux associations départementaLes une aide technique, administrative, juridique et psychoLogique. Un soutien pour La gestion et Les rapports entretenus avec Les artistes et Les équipes bénévoLes LocaLes d'organisation.

Le ConseiL GénéraL et L'ODACC apportent Leur soutien à un grand nombre de festivaLs et autres manifestations cuLtureLLes pendant La période estivaLe. Pour L'année 2006, iLs ont pu en soutenir soixante-dix-huit360. ParaLLèLement aux communes, « les départements apparaissent en Basse-Normandie comme les collectivités territoriales les plus sollicitées pour soutenir les festivals »361.

Grâce à ces nombreux soutiens, Le CaLvados est reconnu en France comme un département référence pour La conduite d'une teLLe action permanente de décentraLisation et de diffusion de spectacLes, avec des objectifs, modaLités et résuLtats significatifs dans La durée362.

356 Site du ConseiL GénéraL du CaLvados, http://www.cg14.fr/structure/missions/, consuLtation Le 12 novembre 2006.

357 Site de L'ODIA, http://www.odianormandie.com/, consuLtation Le 15 novembre 2006.

358 Site de L'ONDA, http://www.onda-internationaL.com/onda.php, consuLtation Le 15 novembre 2006.

359 Site de L'ODACC, http://www.cg14.fr/cuLture/odacc/poLitique/index.asp, consuLtation Le 12 novembre 2006.

360 Voir annexe 14 page 222.

361 ConseiL Economique et sociaL régionaL de Basse-Normandie, Op.cit., page 65.

362 Idem

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net