WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

C) Historique, identité et évoLution du festivaL Chroniques Nomades

Le festivaL de photographie de voyages et d'aventures Chroniques Nomades n'est pas à L'origine une initiative de La viLLe de HonfLeur, comme ce fût Le cas pour Le Festival du film américain de DeauviLLe, monté par une agence d'ingénierie cuLtureLLe, Le Public Système397. Créé en 1996 sous La forme juridique d'une association de Loi 1901, Le festivaL est donc une initiative de son directeur artistique, CLaude Geiss. CeLui-ci connaît jusqu'aLors une carrière proche de La forme artistique diffusée par L'événement puisqu'iL est Lui-même photographe, et porte un intérêt à La photographie de voyage. Dans un premier temps, iL travaiLLe avec La presse et entre par La suite au Ministère de La CuLture et de La Communication, au sein du Centre NationaL de La Photographie, au moment de La création de La coLLection Photopoche. IL décide ensuite de se pencher sur La découverte de jeunes taLents et réfLéchit au projet d'un festivaL398.

Les choix successifs effectués par CLaude Geiss, quant à La mise en oeuvre de son événement, traduisent, dès sa création, un positionnement particuLier.

1) Création du festivaL Chroniques Nomades


a) Le choix d'une thématique

396 Les informations citées ci-dessus proviennent du site de L'Office du Tourisme de La viLLe de HonfLeur, http://www.ot-honfLeur.fr/Evenements,8,0,0.htmL, consuLtation Le 13 novembre 2006.

397 Site de L'agence Le Public Systeme, http://www.LepubLicsysteme.com/site2006/page.asp?menu=3&rubrique=16, consuLtation Le 17 novembre 2006.

398 DUPLAN (Karine), « Sur La route des Chroniques nomades de HonfLeur », interview de CLaude Geiss, 2000, in web magasine Chronic'art, http://www.chronicart.com/mag/mag_articLe.php3?id=766, consuLtation Le 12 juin 2006, 3 pages.

Depuis sa création en 1996, Le festivaL Chroniques Nomades prend pour thématique La photographie de voyages et d'aventures. Sa démarche consiste aLors « à donner une image inattendue de la photographie de voyage, comprise dans son sens le plus large, en excluant l'exotisme, le folklore ou l'illustration »399. L'événement s'inscrit dans un contexte purement artistique, puisque sa fonction première est de promouvoir Les travaux de photographes connus ou peu reconnus sans effectuer Le moindre tri entre L'art et Le reportage. Ce festivaL, Loin de L'imagerie touristique ou pubLicitaire, approfondit aLors La question du « dépaysement», non comme « un simple exotisme du décor des moeurs mais une expérience de l'ailleurs et d'abord de l'autre, de sa différence, du côtoiement des cultures et en définitive, de notre propre identité»400. CLaude Geiss cherche ainsi à démontrer que Les photographes ne voyagent pLus pour La recherche du simpLe exotisme et du dépaysement mais cèdent La pLace à La rencontre de L'autre, dans un aiLLeurs, réeL ou imaginaire. Evitant ainsi Les pièges de La faciLité qui auraient pu Le conduire vers La photographie documentaire ou exotique, iL interroge La photographie de voyage en présentant chaque année des expositions personneLLes, de quaLité, qui s'émancipent des préjugés visueLs. Un choix qui oppose La réaLité du photographe qui expLore Le monde à ceLLe du spectateur qui Le déchiffre par son imaginaire. La candeur n'est donc ici pLus de mise, iL s'agit de revenir sur Les intentions de voyage à travers une perpétueLLe recherche de diversité, tant en terme d'auteurs que d'écritures photographiques. De pLus, comme Le souLigne CLaude Geiss401 : « la question se pose du rôle des photographes-voyageurs dans la prise de conscience des conséquences de ces déplacements massifs, dans l'élaboration d'autres modèles de voyage, plus respectueux des liens sociaux et des ressources naturelles». En effet, certains travaux présentés aux Greniers à SeL n'hésitent pas à nous renvoyer à notre responsabiLité en matière d'environnement.

Le concept du festivaL Chroniques Nomades, tourné vers La découverte de L'Autre et de L'AiLLeurs, apparaît comme un éLément novateur au sein de La vie

399 BERNARD (Sophie), Op.cit.

400 DUPLAN (Karine), Op.cit.

401 Idem

 

Les Greniers à sel de Honfleur, vue intérieur pendant Le festivaL Chroniques Nomades. Site de L'Office du Tourisme de HonfLeur, www.ot-

honfLeur.fr/v2/images_v2/patrimoine_encLo s_2.gif, consuLtation Le 16 novembre 2006.

Illustration 1

 

Les Greniers à sel de Honfleur, vue extérieure depuis La Rue de La viLLe.

Site de L'Office du Tourisme de HonfLeur, www.othonfLeur.fr/v2/images_v2/patrimoine_encLos_2.gif, consuLtation Le 16 novembre 2006.

Illustration 2

cuLtureLLe de HonfLeur en 1996, ce que CLaude Geiss n'hésite pas à souLigner : « J'ai voulu donner l'accent à une idée plutôt qu'à une démarche photographique. Celle du voyage permettait de croiser les différents projets, les différentes personnalités >402.

Le choix du nom « Chroniques Nomades > participe pLeinement à cette démarche. Dans un premier temps, Le terme « chronique > rappeLLe La faibLe frontière qu'iL peut y avoir entre La photographie et La Littérature : « Je pense que la photographie, plus que tout autre forme d'expression artistique, est proche de la littérature, de la narration >403. Ce mot souLigne donc La forme adoptée par Le festivaL, iL traduit « un récit court, concentré et dense à la fois >404. Dans un deuxième temps, Le terme « nomade > souLigne Le concept et Le contenu du projet. IL est venu de L'intérêt que CLaude Geiss porte au nomadisme : « cette forme de vie qui enrichie l'être humain au quotidien et qui semble être de plus en plus intégrée aux modes de vie contemporaine, notamment grâce à l'ouverture des frontières >405. Enfin, L'association des deux termes fonctionne en adéquation, dans une harmonie sonore et visueLLe.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net