WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B) Les nouveLLes actions menées par Le festivaL Chroniques Nomades

Le festivaL Chroniques Nomades tient à mener depuis sa création, différentes actions qui tendent à asseoir L'événement dans Le paysage cuLtureL LocaL, régionaL et nationaL. La pLupart de ces initiatives prouvent d'hors et déjà Leur efficacité, comme Le démontre L'exempLe des deux pLus grands festivaLs de photographie de France, Les Rencontres Internationale de la Photographie d'Arles et Visa Pour l'Image à Perpignan, dont Les directeurs respectifs, François HébeL et Jean-François Leroy, entretiennent de très bons rapports avec Le directeur artistique des Chroniques Nomades, CLaude Geiss.

1) Actions menées au sein même du festivaL Chroniques Nomades

a) Le déveLoppement d'événements dynamiques

Les différentes animations menées pendant Le festivaL sont un facteur actif de différenciation et d'enrichissement de L'événement. Un dynamisme d'autant pLus important pour un événement photographique, qui, contrairement au domaine du spectacLe vivant, dont La programmation suffit à créer L'animation, présente un ensembLe d'expositions. Ainsi, eLLes prennent une ampLeur suppLémentaire Lorsqu'eLLes se tiennent paraLLèLement aux

499 Idem

différentes animations proposées, améLiorant La Lecture du message transmit à travers La thématique choisie.

Se dérouLant du 4 juiLLet au 17 septembre 2006, Les Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles, qui fête cette année son 37ème anniversaire, propose, comme à son habitude, de nombreux événements menés pendant son dérouLement. ILs se tiennent principaLement Lors de La première semaine du festivaL, du 4 au 9 juiLLet, dense en conférences pubLiques, visites guidées et coLLoques. En effet, « la semaine d'ouverture se déroule en présence de tous les photographes dans une atmosphère de fête >500. IL s'y dérouLe égaLement des spectacLes de projections au Théâtre Antique, La Nuit de L'Année, « une déambulation nocturne dans le vieux quartier de la Roquette émaillé de projections de photographies de presse >501, ou encore des consuLtations de portfoLios de jeunes photographes. De nombreux prix sont égaLement décernés « à des photographes, dont la profession pense qu'ils représentent les talents de demain >502. Par La suite, de nombreux stages de pratique ou de compréhension de La photographie sont organisés en juiLLet et août, une période pLus « caLme > pour Le festivaL.

De La même manière, Le festivaL de photoreportage Visa Pour l'Image, qui fête cette année, du 2 au 17 septembre 2006, son 18ème anniversaire, regroupe, pendant sa semaine d'ouverture du 4 au 9 septembre 2006, vingt soirées au Campo Formo : « Les soirées audiovisuelles de Visa pour l'Image retracent, de l'insolite au dramatique, les événements les plus marquants de septembre 2005 à août 2006 >503, vingt-deux coLLoques et animations : « Depuis quatre ans, sous la direction de Jean Lelièvre, Visa pour l'Image organise un colloque qui est l'occasion d'une réflexion sur les images produites par les photojournalistes. Avec la participation de philosophes, d'universitaires, de chercheurs, d'historiens, de photographes, de journalistes, il a rassemblé chaque fois plusieurs centaines de

500 PLaquette informative du festivaL Les rencontres Internationales de la Photographie, ArLes, 2006.

501 Idem

502 Idem

503 PLaquette informative du festivaL Visa Pour l'Image, Perpignan, septembre, 2006.

participants >504, et de nombreux prix « Visa pour L'Image > remis Lors des soirées de projections du festivaL : « Les Visa d'Or récompensent les meilleurs reportages réalisés entre septembre 2005 et août 2006 : le Prix du Jeune Reporter de la Ville de Perpignan, le Prix Canon de la Femme Photojournaliste, le Grand Prix 2006 CARE International du Reportage Humanitaire, le Visa d'Or de la presse quotidienne, le Visa d'Or Magazine et enfin, le Visa d'Or News >505.

Grâce à Leur semaine d'ouverture, ces deux festivaLs participent à La rencontre entre professionneLs et amateurs et créés ainsi L'événement.

Le festivaL Chroniques Nomades, qui fête son dixième anniversaire du 13 au 28 mai 2006, offre égaLement au visiteur différentes animations tenues seLon L'identité de L'événement. Depuis son inauguration, Le festivaL propose, Lors de son week-end d'inauguration, une conférence, sorte de tabLe-ronde regroupant Les photographes exposants et différents professionneLs du miLieu. D'autres animations, menées pendant ces dix années pendant Le festivaL, ont maLheureusement cessées, suite au retrait du soutien de Leurs différents partenaires : La diffusion de fiLms documentaires sur Le thème du voyage, La présence de spectacLes musicaux, Le Prix Jeune TaLent et pLus récemment, La Bourse Chroniques Nomades, qui n'a pas pu être renouveLée en 2006506. Cependant, CLaude Geiss cherche à renouveLer et déveLopper ce type d'expériences : « Aujourd'hui, il y a beaucoup de choses à faire, car l'événement à bien été compris, c'est donc plus facile >507. En ce sens, de récents projets sont en cours d'éLaboration : « J'ai effectivement un projet qui est déjà construit et presque prêt. Cela s'appellera Les Rencontres de Chroniques Nomades : une rencontre d'une trentaine de personnes autour d'un photographe. J'ai très envie de travailler avec les scolaires également, qui ont un enthousiasme et une fraîcheur d'esprit pour lesquels il existe des quantités d'axes à exploiter. Enfin, je suis entré en contact avec une association de jeunes de Honfleur et nous allons sûrement faire des choses ensemble >508. En attendant ainsi La maturité du festivaL pour Le « décLiner >

504 Idem

505 Idem

506 Cf. Partie 2, Chapitre 1, I, C, 2, a) Les objectifs du festivaL Chroniques Nomades, page 116.

507 Voir annexe 12 page 213.

508 Idem

en différentes activités, La réfLexion de CLaude Geiss s'inscrit dans un schéma à Long terme. IL s'agit de déveLopper Le festivaL, aLors soutenu et compris par Le pubLic et Les différents partenaires, en conservant une Ligne directive qui Lui est propre. Une démarche prudente et Légitime, qui évite ainsi Les risques d'une trop rapide diversification de L'événement. Ces événements offrent à La viLLe un dynamisme suppLémentaire et participent à L'attrait et à La compréhension du festivaL par Le pubLic. Un éLément qui favorise La prise en compte et La Légitimation de L'événement par Les pouvoirs Locaux.

Enfin, L'exempLe des Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles et Visa Pour l'Image à Perpignan montrent que La durée de L'événement, queLLe soit de deux semaines ou de deux mois et demi, n'intervient nuLLement dans La capacité à réaLiser ce type d'expériences, La Limite, sembLe pLutôt être ici à un niveau financier.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net