WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Diversité génétique des Rhizobia associés à† un champ de pois d'Angole (Cajanus cajan l.) à† Yamoussoukro (centre de la Côte d'Ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Kouakou Romain FOSSOU
Ecole supérieure d'agronomie de l'institut national polytechnique Félix HouphouŽt Boigny de Yamoussoukro - Diplôme d'agronomie approfondie  2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV.4- DESCRIPTION DU POIS D'ANGOLE

IV.4.1- Description botanique

Le pois d'Angole est un arbuste dont la durée de vie en culture varie entre 3 et 5 ans. Son port érigé atteint 4 m de hauteur avec des racines atteignant 2 m de profondeur (DUKE, 1981 a).

Sa tige, qui peut avoir 15 cm de diamètre dans sa partie basale, porte de nombreuses branches et brindilles. Ces dernières supportent un feuillage abondant de couleur vert-clair ou vert-jaune et formé de feuilles trifoliolées. Les feuilles sont disposées en spirales sur les tiges.

Les inflorescences sont des racèmes de 4 à 12 cm de long situés aux extrémités des branches et comportant 6 à 12 fleurs. Les fleurs ont quatre lobes de calices séparées. Les pétales ont une couleur qui évolue du jaune au rouge-pourpre (Figure 7 a) (BORGET, 1989).

Le fruit est une gousse linéaire-oblongue de 4 à 10 cm et renfermant des graines arrondies. Les gousses, de couleur crème, sont comestibles, déhiscentes à maturité et ont un hile foncé avec une extrémité en bec. Le nombre de graine par gousse varie de 2 à 8, avec la couleur du tégument allant du blanc, blanc-brun, beige, marron, rougeâtre au tacheté (Figure 7 b) (SEDGA, 1997; NIYONKURU, 2002).

Figure 7 a : Inflorescences de Cajanus cajan Figure 7 b : Fruit sec en déhiscence

IV.4.2 - Ecologie

En culture, le pois cajan peut supporter des sécheresses allant jusqu'à cinq (5) mois, tolère les sols salés ainsi que les sables aux argiles lourds. Il préfère un pH de 5 à 7, mais peut tolérer un pH allant de 4,5 à 8,4 (DUKE, 1981a ; VAN DER MAESEN, 2006).

Ses pluviométries optimales sont comprises entre 600 et 1000 mm de pluie par an. Toutefois, il se développe bien dans les zones semi-arides et les zones humides avec des pluviométries atteignant respectivement 400 et 2500 mm par an (BARTHOUX, 1975).

Cajanus cajan L. se développe mieux en pleine lumière du soleil mais peut tolérer un faible ombrage. Cependant, il est très sensible au bas rayonnement qui engendre une production médiocre de graines (SPORE, 2010).

La plante se développe dans des conditions chaudes avec températures optimales comprises entre 17 et 28°C. Lorsque la température dépasse 35°C, elle souffre et l'on constate la chute des fleurs et des gousses (SPORE, 2010).

IV.4.3 - Mode de multiplication et systèmes de culture

La culture du pois cajan se fait généralement à partir des grains et par semis direct (BORGET, 1989). Les traitements de pré-germination des grains avant le semis ne sont pas nécessaires et la profondeur de semis varie de 2,5 à 5 cm. Quant à la densité de semis, il dépend du système de culture. Pour une jachère améliorée, il faut observer un espacement de 1 m x 1,50 m, contre 3 m x 3 m si la culture vise la production de grains (SKERMAN, 1982). Le nombre de grains recommandé par poquet est d'au moins deux.

En Afrique et en Inde, le pois cajan se cultive souvent en association, avec des céréales, mais également avec le manioc et le cotonnier. Il est bien adapté aux systèmes de cultures associées en raison de sa croissance initiale lente, qui réduit la compétition avec la plante qu'il accompagne, et de sa maturité tardive, qui permet d'étaler les besoins de main d'oeuvre au moment de la récolte (VAN DER MAESEN, 2006).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net