WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'approche genre dans la gestion intégrée des ressources en eau dans l'arrondissement de Togoudo: cas de la commune d'Allada

( Télécharger le fichier original )
par Marc SOHOUNOU
Université d'Abomey-Calavi Bénin - Master en environnement et santé 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3.3. Caractéristiques économiques

Les populations de cette localité s'adonnent à des activités économiques dominantes comme le commerce (32%) et l'agriculture (30%) (INSAE, 2002). Dans l'arrondissement comme partout ailleurs au Bénin, les paysans continuent à pratiquer l'agriculture sur brulis avec des outils rudimentaires tels que la houe, le coupe-coupe, la hache etc. Ceci maintien les femmes et les enfants aussi longtemps que possible dans les activités champêtres au détriment de leur participation au débat sur l'eau, l'hygiène et l'assainissement. Cet état de chose

limite la production qui sert essentiellement à la subsistance des populations rurales. Les cultures vivrières dominent. Le maïs (Photo 1) et le manioc, base de l'alimentation des populations de l'arrondissement viennent largement en tête. Plus de 80% des superficies emblavées sont consacrées à ces deux cultures. L'arachide vient en tête de liste des cultures oléagineuses annuelles.

Photo 1 : Champs de Zea mays (Maïs)
Cliché: SOHOUNOU ; décembre 2011

Les populations de Togoudo ne produisent pas seulement des produits vivriers, elles produisent également des produits de rentes tels que l'ananas (photo 2) qui prend de plus en plus d'ampleur en faveur du manioc. La papaye solo (Photo 3) aussi commence à prendre de l'ampleur de même que la production de la pastèque. Le palmier à huile est resté sans évolution depuis les années 1995 à cause de sa durée non moins importante car les jeunes aujourd'hui veulent de l'argent très tôt et vite.

Photo 2 : Champs d'Anana comosus (ananas) Photo 3 : Plantation de Carica papaya (papaye) Cliché: SOHOUNOU ; décembre 2011

L'élevage est très peu développé, peu organisé et constitue une activité secondaire pour quelques individus. Les principales espèces animales élevées sont les bovins, les ovins et les caprins, les porcins et les volailles. En ce qui concerne les porcins, un engouement pour la consommation a été constaté, mais toujours est-il que l'offre ne satisfait pas la demande.

L'artisanat, la pêche et les ressources minières sont quasi inexistants dans l'arrondissement de Togoudo, quelques traces seulement s'observent dans celui d'Allada comme le pétrole et la présence des sculpteurs.

Selon les résultats de nos enquêtes, le revenu mensuel supérieur des ménages est approximativement de 166.000 francs CFA, le revenu moyen mensuel, de 33.800 francs CFA et le faible revenu mensuel est de 13.869 francs CFA.

Compte tenu du coût élevé de vie actuelle, les chefs de ménage ayant un revenu faible, pour subvenir aux besoins de la famille, contraignent leurs femmes et leurs enfants surtout les filles à aller chercher l'eau de puits traditionnel qui est gratuite. Il arrive que les femmes passent six heures par jour, voire plus, pour aller chercher de l'eau qu'il faut porter au retour, tâche qui comporte des risques sanitaires pour les femmes surtout celles enceintes.

Aussi les ménages à faible revenus (pauvres) et les couches sociales vulnérables sont contraints aux sources d'eau de qualité douteuse et s'exposent de ce fait aux nombreux risques sanitaires.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.