WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etudes de la pierre de taille à  travers les temples commémoratifs d'Antananarivo: essai d'ethnologie des techniques


par Haja Mampionona Hillarion RAJERISON
Université d'Antananarivo- FLSH- Etudes Culturelles- Madagascar - Maitrise 2011
  

précédent sommaire suivant

V-2-1 L'extraction de la pierre

Le travail de la pierre, très dur, nécessite plusieurs étapes avant son utilisation dans les constructions. Après avoir localisé la carrière, on passe à l'étape de l'extraction des blocs de pierres. Concernant cette dernière, la technique existait depuis des générations et des générations à Madagascar et surtout en Imerina. Le sens de l'observation et de l'application avaient montré le savoir faire des anciens. Le feu ne s'était pas seulement limité aux simples utilisations dans la cuisson ou bien de réchaud. Les anciens occupants de l'Imerina l'employaient pour extraire des blocs de pierre. Selon

1 Histoire des techniques QSJ P.U.F 1961

2 Contribution à l'étude de l'habitat à Madagascar imprimerie Marri porrey 2, place de la libération 1958

3 Architecture dans la tradition des hautes terres centrales tome 72(1-2) B.A.M section ARTS-LETTRES-SCIENCES.

Paillet1, d'après les recherches qu'il avait entreprit à Arivonimamo, à 50 Km au sud d'Antananarivo vers les années 80, c'était par observation des phénomènes naturels2 que leurs ancêtres, racontaient ceux qui ont été enquêtés, que l'extraction de la pierre a été apprise. Depuis, cette technique a été transmise de père en fils. Traditionnelle qu'elle est, cette technique est extrêmement simple et nécessite aucun matériel complexe. Il suffit de rassembler des troncs d'eucalyptus ou des bouses de boeufs pour la « cuisson » avec le feu et on brûle selon la forme voulue. Cette technique s'appelle le choc thermique3. Cette technique traditionnelle était surtout utilisée pour extraire des dalles pour la construction des tombeaux. Selon Jully4, la technique d'extraction par le feu5 serait contemporaine du roi Andrianampoinimerina. La présence d'une telle technique prouvait la capacité et le génie créatif de nos ancêtres en usant les matériaux de son entourage. Ce savoir faire transmit de génération en génération, en fait, est un des constituants de l'identité des anciens Malagasy de l'Imerina. Les étrangers, de leur coté, avaient apporté leur part dans la création d'une nouvelle identité, d'une nouvelle vision des « choses » en tant que matière pouvant être transformée en d'autres objets. Avec l'arrivée des missionnaires que ce soient des Français ou d'Britannique, d'autres techniques ont été apportées concernant l'extraction de la pierre.

Des techniques totalement nouvelles pour les Malagasy étaient apportées par ces missionnaires pour extraire la pierre. La poudre à canon pour les armes à feu n'était pas probablement méconnue par les anciens depuis la création de l'armée malagasy. Cependant, au lieu d'être employé dans les armes à feu, ce produit était utilisé pour extraire de la pierre dans les carrières. Sous la forme de dynamite, il était employé pour faire exploser les pierres. Cette technique était utilisée par les missionnaires dès la construction d'Ambatonakanga, le premier temple commémoratif.6Cette technique a été probablement employée par ces ingénieurs-architectes car l'extraction était rapide. Elle serait sans doute utilisée pour l'extraction des pierres nécessaires pour toutes les constructions d'autant plus que le résultat avec ce moyen est vraiment rapide.

1« L'extraction et la taille des vastes dalles de granit à Arivonimamo » in Recherche pour le développement série S.H.S n°2 1986 p207-220

2 Selon PAILLET : « Les anciens disent que leurs ancêtres avaient découvert cette technique d'extraction en constatant les effets d'un grand feu de brousse allumé par la foudre[...] Après le passage de l'incendie ils se rendirent compte que toute la surface était détachée de la roche mère en une grande dalle[...] ».

3 Le choc thermique a 02 effets : il étonne d'abord la surface de la pierre et produit de la pierraille ensuite il affecte la masse même du granit et crée une fissure profonde dans un plan parallèle à celui de la surface. PAILLET

4 Cité par DELAHAIGUE-PEUX in « Manjakamiadana » édition l'Harmattan Paris

5 Cette technique était utilisée, selon RANDRIANANDRASANA dans son mémoire intitulé « Les Vatolahy dans le Fisakana », avant la connaissance du fer ou bien dans les sociétés où le fer était interdit : VATO TSY NANDIA VY

6 British introduction of new uses of stones in Antananarivo 1826-1889 mémoire de maitrise

Après avoir été extraites à la roche mère, les pierres de construction devaient être transportées sur les chantiers. Différentes techniques ont été mises en oeuvre pour le transport du matériau pierre. Nous allons essayer de voir quelles étaient ces techniques de transport.

précédent sommaire suivant