WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation de l'efficacité des moustiquaires à  longue durée d'action sur la prévalence du paludisme dans la localité de Libamba


par Hokameto Rodrigue Junior EDORH
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2013
  

précédent sommaire suivant

1.2.3 Les indicateurs du paludisme

Les indicateurs du paludisme permettent de faire un suivi rigoureux de la maladie de sorte à évaluer l'efficacité des différentes mesures de prévention et de guérison.

La prévalence du paludisme et le taux de mortalité dans la population sont les indicateurs qui rendent comptent de la situation du paludisme dans une région donnée. Cependant disposer des cas de paludisme et de décès dans toute la population à chaque instant est un travail difficile voire impossible à réaliser. Ainsi seules des enquêtes ponctuelles peuvent permettre de connaitre la prévalence de la maladie. Cependant ces enquêtes sont assez rares du fait du manque de financement.

L'OMS a trouvé une alternative. Au lieu d'utiliser les différents indicateurs sus cités, elle utilise plutôt le taux de morbidité, le taux d'hospitalisation pour le paludisme et le taux de mortalité hospitalière qui semblent être plus faciles à collecter dans les hôpitaux. Bien que ces indicateurs ne rendent pas bien comptent de la situation du paludisme dans toute la population du fait que tous les malades ne se rendent pas systématiquement à l'hôpital, ils sont les seuls indicateurs qu'il est possible d'obtenir à chaque instant.

Nous ne tiendrons compte que de la morbidité du fait de l'indisponibilité à certains moments de la mortalité et de l'hospitalisation.

1.3 Cadre de l'étude

Cette partie renferme la définition des concepts qui seront utilisés dans la suite ainsi qu'une présentation de la zone d'étude et l'origine des données qui seront utilisées.

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

1.3.1 Définition des concepts5

Pour une bonne compréhension du travail dans ce document il est important de se familiariser avec quelques termes en rapport avec le paludisme :

Anophèle : moustique des régions chaudes et tempérées, dont il existe environ 600 espèces, et chez lequel la femelle, chez environ 70 espèces, peut transmettre le paludisme. Au nombre des espèces pouvant transmettre le paludisme figurent entre autres Anopheles gambiae, Anopheles funestus, Anopheles minimus, Anopheles quadrimaculatus et Anopheles stephensi. Le premier est principalement celui qui transmet le paludisme en zone équatoriale.

Epidémiologie : Selon J.H ABRAMSON l'épidémiologie est une science qui a pour objet d'étudier la survenue, la répartition et les déterminants des états de santé et des maladies dans la population et les groupes humains.

Epidémiologie descriptive : c'est l'étude de la distribution des évènements de santé. Elle explore également les aspects métaboliques des sujets ainsi que leur cadre de vie en vue de déceler leurs liens éventuels avec l'affection.

Epidémiologie analytique : elle vise à rechercher les associations éventuelles, les antécédents et les autres facteurs causaux en rapport avec l'épidémie. Elle repose sur divers types d'études (cohorte, cas-témoins,...). Il s'agit de rechercher/expliquer à long terme, d'évaluer.

Lutte anti-vectorielle : c'est une lutte contre les vecteurs d'une maladie donnée. Pour le paludisme, la lutte anti-vectorielle consiste à combattre l'anophèle femelle aussi bien au niveau larvaire qu'au niveau adulte.

Moustiquaire : Rideau de gaze ou de mousseline dont on entoure les lits ou qu'on place aux fenêtres pour se protéger des moustiques.

Morbidité : c'est le nombre de cas de maladies rencontrées parmi les personnes consultées à un moment donné. Le taux de morbidité palustre qui est le rapport entre le nombre de malades dus au paludisme sur le nombre de personnes consultées est l'un des indicateurs les plus suivis par l'OMS (c'est un proxy de la prévalence). Au Cameroun, il est calculé en divisant le nombre de cas suspects du paludisme par le nombre de consultations.

Paludisme : (du latin paludis, « marais »), aussi appelé malaria (de l'italien mal'aria, « mauvais air », terme privilégié par les Anglo-Saxons), est une maladie infectieuse due à

5 Les différents concepts proviennent principalement des encyclopédies Encarta 2009, Dictionnaire de l'Académie Française, 38 Dictionnaires et correspondances et des sites Wikipedia , WHO et Roll back Malaria.

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

 

16

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

17

un parasite du genre Plasmodium, propagée par la piqûre de certaines espèces de moustiques anophèles

Plasmodium: c'est un genre de protozoaire parasite agent du paludisme. Il en existe à ce jour 123 types dans le monde mais seulement cinq peuvent causer le paludisme chez l'Homme : Plasmodium falciparum (cause de presque tous les décès palustres), Plasmodium vivax; Plasmodium ovale, Plasmodium malariae et Plasmodium knowlesi. Les quatre premiers sont spécifiques à l'Homme. Le dernier qui jusqu'à lors ne touchait que les singes attaque depuis peu également les Hommes.

Prévalence : c'est le nombre de personnes atteintes d'une maladie dans une population à un moment donné. Le taux de prévalence est le rapport entre le nombre de personnes atteintes sur la population totale.

précédent sommaire suivant