WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation de l'efficacité des moustiquaires à  longue durée d'action sur la prévalence du paludisme dans la localité de Libamba


par Hokameto Rodrigue Junior EDORH
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2013
  

précédent sommaire suivant

1.3.3 Origine des données

Les données qui seront utilisées pour ce travail proviennent de deux sources.

La première source est le Registre du Dispensaire de Libamba (RDL). Plusieurs descentes dans la localité ont été nécessaires pour collecter l'information. Les données collectées sont journalières et couvrent la période de 2007 à 2012. Après la collecte des données, une agrégation au niveau mensuel a été effectuée. Les informations que nous avons collectées sont :

· Numéro du patient : il s'agit en réalité d'une variable que nous incrémentons et qui permet d'identifier un patient

·

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

19

Village de provenance : nous collectons l'ensemble des villages venant au dispensaire avant d'en extraire les données de Libamba et Kaya.

· Sexe du patient

· Âge du patient : étant donné que nous utilisons le registre des adultes, l'âge des patients est supérieur ou égal à cinq ans.

· Suspicion du paludisme : c'est une variable qualitative dichotomique qui prend 1 s'il a été suspecté des signes de paludisme chez le patient (principalement la fièvre et les céphalées)

Aussi à partir de ces registres, nous pouvons avoir les cas de suspicions de paludisme (grâce à certains symptômes comme la fièvre et les maux de tête).

La deuxième source de données provient d'une Enquête sur la Perception et l'Utilisation des MILDA (EPUM) qui a été menée dans la localité de Libamba. Elle a permis de recenser toutes les mesures préventives utilisées dans cette localité (y compris l'utilisation des MILDA) afin d'évaluer l'effet réel et unique des MILDA.

En somme, de ce chapitre nous retenons que le paludisme est présent depuis l'antiquité mais que les premières études datent du XIXème Siècle. Depuis sa découverte, les mesures de lutte anti-vectorielle dont l'utilisation des moustiquaires semblent être les plus efficaces pour lutter contre la maladie. Les imprégnations des moustiquaires ont réellement commencé vers les années1983. Après cela, nous avons présenté la situation du paludisme au Cameroun. Globalement il ressort que les efforts ont été faits pour réduire le paludisme mais il reste encore beaucoup à faire pour atteindre les objectifs que le PNLP s'est fixé. Ensuite nous avons présenté les travaux réalisés sur l'efficacité des MILDA et les indicateurs du paludisme. Ces travaux ont montré que les MILDA sont efficaces s'ils sont bien utilisés et à court terme. Cependant après quelques mois d'utilisation leur efficacité diminue. De plus, certains facteurs environnementaux comme la propreté peuvent jouer sur son efficacité.

Nous avons fini ce chapitre en parlant du cadre globale de l'étude. Ceci a permis de savoir que Libamba est une zone forestière (des zones en générale à forte endémicité) disposant d'un dispensaire.

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

20

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE
DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

 
 
 

précédent sommaire suivant