WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les contes et les mythes en pidgin : facteur d'éducation de l'enfant dans la société africaine traditionnelle dans la région du sud- ouest (BUEA)

( Télécharger le fichier original )
par Anne OBONO ESSOMBA
Université de Yaoundé I - Doctorat en littérature orale et linguistique 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.1.2. L'ENFANT DANS L'ETAT DE VICTIME

Une victime est toute personne, qui dans le récit, est le jouet des forces qui le dépasse. Celles-ci agissent d'une façon négative sur son sort. Dans les récits narratifs, la victime est un patient qui subit les processus que mènent les dégradateurs et les frustrateurs. Dans le premier cas, le patient victime passe d'une situation normale satisfaisante à une situation anormale insatisfaisante. Dans le deuxième cas, il est maintenu dans un état de manque et d'insatisfaction par un frustrateur qui l'empêche de s'élever vers le bonheur, de réaliser d'une façon appréciable sa destinée.

Ø L'enfant, victime de dégradation

La dégradation est un processus évolutif qui tend à modifier l'état initial satisfaisant d'un patient en un état de déficience. Comme le dit Pierre N'DAKqui reprend les thèses de Denise Paulme :

"Le conte part d'une situation stable ou normale pour aboutir à une situation dégradée(1984 :41) ; ceci pourra etre mieux illustré par la figure suivante :

L'enfant, dans les six (06) contes qui font état de ce processus de dégradation est victime du jeu des forces. Il se trouve être, parfois, celui qui met en marche ces forces oppositionnelles et parfois encore, il est tout simplement la victime accidentelle d'une lutte entre agents.

Ø L'enfant, éventuel victime d'un éventuel processus de dégradation

Les évènements narrés ici, annoncent ou présagent une possibilité de dégradation de la vie du patient. Mais, si le patient victime se trouve ici dans une phase initiale encore satisfaisante, il faut noter qu'il y a des situations où l'état initial est aussi insatisfaisant. Par exemple le cas d'un conte du type cyclique5(*)intitulé: Tout n'est pas d'être l'aîné encore faut-il avoir du bon sens! Dans ce conte, nous sommes en présence d'un père qui a trois fils. Mais, les évènements que nous narre le récit, nous révèle que l'aîné de ces trois fils, était si étourdi que de son vivant, le père fit tout pour le rendre sage, mais l'entreprise du père interrompue par sa mort, plongea l'aîné dans une grande pauvreté.

Dans le conte intitulé: Sense pass King, le chef après avoir tenté une fois de tuer le jeune sense pass king, organise une course de chevaux où le jeune enfant est appelé à être participant. Dans le but de le faire tuer par des mercenaires à l'arrivée, le chef lui donne un cheval blanc très rapide. Mais, le jeune garçon malin, changer son cheval avec celui du fils du chef.

Le conte : Trahoré et le mauvais chef, va sur la même lancée. Trahoré est enfermé dans une case par le chef et ce dernier, va chercher du feu pour le brûler vif. Mais, futé et très intelligent, le jeune garçon fait semblant de manger des kolas lorsqu'il vit les fils du chef passer par là. Ceux-ci qui veulent également manger ces fruits délicieux ouvrent la porte au rusé Trahoré qui, les enferme à leur tour.

Le conte : La jeune fille désobéissantequant à lui, présente une famille normale. Les parents qui ont de tout temps élevé leurs filles: Ngo Maliga, Ngo yi et Ngo Lipem, dans le respect des normes de la tribu, s'aperçoivent que leurs jeunes filles ont déjà atteint l'âge de l'adolescence. Ceux-ci se donnent alors pour mission essentielle d'éduquer sexuellement celles-ci, selon les règles et les traditions propres à ce genre d'éducation. Instruction leur est donné de ne s'engager dans aucune relation sexuelle avec les jeunes du même clan encore moin, de se donner au premier venu sans l'autorisation parentale car, leur disent-ils, cette faute est considérée comme une ignominie, et elle est punie de la pire des manières par les ancêtres. Mais un jour vint où, elles furent informées qu'elles étaient invitées à l'autre rive du fleuve. Quand on sait que les fêtes sont des occasions aux rencontres les plus diverses ; pourront-elles respecter les conseils de leurs parents?

Les poussins têtus est un conte allégorique que nous avons également eu à récolter. Cette forme particulière de conte est une spécificité de la littérature orale africaine. En parlant de la société animale, le conte parle tout simplement de la société humaine. Et dans le cas présent, ce conte nous présente une mère poule avec ses poussins: LULU, TITI, KUKU, DUDU et FIFI. Le conte nous informe que parmi ceux-ci: seuls les deux derniers (DUDU, FIFI) étaient les plus têtus car, ils n'écoutaient pas les conseils de leur mère. Cette conseillère et protectrice leur disait toujours de faire attention au piégeur qui n'est autre que l'aigle car, celui-ci n'hésite pas à attraper d'éventuels poussins têtus. Mais, FIFI et DUDU n'en faisaient toujours qu'à leurs têtes.

Dans le conte: La mort tragique de trois frères: les enfants portent de coutume, dès leur naissance, un nom qui décrit au mieux, le moindre défaut physique qu'ils portent. C'est dans ce village où, naquirent Gros- ventre, Petite- bouche et Petites- jambes. Ces enfants avaient une vie heureuse à l'image de tous les enfants de leur âge.Mais, un jour, les parents partirent au champ ; malheureusement, ils ne leur laisserentt rien à manger, alors les enfants eurent faim et décidèrent de s'engager dans un champ près de la maison où, se dressait un oranger aux fruits d'un délice incomparable.

Dans le conte la Malformation, l'interdit de ne se moquer en aucune des manières d'une personne ayant une malformation de quelque sorte est rompue par une jeune femme enceinte à l'encontre d'une jeune fille bossue, qu'elle eut à rencontrer sur son chemin.

Dans ce conte, la jeune femme enceinte va transgresser un interdit, ce qui sera la cause de la dégradation de sa situation qui, au début, était stable.

Ø L'enfant, éventuel victime d'un processus de dégradation en cours

Le processus de dégradation ici prend forme et menace l'harmonie du patient, qui est dans un état de danger potentiel.

Le père dans: Tout n'est pas d'être l'aîné, encore faut-il avoir du bon sens !, avait tout fait de son vivant pour rendre son fils aîné sage. Il revient mêmeen rêve chez ce dernier et lui convie à une rencontre le jour suivant dans la forêt. Ce qui fut fait. Le père décidé de rendre son fils riche, demande aux fantômes de réaliser ses souhaits. Mais, le fils aîné doit au préalable apprendre une formule incantatoire que lui enseigne son père, pour lui permettre d'appeler ces êtres de l'au-delà. Celui-ci déçoit son père car, il est incapable de retenir une simple formule même après plusieurs tentatives.

Le jeune Sense pass king dans le conte qui porte son nom, échange le cheval blanc qu'on lui avait donné avec le cheval du fils du chef. Celui qui reçoit le cheval ne connaissant pas les motivations du jeune enfant, fut ravi de cet échange car, il connaissait la vitesse de course du pur-sang. La course lancée, le fils du chef s'élance fermement vers l'arrivée ignorant que des mercenaires avaient été recrutés pour assassiner le chevalier au cheval blanc.

Trahoré dans Trahoré et le mauvais chef, le jeune garçon s'enfuit après avoir enfermé les jeunes garçons dans la cage où, il avait été enfermé par leur père pour y être brûlé. Ce dernier revient et entend des voix semblables à celle de ses fils mais, croyant que c'était encore un subterfuge du jeune Trahoré, met le feu à la case.

Ngo Maliga, Ngo Yi et Ngo Lipem dans La jeune fille désobéissante, quelques jours après sont invitées à une fête au village voisin du leur, sur la rive opposée du fleuve. Comme le savait les jeunes filles, le fleuve qu'on ne pouvait traverser deux fois sans se confesser, n'était rien d'autre que l'antre d'un génie qui veillait au respect scrupuleux des traditions et des normes de la tribu. Arrivées à la fête, les jeunes filles furent abordées par quelques jeunes gens, qui furent éconduits avec désinvolture par Ngo Maliga et Ngo Yi. Mais, la cadette Ngo Lipem qui fait la sourde oreille aux conseils de ses soeurs, accompagne les jeunes garçons dans la demi-obscurité.

Dans Les poussins têtus,au CO-KO-CO-KO-KOO de mère poule, annonciateur d'un éventuel danger: LULU, TITI et KUKU qui savent l'aigle dans les parages, courrent se cacher sous les ailes protectrices de leur mère. Mais, DUDU et FIFI qui s'étaient éloignés comme toujours de leur mère courent désespérément vers celle-ci.

Parvenu au pied de l'oranger aux fruits délicieux dans La mort tragique de trois frères, Gros-ventre, après une dispute avec ses frères, pour la simple raison qu'il faut savoir celui qui grimper sur l'oranger, décide de grimper avec le désir secret de manger les fruits à sa guise. Après avoir cueilli les fruits, le jeune garçon descend de l'arbre. Mais gourmand, il remarque qu'il a oublié une grosse orange et décide de remonter sur l'arbre le cueillir malgré la cueillette importante, qu'il avait déjà faite.

Dans le conte la Malformation, en insultant la bosse qui était l'infirmité d'une jeune fille, la femme enceinte se moque d'elle aux éclats. Mais trois mois plus tard, la femme enceinte mit au monde une fille et constate six mois après sa naissance, une énorme bosse pestilentielle sur son dos.

Ø Victime effective d'un état insatisfaisant résultant d'un processus dedégradation achevé

Le processus prend effet et, plonge le patient victime dans un état définitivement insatisfaisant.

Le père dans: Tout n'est pas d'être l'aîné, encore faut-il avoir du bons sens( 23), fatigué de vouloir faire de son fils un homme, tente malgré tout, dans une ultime tentative, de lui apprendre la formule incantatoire qui lui permettra de demander des richesses aux fantômes. Mais, une fois de plus, celui-ci n'arrive pas à se souvenir de la formule. C'est ainsi qu'extenués, les fantômes et le défunt père, abandonnent le jeune garçon, le laissant aussi pauvre qu'il était.

Les mercenaires dans Sense pass King, tuent le fils du chef à l'arrivée de la course. C'est avec une colère sans pareil que, le chef constate que ce n'était pas sense pass king qui avait été tué, mais son propre fils. Ce dernier fut donc victime de dégradation.

Dans la même lancée, le chef, dans Trahoré et le mauvais chef apprend qu'à la place de trahoré, c'était ses propres fils qu'il avait brûlé. Ceux-ci et leur père furent donc victimes de dégradation.

Dans La jeune fille désobéissante(24): après la fête, Ngo Maliga, Ngo yi et Ngo Lipem décident de rentrer. Mais, comme de coutume, il fallait confesser ses fautes au génie du fleuve. Ngo Maliga et Ngo yi qui s'étaient comportées d'une manière admirable traversent sans histoires le fleuve et rejoignent leurs parents qui étaient venus les attendre. Mais, Ngo Lipem qui, avait consommé l'acte interdit, elle ment également au génie du fleuve. Celui-ci engloutit la jeune fille.

Dans Les poussins têtus, DUDU qui s'était trop éloigné de sa mère en compagnie de son frère FIFI, ne peut bénéficier comme ses frères de la protection de sa mère. L'aigle ne se fit pas prier, il emporta DUDU qui, trop tard déjà, regrettait de n'avoir pas écouté les conseils de celle-ci.

Dans La mort tragique de trois frères, l'un d'euxayant remarqué qu'il avait oublié une grosse orange du haut de l'oranger, Gros-ventre par gourmandise décide d'aller la cueillir. Il perd l'équilibre en grimpant et c'est dans sa chute qu'il trouve la mort. Petite-bouche moqueur se met à se gondoler tant si bien que sa petite bouche se fendit. Petites-jambes qui s'était aussi mis à rire du malheur de ses deux frères, se lance dans une course folle pour porter la nouvelle au village, ces jambes ne purent supporter, il s'écroula. Ils furent ainsi victimes de la gourmandise et de la moquerie.

Ainsi, comme nous pouvons le constater, c'est le non respect de la morale sociale, de la bienséance, de l'éthique qui mène le héros enfantin à la ruine. Tout se passe comme si une force mystérieuse agissait comme un principe régulateur des normes sociales. C'est donc cette force qui plonge l'enfant irrespectueux des valeurs dans les ténèbres.

Dans la Malformation, la jeune femme ayant constatée une bosse pestilentielle sur le dos de son jeune enfant, decide de faire le tour des médecins traditionnels, mais ne trouve aucune amélioration dans son sort. Allant en dernier ressort consulter un oracle, elle découvre que cela n'est que la conséquence des insultes lancées naguère à l'endroit de la jeune fille bossue. Celle-ci ne peut remédier à la situation, la femme voit sa vie se dégrader par le sort farouche réservé à son enfant.

v L'enfant, victime de frustration

Comme nous l'avons vu plus haut, la frustration est un cas particulier de dégradation, il ne s'agit pas de faire passer un patient d'une situation de satisfaction à une situation insatisfaisante, mais d'opposer à un processus d'amélioration qui n'est pas encore amorcé ou n'a pas encore produit son effet, un contre processus qui vise à maintenir le patient dans son insatisfaction.

Avant d'entrer dans l'étude proprement dite, il est utile de dire que de nombreux recits de notre corpus, font état de ce processus mené pour maintenir l'enfant dans son insatisfaction. Mais dans certains contes comme: Noana et soeurs, Dylim's children, L'orpheline et la vieille femme, The orphan boy, Les trois frères, que nous avons étudiés plus haut, le processus de frustration entamé par des frustrateurs divers, est interrompu par des protecteurs. Ceux-ci ne peuvent donc, pas être étudiés dans ce cadre, parce qu'ils consacrent dans leurs aboutissement des processus d'une autre sorte que sont les processus d'amélioration et de protection qui transforment l'enfant (patient) non plus en victime, mais en bénéficiaire.

Les deux contes que nous allons étudier dans ce cadre atteignent leur point d'achèvement et se réalisent finalement dans le cadre d'un processus de frustration achevé.

Ø L'enfant, éventuel victime d'un probable processus de frustration

Dans ce cadre, ce sont les évènements qui annoncent un éventuel processus de frustration.

Dans le conte : Tout n'est pas d'être l'ainé, encore faut-il avoir du bon sens!(23), les évènements qui nous sont rapportés révèlent qu'un père avait trois fils. Mais, parmi ces fils, seul l'aîné se révélait être un problème pour le père. Celui-ci était en effet si étourdi que son père, en essayant de remplir sa tâche paternelle, mis tout en oeuvre pour le rendre sage, mais un événement oppositionnel vient s'opposer au processus d'amélioration qui était mis en place: la mort du père.

Dans Les poussins têtus: nous avons une mère poule avec ses cinq poussins: LULU, TITI, KUKU, DUDU et FIFI. Celle-ci leur conseille de rester toujours sages, de ne pas s'éloigner d'elle car une éventuelle venue de l'aigle serait surtout fatale pour FIFI et DUDU qui sont trop têtus.

Ø L'enfant, éventuel victime d'un processus de frustration en cours.

Ici, des forces oppositionnelles entrent et augurent une lutte sourde visant à plonger le patient définitivement dans l'insatisfaction qui s'est déjà amorcée.

Dans Tout n'est pas d'être l'ainé, encore faut-il avoir du bon sens!, la venue du père défunt, dans les rêves de l'aîné présage une éventuelle amélioration du sort de celui-ci, d'autant plus que lorsque ce dernier arrive au rendez-vous que lui a indiqué son père dans la forêt, le père lui enseigne une fois de plus une formule magique qui va lui servir à demander des richesses aux fantômes. Mais d'un autre côté, l'étourdissement continuel du fils aîné qui n'arrive pas à retenir la formule présage lui aussi un autre processus: celui de l'exaspération des fantômes et du défunt père.

Dans les poussins têtus, l'événement perturbateur de l'équilibre harmonieux de la mère poule et de ses poussins est la venue de l'aigle. La mère poule lance son CO-KO-CO-KO-KOO, pour prévenir ses petits. LULU, TITI et KUKU viennent se protéger dans les ailes de leur mère. Mais FIFI et DUDU très têtus se sont comme à l'accoutumée trop éloignés. Ils courent vers la seule protection que constitue leur mère sous la menace de l'aigle qui vient vers eux menaçant.

Ø Victime effective d'un processus de frustration achevé

La frustration ici arrive à son terme, elle s'impose en acte pour installer définitivement le patient dans les ténèbres et le désespoir.

Dans Tout n'est pas d'être l'aîné, encore faut-il avoir du bon sens !, les soupçons se confirment. Le fils aîné n'arrive pas à retenir la formule magique au terme d'une ultime tentative. Les fantômes exaspérés s'en vont, le père aussi. Ceux-ci opposent ainsi au processus d'amélioration du sort de l'aîné, un contre-processus (le renoncement) qui maintient ce dernier dans une totale pauvreté.

L'aigle dans Les poussins têtus, capture DUDU qui courre en compagnie de son frère FIFI vers les ailes protectrices de mère poule, stoppe ainsi l'amélioration qui était déjà en cours.

Comme nous le voyons, la frustration intervient ici comme une sanction qui vient punir ceux qui n'arrivent pas à prendre en main leur destin. Le patient est ainsi plongé dans la contrition.

Après avoir étudié le rôle et la perception de l'enfant dans cette partie, nous passerons maintenant à la prochaine étape, c'est-à-dire l'enfant, sujet de faire. Cette deuxième partie est étroitement liée à la première en tant qu'elle ne sera que la résultante des différentes conclusions que nous aurions eu à ressortir de l'étude fonctionnelle des contes et des mythes.

* 5. Dans les thèses de Denise Paulme exposées dans : la mère dévorante : un conte du type cyclique à la particularité d'avoir une situation finale à la situation initiale

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net