WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les contes et les mythes en pidgin : facteur d'éducation de l'enfant dans la société africaine traditionnelle dans la région du sud- ouest (BUEA)


par Anne OBONO ESSOMBA
Université de Yaoundé I - Doctorat en littérature orale et linguistique 2014
  

précédent sommaire suivant

Troisième  Partie :

DE L'EDUCATION TRADITIONNELLE DE L'ENFANT DANS LA REGION DU SUD OUEST

Chapitre V : DU SYSTEME EDUCATIF TRADITIONNEL AFRICAIN AUX MYTHES PIDGIN : VALEURS ET IMPACT

S'il est admis que l'éducation dans la société traditionnelle est menée comme nous l'avons vu, de mains de maître, par ceux-là que nous avons nommé: acteurs de l'éducation ; s'il est avéré que cette éducation est faite dans des cadres aussi divers que variés, il n'est pas inutile de dire, qu'elle a un contenu qui lui permet d'atteindre ses missions de socialisation, d'intégration et d'enracinement de l'enfant dans son milieu social.

Etant donné que l'éducation dans la société traditionnelle vise l'enseignement de tout ce qui dans la société peut amener l'enfant à son intégration, il reste logique de dire que, le contenu de l'éducation devient la société toute entière dans ses composantes et dans ses aspects.

Parlant donc de contenu de l'éducation, nous dirons qu'il est divers et varié. Il peut se synthétiser dans une moindre mesure à travers les différents éléments de transmission des valeurs sociales du passé qui se regroupent dans les genres de la littérature orale .Cela peut se résumer à travers une pédagogie traditionnelle. Ainsi aurions-nous dans cette partie les différents volets à savoir le conte, une école d'éducation et de formation, l'initiation dans la société secrète et enfin un ensemble de croyances qui est l'essentiel des représentations ou des visions du monde de l'Africain traditionnel.

S'il reste vrai que ces éléments que nous allons étudier ici, ne peuvent à eux seuls englober le contenu vaste de l'éducation dans la société traditionnelle africaine, ils ont le mérite de nous permettre de fixer les bases d'une réflexion sur les conclusions définitives que nous aurons à tirer dans le cadre de ce travail.

V.1. DU SYSTEME EDUCATIF TRADITIONNEL AFRICAIN

Dans cette partie du travail, nous mettrons beaucoup plus d'accent surles contes. Faut-il le rappeler, le conte est non seulement le genre de la littérature orale profane qui épouse les contours de plusieurs autres genres que sont: le proverbe, le mythe, la légende, la fable mais surtout, il est admis qu'il reste le genre particulièrement prisé par l'enfant qui est ici l'objet de notre travail.

Dans la mesure où le conte est: « un fait de civilisation, le reflet de valeurs idéologiques », il est une école de la vie et est à même de nous renseigner sur les vertus enseignées et les vices combattus dans la société traditionnelle.

Enfin, dans le cadre de l'initiation et des croyances, nous montrerons comment elles servent toutes les deux comme contenus, aux missions de l'éducation de l'enfant dans la société traditionnelle africaine citées plus haut.

précédent sommaire suivant