WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Détermination des contraintes à  la mise en oeuvre de l'approche par compétences dans les écoles normales d'instituteurs (ENI) : cas des ENI de Tahoua, Zinder et Maradi

( Télécharger le fichier original )
par Issa Evaristho MOUSSA
Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA)/Bamako - DEA 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2.4. Formation

La nouvelle démarche privilégiée à travers les programmes selon les compétences, consiste à insérer la formation professionnelle des enseignants dans la réalité du milieu. Pour réussir ce pari, la formation des élèves-maîtres doit d'abord commencer par la pratique et finir aussi par la pratique d'où le modèle pratique-théorie-pratique qui est actuellement en oeuvre à travers l'enchaînement des différents stages et des apprentissages de base, le tout organisé dans des unités de formation.

Cet enchaînement se présente comme suit :

? Les stages de sensibilisation

D'une durée d'une (1) semaine, ils interviennent dès le début de l'année avant le début des enseignements dans les écoles primaires. Ces stages de sensibilisation permettent aux élèves-maîtres d'observer et d'analyser les différentes activités relatives à l'organisation de la rentrée scolaire notamment l'organisation et le fonctionnement de l'école et des classes.

? Les apprentissages de base

Après les stages de sensibilisation, commencent les apprentissages de base. Ils comportent l'ensemble des ressources que les élèves-maîtres doivent maîtriser pour l'acquisition des compétences liées à leur métier. Ils durent neuf (9) semaines pour le cycle « instituteur » et vingt-quatre (24) semaines pour le cycle « instituteur adjoint ».

? Les stages d'observation

Après la durée prévue pour les apprentissages de base, interviennent les stages d'observation. Ils permettent aux élèves-maîtres d'observer les stratégies utilisées par l'enseignant pour conduire des leçons dans toutes les disciplines enseignées dans les différents sous-cycles de l'enseignement primaire. Ces stages durent une (1) semaine et chaque unité de formation est précédée d'un stage d'observation. Une fois de retour, les observations effectuées par les élèves-maîtres feront l'objet d'une analyse à l'ENI.

? Les unités de formation

Les unités de formation (UF) correspondent aux différents paliers ou étapes de la scolarité primaire :

La première unité de formation (UF1) correspond au sous-cycle des apprentissages fondamentaux (CI-CP) où sont développées les compétences de base à la lecture, à l'écriture et aux mathématiques ;

11

La deuxième unité de formation (UF2) correspond au sous-cycle de l'enseignement élémentaire (CE1-CE2) qui consacre le passage à la lecture courante, à l'étude de la langue écrite, aux problèmes mathématiques et à l'utilisation des notions d'espace et de temps. Il consacre aussi l'initiation des élèves aux activités pratiques, productives et à la technologie ;

Enfin la troisième unité de formation (UF3) correspond au sous-cycle de l'enseignement moyen (CM1-CM2) qui vise la consolidation et le développement des compétences acquises dans les sous-cycles précédents.

? Les stages pratiques guidés

Ils interviennent à la fin de chaque unité de formation (UF). A travers ces stages, les élèves-maîtres trouvent ainsi l'occasion de s'exercer à la conduite de classe sous le contrôle et avec les conseils du maître titulaire de classe et des encadreurs3 de l'ENI. Ce stage dure deux semaines.

Le stage pratique guidé fait l'objet d'une évaluation. Chaque élève-maître doit avoir au moins une note de stage dans chaque sous-cycle.

? Le renforcement des capacités

La phase renforcement des capacités intervient au terme de chaque stage pratique. C'est la période pendant laquelle les enseignants apportent des remédiations aux difficultés observées durant les stages.

Le renforcement des capacités dure une semaine pendant laquelle les autres enseignements se déroulent normalement.

? Les stages en responsabilité ou stage rural

Durant ces stages, l'élève-maître est responsable de la préparation et de l'exécution de l'ensemble des activités d'enseignement-apprentissage dans tous les sous-cycles, sous la supervision du directeur d'école et de l'enseignant titulaire de la classe. Il s'initie aussi à l'enseignement dans les différents types de classe : multigrades, cours uniques, double flux, etc.

Le stage en responsabilité dure six (6) semaines pour le cycle instituteur et dix (10) semaines pour les instituteurs-adjoints et s'effectue généralement en zone rurale. Ce stage fait l'objet d'évaluation et la note obtenue est prise en compte lors de l'examen de fin de formation.

3 Les encadreurs de l'ENI sont les formateurs des formateurs.

12

? Suivi et exploitation des stages

Les différents stages sont suivis à deux niveaux : (1) celui de l'école où le maître titulaire de la classe et le directeur d'école joueront le rôle de tuteur et ; (2) celui de l'école normale où les stagiaires sont suivis par les encadreurs.

Les inspecteurs et conseillers pédagogiques des zones d'implantation des écoles d'accueil sont impliqués dans l'encadrement des stages, en particulier les stages en responsabilité.

Des séances d'analyse des pratiques sont organisées au terme de chaque journée de stage entre les élèves-maîtres, l'enseignant titulaire de la classe et éventuellement les encadreurs.

? L'évaluation de la formation

La formation dans les ENI concerne deux cycles à savoir le cycle instituteur et le cycle instituteur-adjoint. Pour chacun des deux cycles, les modalités suivantes d'évaluation ont été définies :

Evaluation du cycle instituteur

L'évaluation de la formation des instituteurs se fait sous forme de contrôles continus. A la fin de la formation, la certification prendra en compte les notes obtenues au cours de la formation (cours théoriques et stages pratiques) et les notes de l'examen de fin de cycle. Les notes obtenues au cours de la formation compteront pour 2/3 et la note de l'examen pour 1/3.

Evaluation du cycle instituteur-Adjoint

Pour les élèves de première année, deux évaluations semestrielles sont prévues en janvier et en mai. Elles consistent en une sommation de l'ensemble des notes des contrôles continus organisés au niveau des différentes disciplines et celle du stage pratique. La moyenne des deux évaluations semestrielles déterminera le passage en deuxième année.

Pour la deuxième année, l'évaluation se fait essentiellement sous forme de contrôles continus et de notes de stages. La certification de la formation prend en compte la moyenne des notes des contrôles continus et des stages pratiques et la moyenne des notes obtenues à l'examen de fin de formation (y compris la note du mémoire). Les notes obtenues au cours de l'année scolaire comptent pour 2/3 et la note de l'examen pour 1/3.

13

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net