WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Aide au développement peut-elle aider l'Afrique noire à  se lancer au développement durable?

( Télécharger le fichier original )
par Jean-Paul Jean-Paul NABONA BISIMWA
Université Libre dà¢â‚¬â„¢Uvira et des Grands Lacs, ULUGL en sigle - Master complementaire  2012
  

précédent sommaire suivant

SECTION 2: LES ORIGINES INSTITUTIONNELLES DE L'AIDE AU DEVELOPPEMENT

D'où provient l'aide publique au développement? Jusqu'à quelle hauteur contribue chaque type de donateurs ? En volume et en pourcentage du revenu, quels sont les principaux donateurs ? Comment le classement des principaux donateurs varie-t-il dans le temps? Selon le type de donateur considéré, quelles formes ou caractéristiques l'aide au développement prend-elle ? Quels en sont les principaux bénéficiaires?

1.1. Les institutions du système des Nations Unies

Le système des Nations Unies est composé de l'ONU, et de 15 organisations indépendantes11 appelées « institutions spécialisées », (dont le FMI et le Groupe de la Banque mondiale). Elles sont créées par des accords intergouvernementaux, et reliées à l'ONU dans le cadre d'accords de coopération12. Ensemble, elles fournissent une assistance technique et d'autres formes concrètes d'aide dans pratiquement tous les domaines économiques et sociaux. On distinguera principalement:

1.1.1. Les Nations Unies (ONU)

Outre sa fonction essentielle de maintien de la paix, l'Organisation des

Nations Unies (ONU) joue un rôle crucial dans l'élaboration d'un consensus international sur l'action en faveur du développement, et oeuvre de diverses façons à la promotion d'objectifs économiques, environnementaux et sociaux. Des principaux objectifs de l'ONU, on peut citer la paix, la lutte contre la pauvreté, les maladies, le relèvement des niveaux de vie, le plein emploi, et la promotion des conditions économiques et sociales du développement. Pour atteindre ces objectifs, l'ONU octroie des aides aux pays pauvres à travers des fonds et programmes spécialisés13.

11 Outre le FMI et la Banque mondiale, les 13 autres institutions sont : OIT (Organisation Internationale de Travail), FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture), UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture), OMS (Organisation Mondiale de la Santé), OAIC (Organisation de l'Aviation Civile Internationale), UPU (Union Postale Universelle), UIT (Union Internationale des Télécommunications), OMM (Organisation Météorologique Mondiale), OMI (Organisation Maritime Internationale), OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété intellectuelle), FIDA (Fonds International de Développement Agricole), ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel), AIEA (Agence Internationale de l'Energie Atomique).

12 Certaines de ces institutions comme le FMI, la Banque mondiale, l'UPU, l'OIT ... existaient avant l'ONU.

13 On peut notamment citer : le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), qui est le principal fournisseur multilatéral de fonds pour le développement humain durable. Il prend une part active à la réalisation des objectifs de développement énoncés dans la Déclaration du Millénaire. L'UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l'Enfance), qui est le principal organisme des Nations Unies qui s'occupe de la survie à long terme, de la protection et du développement des enfants. Ses interventions sont axées sur la vaccination, les soins de santé primaire, la nutrition et l'éducation de base. Le PAM (Programme Alimentaire Mondial) fournit une aide alimentaire, à la fois au titre de secours d'urgence et des programmes de développement. Le FNUAP (Fonds des Nations Unies pour la Population), est le plus important fournisseur international d'aide en matière de population. La CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) s'efforce de promouvoir le commerce international. Elle travaille en collaboration

Les apports extérieurs d'aide, qualifiés de « aide publique au développement » régulièrement octroyés aux pays pauvres proviennent de différentes sources qu'on peut classer en deux grands sous-ensembles : les bailleurs de fonds multilatéraux, constitués d'institutions internationales et les bailleurs de fonds bilatéraux, constitués d'institutions étatiques et spécifiques à chaque pays donateur.

1. Les bailleurs de fonds multilatéraux

Ils regroupent plusieurs pays. L'aide des bailleurs de fonds multilatéraux est déliée de conditions d'achat et comporte souvent des concessions importantes.

Leurs institutions sont les grands défenseurs et promoteurs du développement axé Sur la politique d'aide internationale. Les principaux sont: les institutions internationales onusiennes, la Commission Européenne (CE) et les banques régionales de développement. Les apports d'aide de l'ONU prennent beaucoup plus la forme de dons, et représente environ 20% du total des aides multilatérales. Une autre part importante des fonds multilatéraux provient des institutions de Bretton-Woods.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.