WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Représentations en matière du bilan éducatif: analyse des pratiques des soignants du CHU de Clermont-Ferrand


par Pepito IYOLO LANDJONDO
Université Clermont Auvergne - Santé Publique 2019
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2.2 Finalités du BE

L'ensemble des soignants ont déclaré réaliser le bilan éducatif avec comme finalitésde s'accorder ou de convenir avec les patients des objectifs personnalisés pour les proposer une démarche éducative qui est du sens pour eux :

S 10 : « Le bilan éducatif c'est un entretien qu'on a avec le patient pour faire le point un peu sur sa maladie, identifier ses besoins et ses attentes afin de pouvoir lui proposer un programme éducatif adapté. »

S 11 : « Au final c'est pour faire de l'ETP, le bilan éducatif nous aide vraiment à définir ensemble avec le patient les objectifs pour un programme d'ETP adapté et personnalisé. »

S3 : « [...] arriver à conduire mon éducation de façon efficace et surtout qu'elle fasse avancer le patient ».

3.2.3 Ressentis des soignants en matière du BE

Sur l'ensemble des verbatim analysés, la majorité des soignants soit 81,81% ont évoqué des propos relevant des représentations positives en matière du bilan éducatif. Les soignants considèrent le bilan éducatif comme étant une étape indispensable pour entreprendre une démarche éducative en ETP :

S2 : «Si on ne le fait pas, on passe à côté de tout, c'est indispensable. On ne peut pas faire de l'accompagnement dans la maladie chronique sans faire le bilan éducatif ».

S3 : « je le fais de toute manière parce qu'il est essentiel pour moi pour arriver à conduire mon éducation de façon efficace et surtout qu'elle fasse avancer le patient »

S4 : « C'est un entretien très important, si on ne le fait pas on ne peut pas les prendre en charge correctement, on ne peut pas se lancer dans l'éducation sans savoir quels sont ses problèmes et ses envies ».

S8 : « on sent toute suite qu'il faut créer un lien, c'est une étape importante de l'ETP. C'est vraiment ce qui me revient, même si pour la personne on sent que ce n'est pas quelque chose qui va lui convenir et que c'est compliqué pour elle mais déjà on crée un lien, une sorte d'alliance, ça va beaucoup être dans ses attentes, ses manques, ses problématiques, c'est vraiment être à l'écoute. »

Deux soignants soit 18,18% ont évoqué des propos relevant des représentations négatives en matière du bilan éducatif :

S10 : «Bien que ça permette d'avoir des informations plus exhaustives et une bonne cartographie du patient, ça nous rajoute du travail car c'est quelque chose qu'on fait en plus etdes fois c'est redondant».

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy