WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les nouvelles organisations et transformations du travail: Les metiers face aux nouvelles technologies de l'information et de la communication


par Michel Matthieu SUNGU MUANDA NTELA
Université Protestante au Congo - Licence 2007
  

précédent sommaire suivant

Section 2 Les apports des NTIC dans le monde du travail

 

Les secteurs producteurs des technologies de l'information et des communications occupent une place non négligeable dans l'économie des pays industrialisés. Le cas pris en exemple est celui de la France et des USA qui misent beaucoup des moyens financiers pour renforcer ce domaine dans leurs entreprises et industries en vue d'accroître la productivité.

 

§1 La place des NTIC dans les économies des pays industrialisés

 

En effet, les NTIC représentent une part estimée à environ 5 % du produit intérieur brut en France et plus de 8 % aux Etats-Unis. Ils contribuent de plus en plus significativement à l'investissement et à la croissance.

En France, près de 20 % de l'investissement en équipement des entreprises s'effectue en TIC. Ce taux est de 50 % aux Etats-Unis. Ils contribuent également fortement à la croissance de l'emploi, directement ou indirectement7(*).

 

Cette contribution des NTIC à la création de richesses et de valeurs se révèle sous plusieurs aspects et dans plusieurs domaines : intranet, Internet, messageries électroniques, forums, groupware, workflow, bases de données partagées, data mining, gestion documentaire, édition multimedia, commerce électronique, service à la clientèle, assistance à la formation ou même formation tout court.

 

Ces formes vont encore évoluer, aussi rapidement et aussi radicalement qu'elles sont apparues. Nous ne sommes qu'au début, c'est le commencement de la « révolution informationnelle ». Aucune entreprise ne doit rester à l'écart de cette révolution, les enjeux sont trop importants.

Les études économétriques menées récemment convergent plutôt vers un impact positif de l'investissement en TIC sur la productivité des entreprises.

La plupart des experts mettent en avant le rôle clé des NTIC pour les entreprises industrielles : leur bonne maîtrise conditionne aujourd'hui le maintien sur le marché et la croissance. Le caractère plus ou moins critique de l'adoption des NTIC et la nature des outils jugés clés sont néanmoins liés aux spécificités de chaque secteur.

Dans les secteurs industriels où le développement d'un produit fait appel à de multiples ressources (automobile), les NTIC montrent leurs limites : plus les outils sont performants, moins on communique.

Tableau 4 :

Nombre estimé de serveurs et d'utilisateurs Internet en Afrique Centrale

Tableau 5 : L'utilisation de l'Internet en France et aux USA

Source  du tableau n° 5: An international benchmarking study - Spectrum Strategy Consultants (mai 1999).et NOP pour le Département ministériel du commerce et de l'industrie britannique).

* 7 http://www.telecom.gouv.fr/rubriques-menu/organisation-du-secteur/dossiers-sectoriels/politiques-

précédent sommaire suivant