WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les échanges transfrontaliers entre la ville de Rosso Sénégal et la Mauritanie: Organisation et impacts

( Télécharger le fichier original )
par M. Souleymane DIALLO
Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) - DEA de Géographie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

c) Rosso Sénégal : Une ville plus tournée vers son homologue mauritanien

En ce qui concerne le cas de Rosso Sénégal, une analyse géographique de l'armature urbaine du Delta nous autorise à dire que la ville, malgré sa position un peu enclavée, est un maillon fort du système urbain de la vallée du fleuve sénégal. Rosso Sénégal se démarque des autres villes qui sont presque toutes positionnées sur la route nationale à laquelle elle est reliée par une bretelle vétuste. Rosso Sénégal semble être plus tournée vers sa soeur jumelle de la rive gauche avec laquelle elle entretient un ensemble de relations qui sont le soubassement d'une complémentarité économique structurante.

3. Les aspects économiques des échanges transfrontaliers.

Pour avoir une meilleure compréhension du système des échanges transfrontaliers, il est important de parler des aspects économiques qui les fondent. C'est un ensemble de facteurs qui rendent compte du comportement du système des échanges.

a) L'intégration économique «de fait »

Les échanges qui peuvent se dérouler entre deux localités frontalières sont difficilement mesurables aussi bien quantitativement que qualitativement. Il est aussi ardu de rendre compte des composantes des biens et produits qui sont échangés. Toutefois, une observation objective et pointue de ce qui se passe aux frontières permet d'affirmer que les échanges transfrontaliers occupent une place de premier rang et sont déterminants dans la structuration et l'organisation des économies locales des villes bordières. Il en est ainsi pour l'économie locale de la ville de Rosso Sénégal.

Les difficultés rencontrées pour évaluer et pour déterminer l'impact des échanges transfrontaliers sur les économies domestiques sont dues au fait que les avantages qui y sont tirés par les populations fluctuent et se font souvent au profit des uns aux détriments des autres. Cela dit, pour les Etats, les échanges transfrontaliers sont, à l'évidence, des sources de production de richesse, des créneaux générateurs de revenus tant pour les populations que pour les administrations, aussi bien locales que centrales, et contribuent indubitablement à l'essor des villes.

Les régions frontalières comme le souligne IGUE O. J.51(*) « malgré leur appartenance à des pays distincts, sont caractérisés par leur intégration économique plus poussée », articulée autour des échanges formels, officiels et des échanges non formels voir clandestins. Ces échanges s'appuient sur des éléments multiples tels que : -les flux de produits passants d'un Etat à un autre au grés des opportunités, - les différences de politiques économiques entre voisins. Plus ces opportunités sont nombreuses et garanties, plus les échanges sont dynamiques.

* 51 John. O. IGUE, (1985), idem

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net