WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les échanges transfrontaliers entre la ville de Rosso Sénégal et la Mauritanie: Organisation et impacts

( Télécharger le fichier original )
par M. Souleymane DIALLO
Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) - DEA de Géographie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

b) Le différentiel économique

Un autre des facteurs du dynamisme des échanges est aussi l'existence d'un « différentiel économique». Celui-ci est souvent « engendré par la présence de politiques monétaires différentes qui sont à l'origine de la présence de deux monnaies » selon Kate MEAHGER.52(*) Dans la mesure où le commerce transfrontalier se déploie dans l'informel, IGUE explique que le mouvement des échanges est fonction de la répartition inégale des zones de monnaie convertibles telle que la zone CFA. Dans un contexte de rareté des devises, les zones à monnaies convertibles comme la zone franc attirent les produits venants des autres pays à monnaie inconvertible. Pour MEAHGER, « c'est par le biais du taux de change officiel que l'attraction des monnaies convertibles sur les produits... des pays voisins se traduit en prix incitatifs ». Par exemple :

1kg de sucre sénégalais vaut 450f CFA

1Kg de sucre « mauritanien » est vendu 250 à 300f CFA.

50kg de riz blanc sénégalais coûte entre 7500 et 9000 f CFA au Sénégal

======================= entre 9500 et 11 000f CFA en Mauritanie

Comme le dit NAUDET cité par MEHGER, «  la valeur des monnaies est primée grâce à l'avantage transactionnel qu'elles confèrent. Une prime de même genre s'applique en faveur de la monnaie des Etats aux politiques d'importation particulièrement libérales ». La présence d'un « différentiel économique » est un paramètre incitatif dans le choix de la fréquentation d'un marché. Elle détermine le sens de cette fréquentation ; les marchands et les clients sont guidés, entre autres raisons, par la possibilité d'accès à des prix avantageux, par la quête de produits rares et prisés par les consommateurs générateurs de valeurs marchandes plus importantes et créateurs de bénéfices. Plus le « différentiel économique » est important plus les échanges se développent avec ou non la présence des barrières.

L'essor de la place de Rosso Sénégal est forcement à lier à l'existence de ce différentiel qu'a favorisé les présences du Franc de la Communauté financière Africaine (f CFA) monnaie pratiquée au Sénégal et de UGUIYA (UM) monnaie de la République Islamique de Mauritanie. Cette situation peu aussi avoir un rapport étroit avec la situation économique globale de la vallée pendant la décennie 1980-1990.

* 52 Kate MEAHGER, 1996, « Le commerce parallèle  en Afrique de l'ouest : intégration informelle ou subvention économique. » in Réal LAVERGNE (sous la direction de), 1996, intégration et coopération régionale en Afrique de l'Ouest. pp. 197-222.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net