WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'aventure scripturale au coeur de l'autofiction dans Kiffe kiffe demain de Faiza Guène

( Télécharger le fichier original )
par Nadia BOUHADID
Université Mentouri, Constantine - Magistère en science des textes littéraires 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.2. Les propriétés lexicales

Le français employé dans le roman de Guène reflète un état de développement de la langue française exercée dans les banlieues parisiennes. En effet, à partir des années quatre-vingt-dix les jeunes français et notamment les résidents des cités (à grand pourcentage dans la périphérie de Paris) ont commencé à développer un nouveau langage s'écartant de la langue « normée » par plusieurs critères : outre l'aspect phono-syntaxique, que nous avons approché dans le chapitre précédent, le lexique pour sa part s'avère énormément marqué par ces écarts. Cette variété de langue contemporaine est nommée : Français Contemporain des Cités (FCC).

Le FCC retient de plus en plus l'attention des linguistes. « Il est cependant évident que de la décennie 1980 aux années 1990 s'est opéré un net déplacement du repérage : on est passé (aussi bien dans le discours épilinguistique médiatique que dans les ouvrages à visée métalinguistique) de «français branché» à «parler jeune»

1 Kesteloot, Lilyan, « La nouvelle génération des écrivains africains », art. en ligne :

http://www.rfi.fr/fichiers/Mfi/CultureSociete/1705.asp

puis (définitivement ?) à «langue des cités1». Ce parler s'est ainsi développé dans une communauté hybride dans ce sens où elle regroupe des personnes de différentes ethnies. Cependant, cette différence n'a pas été source de conflits mais plutôt motivation pour créer un nouveau langage très cohérent et surtout représentatif d'une communauté marginalisée. Or, cette variété de langue n'a rien de dégradé mais elle représente plutôt un sens de créativité ingénieux, celui d'une communauté qui veut s'affirmer et réclamer fièrement son identité.

Comme toute langue émergente, ce langage rebelle a tant suscité d'interrogations vu son aspect néologique. Ce souci de nouveauté ne se rapporte pas seulement à l'effervescence d'une génération jeune mais également au développement rapide auquel assiste la société sur tous les plans. Nous aborderons ce phénomène au croisement de problématiques linguistiques, sociales et culturelles. La langue employée dans Kiffe kiffe demain est bien représentative de ce phénomène sociolinguistique. Effectivement, Guène écrit dans un langage émaillé de mots argotiques, de verlan et d'emprunt.

A. L'argot :

Toutes les langues du monde possèdent leur propre argot ou plutôt leurs argots. En effet, chaque communauté linguistique développe au fur des années des parlures argotiques propres à ses besoins identitaires. Marc Sourdot conçoit l'argot comme un « ensemble de mots, un lexique, un recueil figé d'expressions mais aussi une activité sociale de communication à l'intérieur d'un groupe plus ou moins soudé, plus ou moins important2». Ainsi, nous pouvons dire que l'argot est un sociolecte qui sert à représenter un groupe social et à le démarquer des autres. A ce propos

1 Boyer, Henri, « Le français des jeunes vécu / vu par les étudiants : Enquêtes à Montpellier, Paris, Lille », 2004, art. en ligne : http://www.revues.msh paris.fr/vernumpub/Boyer%20D%C3%A9bat.pdf?id_pub=545

2 Sourdot, Marc, " Argot, jargon ,jargot " in Parlures Argotiques : Langage n°90 (sous la direction de Denise François-Geiger et de Jean Pierre Goudailler ), 1991, p. 14, lien : http://memoireonline.free.fr/03/07/379/m_etude-linguistique-sociolinguistique-textes-rap

senegal5 .html#fn36

Pierre Guiraud ajoute : « un argot est une langue spéciale, pourvue d'un vocabulaire parasite qu'emploient les membres d'un groupe ou d'une catégorie sociale avec la préoccupation de se distinguer de la masse sujets parlants (...) façon de parler propre à un groupe qui partage par ailleurs la langue de la communauté au sein de laquelle il vit1 ».

Cependant, la première fonction de l'argot était d'abord cryptique car né dans un espace carcéral, ce langage servait comme code secret pour les détenus afin de pouvoir passer des messages entre eux sans que leurs geôliers comprennent la signification. C'est dans ce sens que Denise François-Geiger précise que l'argot est un « parler de communautés restreintes utilisé à des fins cryptiques; il met ainsi l'accent sur le côté fonctionnel de ces parlers qui servent d'abord à cacher tout ou une partie du contenu communiqué à ceux qui ne font pas partie de la communauté restreinte2». Toute société renferme un nombre de réalités considérées comme tabous que le langage blasphémerait s'il les évoque, le recours à l'argot serait également « une façon de contourner les tabous instaurés par la société3».

Signalons, cependant, que le langage argotique se développe d'une façon remarquable et plusieurs mots argotiques passent dans le registre populaire, familier et même littéraire. L'argot est en perpétuel renouvellement, il fait ainsi appel à plusieurs procédés de formation qui sont les mêmes procédés classiques dans toute formation de langue : des procédés lexicaux et stylistiques.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net