WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'aventure scripturale au coeur de l'autofiction dans Kiffe kiffe demain de Faiza Guène

( Télécharger le fichier original )
par Nadia BOUHADID
Université Mentouri, Constantine - Magistère en science des textes littéraires 2008
  

précédent sommaire suivant

A.1.Les procédés lexicaux :

Les procédés lexicaux ce sont ceux qui agissent sur la forme des lexèmes pour en créer de nouveaux vocables mais sans altérer le sens. En d'autres termes ces procédés agissent sur le signifiant tout en gardant le même signifié.

1 Guiraud, Pierre, L'Argot, Paris, P.U.F. Que Sais-Je PUF, 1976, p.16.

2 François Geiger Denise," Panorama des argots contemporains" in Parlures Argotiques n°90, op.cit., 1991, p.16.

3 In Wikipédia, l'encyclopédie libre en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Argot

a. La troncation :

La troncation se manifeste sous plusieurs formes : aphérèse (chute d'un ou plusieurs phonèmes à l'initiale1), syncope (suppression d'un phonème, d'une lettre ou d'une syllabe à l'intérieur d'un mot2) et apocope (chute à la finale d'un mot, d'un ou plusieurs phonèmes3). La forme la plus rencontrée dans Kiffe kiffe demain est l'apocope. Les exemples de ce phénomène linguistique sont innombrables, nous en citons quelques uns : prof (professeur), sécu (sécurité), sympa (sympathique), pédé (pédéraste), pub (publicité), géo (géographie), ados (adolescent), télé (télévision), dico (dictionnaire) etc.

A propos du comportement de Nabil, Doria explique : « Je crois qu'au contraire, il devrait être encore plus sympa avec les autres, Nabil. Justement parce que sa mère a foutu la merde dans sa vie. » (p.48)

L'apocope est rangée par Dubois et al4 parmi les procédés métaplasmes, figures agissant sur la morphologie et n'altérant pas le sens. Notons que l'apocope répond à un besoin d'économie lexicale.

b. La dérivation:

La dérivation est l'un des procédés les plus courants dans la création lexicale de toutes les langues, elle s'opère par adjonction à un radical d'un suffixe ou un préfixe. La dérivation est donc un procédé de renouvellement incontournable.

b. 1. La suffixation :

La suffixation consiste à ajouter un suffixe à la fin du mot. Le suffixe étant « un élément de formation placé après une racine, un radical, un thème pour former un dérivé5 ». L'argot se sert souvent de suffixe pour donner une nouvelle coloration au mot sans altérer le sens.

1 Mounin, G., Dictionnaire de la Linguistique, PUF, Presse Universitaire de France, 1974, p. 35.

2 Ibid. p. 315.

3 Ibid., p.36

4 Dubois et al, Rhétorique générale, Larousse, Paris, 1970, p.49

5 COLIN, J.-P., MÉVEL J.-P., LECLÈRE CH., Dictionnaire de l'argot français et de ses origines, Paris, Larousse-Bordas, 2001, p. 635.

b.1.1 La suffixation parasitaire :

La suffixation parasitaire est l'adjonction d'un suffixe à un radical sans opérer aucune apocope.

Le suffixe -asse :

« Les dérivés en -asse remplissent les conditions sémantiques et catégorielles propres aux dérivés évaluatifs1». L'argot se sert d'un tel suffixe pour exprimer la valeur dépréciative d'une chose. Nous avons relevés entre autres les termes : Blondasse, poufiasse, pétasse etc.

Poufiasse : subst. fém. : dérivé de pouf (maison close) et par extension « prostituée ». Emploi injurieux.

En parlant de ses nouvelles camarades au lycée, Doria dit : « Les poufiasses du lycée, la bande de décolorées, surmaquillées » (p.74)

Nous avons remarqués que « les dérivés en -asse sont des dérivés essentiellement féminins2» et qui tendent à être vulgaires.

Le suffixe (-ard):

Le suffixe « -ard » a une valeur péjorative. C'est pour cette finalité que Guène en a fait appel dans son roman. Les mots en (-ard) sont présent également dans Kiffe kiffe demain. Nous citons entre autres : flemmard, crevard, pétard...

Flemmard (arde) : (Celui ou celle) qui a la flemme, paresseux.

A propos de l'un de ses professeur qui refusait de faire la grève, la narratrice nous explique : « Pour lui cette grève c'est bidon, et l'agression de M.Loiseau, un prétexte pour tous ces flemmards de profs. » (p. 65)

b.1.2 La resuffixation :

Le procédé de resuffixation ou ce qui est appelé également « suffixation de substitution3 » est une troncation suivie d'une suffixation.

1 LIGNON, Stéphanie, « Sufixasser ou Sufixouiller ? », art. en ligne : http://w3.univtlse2.fr: 8880/erss/index.j sp?perso=lignon&subURL=Assevfinale.pdf

2 Ibid.

3 Colin, G.P., Mevel J.-P., Leclère CH, Dictionnaire de l'argot français et de ses origines, Paris, Larousse-Bordas, 2001.

Le suffixe -os

« -os » est un suffixe qui sonne étranger, il redonne ainsi une nouvelle coloration aux mots trop usés. Ce suffixe "offre [. . .] l'immense avantage de ne pas être ressentie a priori, [. . .] comme spécialement vulgaire ou péjorative1 ". Il ne véhicule ainsi aucune nuance précise. Nous avons relevé les termes suivants : alcoolos (alcoolique + élision+ os), dicritos (discrètement + élision+ os), Gratos (gratuitement+ élision+ os).

En imaginant pouvoir choisir un mari pour sa mère, Doria dit : « J'ai été un peu sévère avec les vieux mais en tout cas pas d'alcoolos. » (p.121)

b. 2. La préfixation :

Le préfixe est « élément de formation ajouté à l'initiale d'une racine2». Guène émaille son roman de mots préfixés, les principaux préfixes qui semblent jouer un rôle important dans la formations des mots sont : (em-), (en-) et les préfixes superlatifs (super, extra, ultra). Voici quelques mot relevés du corpus : Emmerder, enfoiré, engueuler, ...

Engueuler (gueule = bouche) se disputer, « crier »

En parlant de la souffrance de sa mère au travail, la narratrice dit :"Elle a carrément cousu une poche intérieure histoire que ça fasse plus discret parce que si son patron le voyait, elle se ferait engueuler." (p.1 4)

Quant aux préfixes (super-) et (-ultra), ils sont plus du côté du langage branché utilisé par des jeunes.

« Un jour, il l'a insultée et quand elle est rentrée, elle a pleuré super fort. » (p. 15) En regardant une photo, la narratrice dit : « sur la photo, Filip, il était trop beau, il avait les dents ultrablanches. » (p43)

1 MERLE, Pierre, Le prêt à parler, Paris, Plon, 1999, p. 29.

2 Mounin, G., Dictionnaire de la Linguistique, op.cit, p.268

Ces suffixes ont, donc, une grande vitalité dans la formation d'un vocabulaire jeune riche par sa volonté de différenciation. Ce sont ces procédés mêmes qui ont forgé et enrichi le français central (le français de référence) au fil des siècles.

c. Le redoublement :

« Le redoublement est un procédé morphologique permettant d'exprimer, par la répétition complète ou partielle d'un mot ou d'un de ses morphèmes, un trait grammatical ou bien de créer un nouveau mot.1 ». Cette répétition peut toucher à une seule syllabe du mot (syllabe initiale ou finale), ou celle du vocable en entier.

A la vue de sa mère pleurant, Doria dit : « la dernière fois que j'ai vu quelqu'un pleurer comme ça, c'était Myriam quand elle s'est fait pipi dessus en classe de neige » (p.15)

« Pipi » est un mot enfantin qui veut dire « uriner », il est élaboré en répétant la syllabe « pi ». Signalons toutefois que cette dernière n'a aucun sens employée isolément.

Hamoudi a une nouvelle amie alors la narratrice dit : « c'est bien pour lui qu'il ait rencontré cette fille. Au moins, il se passe des choses dans sa vie. Alors que pour moi c'est kif-kif demain. » (p. 76.)

« Kif » est une unité lexicale indépendante qui signifie « drogue », sa répétition provoque, toutefois, un glissement de sens donnant « pareil ». Donc, le redoublement est également un moyen de création de nouveaux vocables.

Les procédés lexicaux sont ainsi des moyens de renouvellement importants assurant la vivacité et l'enrichissement d'un parler ou d'une langue. Cependant, dès qu'un néologisme est répandu et connu, il est vite remplacé par un autre. Ce désir de création ne se limite pas seulement au lexique mais se sert également des procédés stylistiques pour renforcer à chaque fois une nouvelle coloration de la langue.

1 In W http://fr.wikipedia.org/wiki/Redoublement_(linguistique)

précédent sommaire suivant