WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'aventure scripturale au coeur de l'autofiction dans Kiffe kiffe demain de Faiza Guène

( Télécharger le fichier original )
par Nadia BOUHADID
Université Mentouri, Constantine - Magistère en science des textes littéraires 2008
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE III: ETUDE ONOMASTIQUE

Un nom propre est une chose extrêmement importante dans un roman, une chose "capitale". On ne peut pas plus changer un personnage de nom que de peau. C'est vouloir blanchir un nègre.

Flaubert (Correspondance, Gallimard, 1998)

Le choix des noms attribués aux personnages dans notre corpus d'analyse Kiffe kiffe demain mérite une approche très attentionnée. En effet, la plupart des noms sont chargés de connotations dues, soit à leur racine arabe, soit à l'imagination de l'écrivaine. Ainsi, chaque vocable est générateur de signifiances révélatrices.

Rappelons que "la nomination du personnage est un acte d'onomatomancie, c'est- à - dire, l'art de prédire, à travers le nom, la qualité de l'être."1 Octroyer un nom à un personnage se révèle ainsi un acte conscient répondant aux intentions de l'auteur. Ainsi, le lecteur attentif doit interroger ces noms et ne pas se fier à l'arbitraire du signe et se transforme du coup en un "« détective » onomatomancien "2. En effet, comme le remarque Roland Barthes dans son étude sur les noms proustiens :

"Le nom propre est un signe, et non, bien entendu, un simple indice qui désignerait, sans signifier [...] Comme signe, le nom propre s'offre à une exploration, à un déchiffrement [...] c'est un signe volumineux, un signe toujours gros d'une épaisseur touffue de sens, qu'aucun usage ne vient réduire, aplatir, contrairement au nom commun, qui ne livre jamais qu'un de ses sens par syntagme."3

Philippe Hamon, quant à lui, désigne le personnage en ces termes :

"Un signifiant discontinu renvoyant à un signifié discontinu "4.

1 Roland Barthes cité dans Achour Christiane, Bekkat Amina, Convergence Critique II, Algérie, Tell, 2002. p.81.

2 Ibid.

3 Ibid. p80

4 Hamon, Ph., "Pour un statut sémiologique du personnage" in R. Barthes, W. Kayser et al. , Poétique du récit, Paris, Seuil, 1977.

Donc, le lecteur aurait à décoder à partir d'un signifiant les différents signifiés possibles ou plutôt visés pour deviner " le programme de comportement et d'acte" du personnage une fois son nom énoncé. Nous analyserons les noms de personnage dans le roman en tentant d'établir des correspondances entre le signifiant et les différents signifiés d'un nom (ou, si l'on préfère le langage peircien, entre representamens et interprétants).

La nomination des personnages dans Kiffe kiffe demain :

Dans notre corpus d'analyse Kiffe kiffe demain, les noms des personnages sont riches de connotation. Ainsi, cette étude nous permettra de dévoiler l'intention de l'auteur en affublant tel nom à tel personnage. Nous essayerons ainsi de discerner les différentes significations de ces noms en nous référant à des explications intuitives mais argumentées.

Nous procéderons d'abord par une analyse sémantique des noms qui nous orientera dans l'évaluation de la position qu'occupe chaque personnage dans la trame narrative. Enfin, nous expliciterons les relations fonctionnelles qu'établit chaque personnage avec les autres. Signalons que nous avons choisi seulement quelques noms de personnages qui nous ont semblé assez révélateurs.

La présence des personnages féminins dans Kiffe kiffe demain est très remarquable. Guène explique ce fait : « C'est un choix. J'ai la conviction que le changement passera par les femmes. 1»

1. Doria ou la quête de filiation :

Doria est à la fois la narratrice et le personnage principal de Kiffe kiffe demain. Le nom donné à cette héroïne n'est nullement arbitraire. En effet, Faiza Guène a

1 http://www.mini-sites.hachette-livre.fr/hcom/faiza_guene/site/portrait.html

choisi pour sa narratrice un nom chargé de connotations. "Doria" est un nom arabe qui se donne à lire de deux manières:

D'une part, ce nom en arabe renvoie incontestablement au terme : /douriya/ qui désigne "la progéniture". Le choix d'un tel nom est très significatif car la recherche d'une progéniture était la raison principale du départ du père. Cette absence du père a marqué l'héroïne pendant toute la dynamique romanesque et devenue carrément pour elle une obsession. L'absence de progéniture mâle causant le départ du père, apparaît ainsi comme un thème marquant dans le roman :

" Je crois que je suis comme ça depuis que mon père est parti (...) Papa, il voulait un fils. Pour sa fierté, son nom, l'honneur de la famille..." (p.10)

Un peu plus loin :

"J'y pense à la mort des fois. Ça m'arrive d'en rêver. Une nuit j'assistais à mon enterrement (...) mon père, il était pas là. Il devait s'occuper de sa paysanne enceinte de son futur Momo... "(p.23)

"Et puis, l'autre mouflet, c'est pas mon frère. C'est juste le fils de mon barbu de père" (p.104)

"Mais si j'étais un garçon, ce serait peut-être différent...Ce serait même sûrement différent (...) Ouais tout se serait bien passé si j'étais un mec" (p.1 74)

Doria assume mal son destin de fille et réalisant que son père l'a abandonnée injustement, elle commence à devenir de plus en plus pessimiste et ne cesse de se lamenter sur son sort en proférant des paroles humoristiques teintées d'amertume :

« L'avenir ça nous inquiète mais ça devrait pas, parce que si ça se trouve, on en a même pas. (p.22)

Doria se sent alors victime de sa destinée qui pèse sur elle et sur son avenir. Cependant, elle affronte son pessimisme en s'exprimant d'une manière surprenante qui ressemble à celle de Jamel Debbouz. Ce dernier déclare lors d'un spectacle qu'il a animé au Zénith :

" Vous n'avez aucune chance! Alors saisissez-la " (scène présentée au Zénith 2004 DVD). N'a-t-on pas raison alors de l'avoir qualifiée de " soeur de Jamel Debbouz".

Doria ne souffre pas seulement du départ du père mais aussi de leur situation sociale très difficile, chose qui l'a poussée à travailler comme nourrice pour les enfants.

Ainsi le thème du désespoir entraîné par la situation sociale et surtout psychique de l'héroïne apparaît comme un thème primordial dans Kiffe kiffe demain. Ce désespoir domine presque tout le texte (du moins la partie prise dans le sens kifkif demain). Cependant, ce sentiment du mal ressenti par l'héroïne est subi d'une manière assez amusante car elle tourne tout en dérision. A ce sujet Faiza Guène nous explique le choix d'une telle position :

"On ne peut pas faire semblant, nier la réalité. Je voulais raconter ces choses là mais sans tomber dans un misérabilisme. Dans les films et dans mon livre, il y a le duo d'une réalité difficile et de choses plus positives1."

En revêtant ainsi une dimension humoristique, Kiffe kiffe demain acquiert une légèreté qui l'éloigne de la charge tragique et s'affiche comme un roman très plaisant à la lecture.

D'autre part, le nom "Doria" est également en arabe le nom d'un arbre très exceptionnel car dans la culture arabe cet arbre est désigné comme le symbole de la résistance et de la ténacité. Vu sa symbolique, ce nom d'arbre /dor/ a été porté par une femme très célèbre dans l'histoire arabe. C'était la première reine dans l'histoire de l'islam. Cette reine a marqué l'histoire vu sa forte personnalité impavide devant

1 Rencontre de Faiza avec des élèves, lien : http://www.mini-sites.hachette-

livre.fr/hcom/faiza_guene/site/montreuil.html

les difficultés. Effectivement, Doria tout comme le personnage légendaire arabe, a montré de la ténacité en subissant des épreuves très difficiles surtout pour une adolescente. Elle a adopté un mécanisme de défense très surprenant, celui de développer un regard humoristique sur tout ce qui l'entoure.

Ainsi le nom de Doria est chargé de connotations et offre au lecteur le soin de les découvrir. Le nom "Doria" résume l'état psychique de la narratrice car il laisse entrevoir une héroïne se révoltant contre "les raisons stupides" du départ du père (la recherche de la progéniture étant la source de son malheur) et par ailleurs, une fille très courageuse qui a pu malgré tout surmonter ses difficultés et a surtout soutenu sa mère. Doria comprend en fin de compte qu'il faut toujours affronter ses difficultés et garder l'espoir : "C'est peut être ça la solution : garder toujours un petit espoir et ne plus avoir peur de perdre." (p.132)

Outre sa position de personnage central dans le texte, Doria présente au lecteur le monde (personnages et événements) ancrés dans la sensibilité et subjectivité d'une adolescente exceptionnelle.

Les relations de Doria avec les autres personnages sont présentées d'un point de vue distant et analytique. Chaque personnage est caractérisé, soit d'une façon dévalorisante en poussant des fois l'ironie à l'extrême, soit de manière à susciter la sympathie. Ainsi, les autres personnages sont perçus à travers la psyché de Doria. Guène nous informe plus sur son héroïne en ces termes :

"Mon personnage vit des choses difficiles, elle n'a pas un quotidien tout rose mais elle prend beaucoup de distance en le racontant. On en rit même si c'est un peu triste. Je raconte des choses importantes dont j'avais envie de parler. C'est plus marquant lorsque c'est raconté de façon particulière, avec un ton décalé.1"

Le signifiant "Doria" a ainsi deux signifiés renforçant sa symbolique, et confère, du coup, à ce nom un dynamisme romanesque considérable.

1 http://www.mini-sites.hachette-livre.fr/hcom/faiza_guene/site/montreuil.html

précédent sommaire suivant

Ledger Nano S - The secure hardware wallet