WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux

( Télécharger le fichier original )
par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

Récapitulation et quelques notions

1.1 Protection contre une baisse des prix des marchandises

Une brève récapitulation :

a) ouverture d'une position vendeur sur le marché à terme,

b) achat d'une option PUT,

c) livraison différée,

d) contrats stipulant un prix minimum :

- livraison différée et achat d'une option CALL,

- contrat à prix ouvert et achat d'une option PUT.

On suppose que la marchandise se négocie à 3,85 $ dans un contrat à terme donné et que la base historique est inférieure de 0,35 $, de sorte que le prix local prévu est de 3,50 $. Le cours du change ne présente pas de risque. Il y a probabilité égale que le prix monte ou baisse de 0,50 $, et le prix d'une option CALL au cours est de 0,10 $.

1.2 Ouverture d'une position vendeur sur le marché à terme

Le prix de vente final de la marchandise est essentiellement fixé, sous réserve de variations de la base. Tout gain (ou perte) sur le prix de la marchandise physique sera contrebalancé par une perte (ou un gain) sur le contrat à terme, de sorte que le producteur est sûr de toucher un rendement de 3,50 $ que le prix monte ou baisse.

Si la base augmente ou s'élargit, pour atteindre par exemple 0,40 $ au-dessous, le prix net au producteur diminuera de 0,05 $ pour s'établir à 3,45 $. Si la base se rétrécit jusqu'à 0,25 $, le prix net au producteur sera supérieur de 0,10 $ au prix prévu pour atteindre 3,60 $. Avec cette formule, l'évolution de la base reste un risque pour le producteur.

1.3 Achat d'une option PUT

Le prix de vente minimum de la marchandise est fixé, sous réserve de variations de la base, à 3,50 $ moins la prime de 0,10 $. Le producteur doit payer la prime à l'acquisition, mais il n'est pas assujetti aux appels de marge. Si le prix à terme baisse, la valeur de l'option augmentera, et l'opérateur pourra en profiter en vendant l'option pour compenser sa perte au comptant.

Si le prix monte, il n'y a pas de compensation, sauf le montant de la prime déjà versée, de sorte que le producteur peut profiter des prix à terme plus élevés. Le producteur peut choisir le niveau de protection qu'il souhaite et la prime correspondante qu'il aura à payer.

1.4 Livraison différée

Le prix et la base sont fixés, et le producteur est tenu de livrer la quantité stipulée, que les prix aient baissé ou monté à l'automne. Comme dans le cas du contrat à terme, le producteur touche le prix stipulé, que les prix aient monté ou baissé à l'échéance du délai de livraison. Le producteur doit être sûr de pouvoir livrer la quantité et la qualité convenues.

précédent sommaire suivant