WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux


par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

1.5 Contrats à prix minimum

· Livraison différée et achat d'une option CALL

Le producteur est tenu de livrer la marchandise dans le délai convenu. Cependant, le revenu minimum au producteur est réduit de 3,40 $, soit le coût de l'option. En s'engageant à vendre à prix fixe (engagement de livraison) et en achetant l'option CALL, le producteur voit ses coûts augmenter du coût de la prime. Cependant, il peut vendre l'option CALL en cas d'évolution favorable des prix à terme et prendre avantage de la hausse de prix.

· Contrat à prix ouvert (sans fixation de prix) et achat d'une option PUT

Cette formule ressemble à la précédente. Le coût de l'option PUT réduit le rendement que le producteur peut espérer, mais le contrat à prix ouvert lui permet de reporter la fixation du prix à terme. Si les prix à terme montent, le producteur pourra fixer le prix du contrat à prix ouvert à un niveau plus élevé et laisser l'option PUT venir à échéance (ou la vendre pour récupérer toute valeur résiduelle restante). Si les prix à terme baissent, le prix du contrat à prix ouvert sera établi à un niveau plus bas, mais la valeur de l'option PUT aura augmenté de manière à compenser la baisse de prix, et le producteur vendra cette option.

1.6 Comparaison avec les marchés au comptant

La contrepartie consiste à établir un prix minimum ou fixe pour la marchandise. Que révèle la comparaison de ce prix et des prix du marché au comptant au moment de la vente? Examinons le graphique ci-dessous. Nous supposerons que le producteur atteint le seuil de rentabilité avec un prix de 3,48 $. Au prix à terme courant et avec une base et un taux de change constant, un profit de 0,02 $ peut être assuré. Voyons ensuite les conséquences de chaque démarche selon que le prix monte ou baisse.

Contrepartie et marché au comptant

1.7 Protection contre la baisse des prix des intrants

Divers instruments :

a) ouverture d'une position acheteur sur le marché à terme,

b) Achat d'une option CALL,

c) contrat d'achat à livraison différée,

d) contrats à prix maximum :

- Contrat d'achat à livraison différée et achat d'une option PUT,

- Contrat à prix ouvert et achat d'une option CALL.

· Ouverture d'une position acheteur sur le marché à terme

Le prix d'achat final de la marchandise est essentiellement fixé, sous réserve de variations de la base. Tout gain (ou perte) sur le prix de la marchandise physique sera contrebalancé par une perte (ou un gain) sur le contrat à terme, de sorte que le producteur est sûr de payer 3,40 $ que le prix monte ou baisse. L'évolution de la base reste un risque pour l'acheteur de la marchandise. Si la base augmente ou s'élargit, pour atteindre par exemple 0,40 $ au-dessous, le coût net pour le producteur baissera de 0,05 $ pour passer à 3,45 $. Corrélativement, si la base diminue jusqu'à 0,25 $, le coût net pour le producteur sera supérieur de 0,10 $ aux prévisions pour atteindre 3,60 $.

· Achat d'une option CALL

Le prix d'achat maximum de la marchandise est fixé, sous réserve de variations de la base, à 3,50 $ plus la prime de 0,10 $. Le producteur doit payer la prime à l'acquisition, mais il n'est pas assujetti aux appels de marge. Si le prix à terme monte, la valeur de l'option CALL augmentera, et l'opérateur pourra profiter de cette valeur en vendant l'option pour compenser l'augmentation du coût au comptant. Si le prix à terme et le prix au comptant baissent, il n'y a pas de perte, mis à part la prime déjà versée, de sorte que le producteur se trouve avantagé. Le producteur peut choisir le niveau de protection qu'il souhaite et la prime correspondante qu'il aura à payer.

· Contrat d'achat à livraison différée

Dans cette forme de contrat au comptant, on stipule la base et le prix de marchandises à livrer plus tard. Dans ce cas, que les prix à terme montent ou baissent, le coût est bloqué à 3,40 $.

· Contrats à prix maximum ou plafond

Il y a un autre moyen qui consiste à passer un contrat à prix maximum ou plafond. La prime de l'option fait augmenter le coût pour l'acheteur en comparaison de la formule du contrat d'achat à livraison différée, mais le contrat stipule un prix maximum. Un prix d'exercice est fixé, et l'acheteur a la possibilité de fixer un prix plus bas, en cas de baisse de prix, avant une échéance déterminée. L'inconvénient du contrat à prix maximum est que l'acheteur doit prendre livraison de la marchandise selon la quantité et la qualité stipulées.

· Contrat d'achat à livraison différée et achat d'une option PUT

· Contrat à prix ouvert (contrat d'achat à livraison différée sans fixation de prix) et achat d'une option CALL

précédent sommaire suivant