WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux


par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

5. Projection pour l'année 2020 par le port de Rotterdam

Les projections intégrées des 'projections 2020 'd'étude pour le port et l'industrie, par le port de Rotterdam, décrit le futur du port et le secteur industriel dans Rotterdam. Il offre le développement possible en 2010 et 2020 pour le transbordement, l'industrie et la distribution et les conséquences possibles à l'utilisation de la terre, le trafic et transport, l'environnement, l'emploi et valeur ajoutée. La signification des projections '2020 'devrait être vue moins en valeur prédictive de ses résultats. Excepté les changements et les calamités imprévus de tendance, on s'attend à ce que le port se développe dans la marge entre le prétendu scénario global de concurrence (développements économiques favorables) et le scénario se divise de l'Europe (économie de stagnation).

Le port a opté pour une élaboration orientée de ces deux scénarios socio-économiques les plus divergents du bureau central de planification (CPB), des prévisions économiques de l'institut de recherche nationale. Les projections fourniront sans aucun doute également l'entrée pour le plan d'action ROM-Rijnmond, qui est un effort concerté par des services publique, des affaires et industrie et des groupes d'intérêt d'identifier des manières de renforcer la structure économique de la région. En même temps elles amélioreront l'environnement dé maintenant à 2010. Les projections serviront également de base sur le plan du port 2020 (Havenplan 2020), qui donne une vision sur le développement économique et spécial désiré par le port de Rotterdam et du complexe industriel.

5.1 Alimentation

La future croissance de l'industrie des produits alimentaires et des boissons dans les Pays Bas sera concentrée des boissons et des secteurs d'articles de luxe. Cependant, le port de Rotterdam et le secteur industriel est en particulier aux usines de farine et de margarine, qui ont les avantages logistiques de la proximité au port. L'élasticité de dépenser sur ce genre de produit est basse, de sorte que leur consommation traîne derrière la croissance globale de revenu. Dans cette perspective le scénario global de concurrence assume un taux de croissance moyen de 1.5% par an jusqu'en 2020 pour l'industrie des produits alimentaires et des boissons dans le secteur gauche ; la moyenne annuelle pour les Pays Bas en général sera 2%. Ce scénario est divisé entre l'industrie européenne des produits alimentaires et des boissons, dans le secteur gauche se rétrécira de 1% par an.

Partie II

L'Affrètement Maritime

Au sein de l'économie mondiale, aucune nation n'est autosuffisante. Les pays sont impliqués à différents degrés dans des processus d'échanges afin de s'échangés de produits et services déficitaires mais aussi pour parfaire la production dans certains secteurs économiques. La mondialisation des échanges s'accompagne aussi d'une mondialisation de la production. L'affrètement maritime constitue le facteur le plus important dans l'accélération ces échanges et dans le commerce international.

Chapitre 9

précédent sommaire suivant