WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Sous Evaluation des actions introduites en Bourse

( Télécharger le fichier original )
par Aymen Jegham
Institut des Hautes Etudes Commerciales Carthage - Maîtrise en Hautes Etudes Commerciales; Spécialité: Finance 2008
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE III : LE PHENOMENE DE LA SOUS EVALUATION DES TITRES NOUVELLEMENT INTODUITS EN BOURSE :

La réussite de l'opération de l'introduction en bourse nécessite une appréciation prudente de l'avenir. A cet égard, la fixation du prix d'offre constitue une étape décisive de l'opération puisque toute imperfection dans la détermination de la valeur du titre peut fragiliser l'opération. Face à ce risque d'échec et pour motiver la demande des titres par l'espoir de plus value à court terme, la plus part des prix des actions offertes sont sous-évalués c'est-à-dire que leurs cours ne reflètent pas la valeur réelle de l'entreprise : c'est le phénomène de la sous-évaluation.

La sous-évaluation peut être définie comme étant la différence entre le prix d'équilibre fixation du cours de l'introduction diffère du vrai prix d'équilibre.

L'objet de ce chapitre est de proposer quelques éléments justifiant l'existence réelle de la sous-évaluation (section1), les théories explicatives de ce phénomène (section2) et d'analyser et identifier la sous-évaluation (section3) et les éléments susceptibles de générer cette sous-évaluation (chapitre 3)

SECTION 1 : LES ÉLÉMENTS JUSTIFIANTS LA SOUS-ÉVALUATION :

Le phénomène de la sous-évaluation des titres financiers lors de leur introduction en bourse, a été constaté dans toutes les places boursières même si l'ampleur de cette sous-évaluation varie d'une place à une autre.

L'existence réelle de ce phénomène est observée à travers plusieurs éléments qui en sont témoin. Ce sont :

1. Les écarts de cours à l'introduction

La plupart des travaux qui s'intéressent au comportement des prix des actions nouvellement introduites sur le marché ont montré que tout au long de l'année qui suit l'introduction, les cours des actions ont une tendance haussière excessive. Ce mouvement haussier des cours se traduit par des écarts de cours élevés impliquant que la sous-évaluation est réelle. Cette dernière peut se manifester à travers la mesure des écarts de cours à l'introduction. Il s'agit donc de mesurer la variation entre le prix de l'offre et le prix définitif selon la confrontation de l'offre et de la demande. Ainsi plus cette variation est élevée, plus la sous-évaluation est élevée.

2. L'intensité de la demande:

Une demande intensive à l'introduction peut servir comme preuve de l'existence la sous évaluation des titres. Les implications de cette demande peuvent être rapprochées aux résultats de la mesure des écarts entre les prix successifs.

Les deux éléments semblent être cohérents dans la mesure où une demande particulièrement élevée ne permet pas de coter des cours d'équilibre.

Ainsi les écarts de cours entre les prix successifs seront d'autant plus élevés que la demande est forte. L'intensité de la demande peut être explicitée par le calcul du multiple de l'offre à l'introduction (MO). Ce ratio s'exprime par le rapport entre le nombre de titres demandés et le nombre des titres offerts et s'inscrit ainsi :

MO=Td /To

Avec

MO : multiple de l'offre à l'introduction

Td : Nombre de titres demandés

To : Nombre de titres offerts

Le degré de sous évaluation des titres à l'introduction est fonction croissante de ce ratio. Ainsi, plus le multiple de l'offre est élevé, plus la sous évaluation est confirmée. La demande de titre peut dépasser de loin l'offre, ce qui aura pour effet un prix différent de celui de l'équilibre. Cette forte demande est due à l'absence de mécanismes régulateurs et de l'intervention des sociétés d'investissement.

Dans un marché déséquilibré, les mécanismes régulateurs devraient agir pour rétablir l'ordre et éviter les dérapages. Cette régulation du marché peut être assurée par les intervenants sur les marchés tels que les intermédiaires en bourse et les sociétés d'investissement. De plus, sur le marché, les sociétés d'investissement constituent un intervenant de poids lourd, vu l'importance des actifs qu'elles gèrent. Ainsi, l'intervention de ces sociétés sur le marché va sans doute accroître la demande qui va dépasser le niveau de l'offre généralement limité.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.