WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sida et Comportements Sexuels des femmes célibataires au Congo

( Télécharger le fichier original )
par Stève Bertrand MBOKO IBARA
Université de Yaoundé II / Institut de Formation et de Recherche Démographique (IFORD) - DESS en Démographie 2008
  

précédent sommaire suivant

b/- La non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel

Il ressort des analyses de régression logistique faites que trois facteurs déterminent la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel chez les célibataires enquêtées à savoir : l'ethnie, le niveau d'instruction, et les conditions de vie des ménages dans lesquelles vivent ces célibataires.

On observe, toutes choses égales par ailleurs que le risque de n'avoir pas utilisé le condom est plus élevé chez les célibataires "Sangha et Etrangères" que chez les autres ethnies. En effet, comparées aux célibataires "Bembé", les célibataires "Sangha" et "Etrangères" ont respectivement 3,66 et 4,2 fois plus de risque de n'avoir pas utilisé le condom au dernier rapport sexuel. On observe aussi une relation significative entre le niveau d'instruction et la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel. Par rapport aux célibataires de niveau d'instruction secondaire, celles de niveau primaire ont 2,05 fois plus de risque de ne s'être pas protégées et celles de niveau supérieur en ont 1,04 fois plus. Par ailleurs, les conditions de vie des ménages ont aussi été identifiées comme déterminant de la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel car, en plus d'avoir une de ces modalités significative, elle offre une association significative à 1%. Cela d'autant plus que, par rapport aux célibataires vivant dans de bonnes conditions, celles de conditions moyennes ont 2,05 fois plus de risque de n'avoir pas utilisé le préservatif au dernier rapport sexuel précédent l'enquête.

Le modèle M0 qui est celui des variables susceptibles de semer la confusion, montre qu'aucune modalité de l'âge n'est significative et que l'utilisation du préservatif varie beaucoup plus par rapport à la région de résidence que par rapport à l'âge ou à l'âge au premier rapport sexuel. Aussi, le modèle lui-même reste très significatif quelque soit le seuil.

L'introduction de l'ethnie (M1), montre des écarts très significatifs entre les différentes modalités de cette variable. Par rapport aux célibataires de l'ethnie Bembé, celles de l'ethnie Sangha ont 3,3 fois plus de risque de n'avoir pas utilisé le préservatif au dernier rapport sexuel ; celles étrangères ont 5,1 fois plus. Aussi cette variable est significative au seuil de 5%. L'intervention du milieu de socialisation (M2) modifie les risques relatifs des modalités de la variable ethnie tout en la maintenant significative au seuil de 5%. Cependant, même si ce modèle reste significatif au seuil de 1%, cette variable ne présente aucune association significative (toutes choses égales par ailleurs) avec la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel.

L'introduction de la religion (M3), une fois contrôlés la région de résidence, l'âge et la précocité des rapports sexuels, fait ressortir l'ethnie comme seule variable socioculturelle du cadre familial à être significative ; et on observe que les femmes célibataires de l'ethnie Sangha ont 3,38 fois plus de risque que le grand groupe Bembé, de n'avoir pas recouru au condom lors du dernier rapport sexuel. Notons aussi que dans ce modèle tout comme dans tous les autres d'ailleurs, les célibataires de nationalité étrangère se sont plus entraînées dans les rapports non protégés que les locales.

L'introduction du niveau d'instruction après contrôle par la région de résidence, l'âge et la précocité des rapports sexuels (M4) a accentué les risques des femmes Mbochi, Téké et Sangha et réduit ceux des célibataires d'origine étrangère. Dès lors, les différences observées entre les femmes célibataires Bembé et celles Téké, Sangha et Etrangères étaient dues donc en partie au fait que les célibataires Bembé étaient plus instruites que les Téké, Sangha et étrangère. Le niveau d'instruction intervient alors comme une variable d'intermédiation entre l'ethnie et la non-utilisation du condom lors du dernier rapport sexuel précédent l'enquête chez les femmes célibataires résidant au Congo. Aussi, comme en témoigne la modalité Primaire, le niveau d'instruction reste une variable significativement associée à la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel. En effet, comparées aux femmes de niveau secondaires, celles du niveau primaire ont 2,22 fois plus de risque de n'avoir pas utilisé les préservatifs aux derniers rapports sexuels. Ceci confirme l'hypothèse selon laquelle le niveau d'instruction influencerait positivement les comportements sexuels. L'introduction des facteurs économiques et le contrôle par l'âge, la région et la précocité des rapports sexuels (M6) diminue les risques des modalités significatives des variables ethnie et niveau d'instruction. Le niveau économique serait donc un facteur intermédiaire des effets de l'ethnie et du niveau d'instruction sur la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel. En d'autres termes, les différences comportementales précédemment observées entre les Sangha et les Bembé et entre les célibataires de niveau secondaire et celles de niveau primaire étaient dues aux différences de pauvreté entre ces groupes.

Dans le modèle M8 il a été introduit la variable exposition à la télévision et contrôlé comme tous les autres modèles d'ailleurs par l'âge, la région de résidence et la précocité des rapports sexuels. L'exposition à la télévision tout comme l'exposition à la radio n'est pas significativement associée à la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel et cela quelque soit le seuil. Remarquons cependant que les modalités Sangha et Etrangère de la variable ethnie restent toujours significatives mais la première ayant timidement gagné en risque et la deuxième l'ayant perdu. Par ailleurs, si l'on regarde bien le risque relatif de la modalité primaire de la variable niveau d'instruction, on constatera une légère hausse ; mais aussi une légère baisse de la modalité de la variable condition de vie des ménages. On peut donc conclure que l'exposition aux medias n'a qu'une subtile influence dans les différences de comportement observées entre les différentes catégories des autres variables introduites précédemment.

L'introduction de la connaissance des modes de prévention du Sida et le contrôle par l'âge, la région de résidence et la précocité des rapports sexuels (M9) a accentué les risques relatifs des modalités Sangha et Etrangères de la variable ethnie et réduit celles des variables niveau d'instruction et condition de vie des ménages (Primaire et Moyenne respectivement). On pourrait dès lors dire que le chemin de l'ethnie, de l'instruction et des conditions de vie des ménages vers la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel passerait aussi par la connaissance des modes de prévention du Sida. Mais pris comme telle, cette variable n'est pas un déterminant de la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel chez les célibataires du Congo.

Tableau V.2 : Risque relatif de la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel

Variable/ modalité

Mo

M1

M2

M3

M4

M5

M6

M7

M8

M9

Ethnie

 

**

**

**

**

**

**

**

**

**

Bembé

Mbochi

Téké

Kongo

Sangha/

Etrangère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(R )

0,89

1,42

0,98

3,3**

5,1***

( R )

0,903

1,407

1,02

3,06*

5,1***

( R )

0,91

1,4

0,98

3,38**

4,79**

( R )

0,94

1,45

0,97

3,5**

4,37**

( R )

0,936

1,45

1,04

3,06*

3,96**

( R )

0,99

1,53

1

3,38**

4,13**

( R )

0,99

1,54

1,06

3,41**

4,01**

( R )

1

1,55

1,05

3,5**

4,03**

( R )

1,04

1,63*

1,05

3,66**

4,2**

Socialisation

 

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Urbain

Rural

( R )

0,8

( R )

0,82

( R )

0,88

( R )

0,8

( R )

0,89

( R )

0,9

( R )

0,93

( R )

0,95

Religion

 

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Catholique

Protestante

Traditionnelle

Aucune

Autre chrétienne

( R )

1,15

1,75

1,14

1,12

( R )

1,12

1,47

1,05

1,13

( R )

1,1

1,41

1,026

1,12

( R )

1,12

1,51

1,11

1,14

( R )

1,11

1,55

1,098

1,156

( R )

1,1

1,5

1,1

1,15

( R )

1,11

1,5

1,04

1,13

Instruction

 

**

**

**

**

**

**

Sans niveau

Primaire

Secondaire

Supérieur

2,01

2,22***

( R )

0,95

1,91

2,21***

( R )

0,96

1,8

2,1***

( R )

0,97

1,78

2,1***

( R )

0,99

1,82

2,08***

( R )

0,99

1,91

2,05***

( R )

1,04

Activité éco

 

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Chômeur

Cadre

Indépendante

Précaire

( R )

0,914

1,254

1,16

( R )

1,45

1,12

1,16

( R )

1,42

1,01

1,16

( R )

1,44

1,09

1,15

( R )

1,42

1,08

1,14

Conditions de vie

 

***

***

***

***

Bas

Moyen

Elevé

1.17

2,58***

( R)

1,5*

2,55***

(R) )

1,53

2,53***

(R )

1,46

2,51***

(R )

Exposition Radio

 

Ns

Ns

Ns

jamais

parfois

Chaque jour

( R )

1,15

1,3

( R )

1,11

0,84

( R )

1,14

0,87

Exposition télé

 

Ns

Ns

jamais

parfois

Chaque jour

( R )

1,04

1

( R )

1,02

0,98

Connaissace / Sida

 

Ns

Mauvaise

Partielle

Bonne

323,9

( R )

0,81

Groupe d'âges

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

15-19

20-24

25-29

30-49

( R )

0,89

0,92

1,07

( R )

0,881

0,83

1,04

( R )

0,872

0,838

1,02

( R )

0,87

0,821

1,04

( R )

0,92

0,89

1,14

( R )

0,899

0,896

1,04

( R )

0,87

0,83

0,95

( R )

0,87

0,83

0,96

( R )

0,87

0,83

0,97

( R )

0,91

0,84

1

Région -résidence

***

***

**

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Brazzaville

Pointe Noire

Sud

Nord

( R )

0,85

1,81***

3,19***

( R )

0,857

1,88***

2,16**

( R )

0,87

1,59*

1,67

( R )

0,98

1,85**

2,03**

( R )

0,87

1,5

1,6

( R )

0,87

1,29

1,41

( R )

0,87

1,02

1,2

( R )

0,87

1,02

1,2

( R )

0,87

1,05

1,18

( R )

0,86

1,06

1,19

Age au 1er rappor

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Ns

Age<16 ans

Age>=16 ans

0,96

( R )

0,94

( R )

0,93

( R )

0,95

( R )

0,88

( R )

0,88

( R )

0,86

( R )

0,85

( R )

0,86

( R )

0,84

( R )

KHI-DEUX

36,0***

55,3***

57***

57***

75***

75***

91,***

93***

94***

103***

Source : Traitement EDSC-1; (***P<=1% ; **P<=5% ; *P<=10% ;Ns non significatif)

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.