WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Développement intégré des systèmes de production basés sur les techniques de collecte des eaux pluviales dans les régions montagneuses du Sud-Est de la Tunisie: Le cas du micro-bassin versant Rebiaa Zammour-Béni-Khédache - Tunisie

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed KOUAKBI
Institut Agronomique Mediterranéen - Master of Sience 2025
  

précédent sommaire suivant

Partie III : Scénarios de développement à partir du système productif actuel... 69

1. INTRODUCTION 70

2. HYPOTHÈSES GÉNÉRALES 70

3. PRISE EN COMPTE DU RISQUE 71

4. PRÉSENTATION DES SCÉNARIOS 72

4.1. Evaluation comparative des scénarios (technique) 73

4.2. Evaluation économique des scénarios 75

4.2.1- Les investissements de trois scénarios 75

4.2.2- Charges d'exploitations 75

4.2.3- Charges totales (investissement + charges d'exploitation) 76

4.2.4- Les recettes 76

4.2.5- Critère de la somme des flux financiers actualisés (VAN) 77

4.2.6- Critère du taux de rentabilité interne TRI 78

4.2.7- Test de sensibilité de la solution de base aux différents scénarios 80

4.2.8 - Choix d'un scénario 80

Conclusion générale 82

Références bibliographiques 86

Annexes 88

Introduction

Les sociétés en Tunisie, ont depuis longtemps accordé une grande importance à la conservation des eaux et des sols. Différentes techniques ont été développées comme système de culture à travers l'histoire du pays, constituant ainsi un patrimoine important à conserver. Nous avons pu voir que l'érosion sous toutes ses formes, constitue une grave menace à la fois pour l'environnement physique et humain en région montagneuse du sud-est tunisien et également pour l'économie de ces régions (par la baisse de la production agricole et pastorale). Ajouter à cela, les conditions climatiques et édaphiques non favorables (sécheresse, irrégularité et fortes intensités des pluies ) qui contribuent à la dégradation de ces systèmes de culture.

En effet le caractère torrentiel des pluies, conjugué avec les caractéristiques morphologiques et pédologiques de ces reliefs, favorisent le ruissellement. Ce dernier est intense en particulier lors des pluies exceptionnelles comme celles de septembre 1969 (Ballais, 1969) et de mars 1979 (Bonvallot.1979). Cela a provoqué une forte érosion hydrique des sols et une destruction des petits ouvrages appelés Jessours.

Ces jessours sont de bons exemples témoignant de la diversité et de l'ancienneté de techniques traditionnelles de conservation des eaux et des sols en Tunisie.

La dégradation due aux eaux de ruissellement contribue à l'érosion, au transport et à l'accumulation des sols. Cette dernière s'effectue dans les zones d'épandage (plaines et dépressions intra-montagnardes).

A cette perte en sol s'ajoute une grande perte en eau, car la partie ruisselée des eaux de pluie est évacuée vers la mer ou vers le désert. De ce fait, elle ne contribue pas à l'alimentation de la végétation des milieux où les précipitations ont eu lieu.

Ces effets dégradants des eaux de ruissellement ont beaucoup (érosion des sols, destruction des jessours) contribué dans la zone d'étude (Beni Khédache) à l'accentuation du phénomène de désertification dans les montagnes. Ils constituent, par conséquent, un handicap pour un développement durable de cette zone.

Malheureusement, ce patrimoine des jessours est de nos jours menacé d'abandon et de destruction à cause des pluies torrentielles, ajouté à celui-ci d'autres facteurs qui ont contribué à la dégradation de la vie socio-économique et écologique dans cette région (chômage, exode rural, sécheresse, dégradation des sols et du couvert végétal dans les parcours, faiblesse de productivités et faiblesse des revenus).

Pour trouver des solutions adéquates à l'amélioration de la valorisation de ces eaux de
ruissellement et la protection de ces techniques traditionnelles de collectes des eaux de

ruissellement, des recherches ont été entreprises à l'Institut des Régions Arides et ont permis de concevoir et mettre au point des nouvelles techniques.

Face à ces problèmes cités précédemment, notre travail propose à travers un modèle de simulation technico-socio-économique basé sur trois scénarios de développement du système productif et d'optimisation de l'exploitation des eaux de ruissellement dans le micro-bassin versant Rebiaa à Zammour (fig. 10). Il s'agit d'atteindre les objectifs suivants :

· L'amélioration du niveau de maîtrise de ces ressources pour l'optimisation et l'exploitation des eaux de ruissellement par l'introduction des nouvelles techniques adaptées et acceptées par la population ;

· La valorisation de l'eau de ruissellement collectée derrière les ouvrages de rétention (Tabias) ;

· Le stockage d'une partie de l'eau pour l'usage domestique et pour l'irrigation complémentaire ;

L'intensification de la production agricole par la croissance du rendement et l'introduction des nouvelles espèces arboricoles plus rémunératrices.

Ce travail est développé en trois parties : La premier partie traite la gestion de l'eau en milieu aride, les caractéristiques édapho-climatiques et socio-économiques de la zone d'étude, l'innovation dans la gestion de la ressource en eau, la problématique et l'objectif d'étude. La deuxième partie concerne l'identification de la méthodologie et la présentation de l'étude de cas, la troisième parie est consacré aux scénarios de développement à partir du système productif actuel et enfin une conclusion qui constitue une synthèse des résultats obtenus.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy