WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Influence du blanchiment sur les caroténoides de l'igname: Dioscorea schimperiana


par Augustin Tchongouang Diene
Université de Douala - maitrise 2007
  

précédent sommaire suivant

I.6- Généralités sur l'espèce Dioscorea schimperiana

De la famille des Dioscoréacées, l'espèce D. schimperiana est aussi appelé "chimpanze yam" à cause des nombreux poils qui hérissent le tubercule et de la forme en pied de singe de certaines variétés. Cette espèce est peu répandue mais très appréciée par certaines tribus d'Afrique centrale et septentrionale. Elle est connue sous le nom de "nlen" par les Bamiléké au Cameroun. La couleur de la chair est jaune ou brunâtre et certaines variétés brunissent vite après épluchage. Cette igname de texture grossière, présente des caractéristiques culinaires médiocres et s'effrite souvent lors de la cuisson (BELL, 1981).

Photographie A: Tubercules d'igname D. schimperiana (KAMDE 2006)

Comme le décrit WURSTEN en 2007, ces espèces ignames sont les plantes à tige grimpantes, qui s'enroulent autour d'un support et sont souvent dioïques. Les feuilles pétiolées, cordiformes sont alternes.

 Photographie B : Plante du Dioscorea schimperiana prise par HYDE, M.A et WURSTUN,B ( 2007)

I-7- Composition chimique des Ignames Dioscorea schimperiana

Chez Dioscorea schimperiana, on trouve aussi bien les métabolites primaires que secondaires :

Comme métabolite primaire, cette igname contient pour 100 g de partie comestible : 13,14 g à 17,14 g de glucides ; 1,8 g de protéines et un taux de lipides inférieur à 2 % de la matière sèche. Le Dioscorea schimperiana contient aussi des fibres (0,71 à 1,3 %) des sels minéraux (Ca, P, Fe) et les vitamines (thiamine, niacine, la riboflavine et le -Carotène qui est une provitamine A (COURSEY et ALDO, 1996).

Comme métabolite secondaire, les tests caractéristiques qui ont été mené par BIENG en 2005 dans le but de contribuer à l'étude phytochimique de Dioscorea schimperiana ont révélé que cette igname contient les composés phénoliques, des stérols, des alcaloïdes mais de flavonoïdes qui sont des polyphénols doués de propriétés biologiques très importantes (YAMGA, 2006). BIENG en 2005 a pu isoler un stérol qui a été identifié comme le stigmata - 5,22-dien-3-sol de formule brute C29H48O.

précédent sommaire suivant