WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

De l'incidence de la concurrence sur le marché des assurances en Droit positif Congolais : approche synchronique et perspectives

( Télécharger le fichier original )
par Olivier BAZIBUHE
Université de Lubumbashi - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.5. APPROCHE GENERALE DU MARCHE

La concurrence dont il est question dans ce chapitre s'applique sur un terrain donné et même les assurances dont il est question dans ce travail s'appliquent sur un terrain. Il apparait alors nécessaire de faire une appréhension du marché et de ses différentes structures.

§. 1. Notion

D'un point de vue économique, le marché peut être défini comme un ensemble de produits présentant entre eux une forte substituabilité au niveau de la demande et de l'offre. Mais nous retenons à notre niveau que le marché est le lieu où l'ensemble des demandes et des offres se rencontrent. Il est la rencontre d'un ensemble d'offres et des demandes donnant lieu à un échange sur la base d'un prix. Il y a donc l'offre, la demande, l'échange et le prix comme éléments constitutifs.

Le marché suppose un comportement collectif des agents économiques à l'égard des biens visés.

Le marché se caractérise par le nombre d'acheteurs et de vendeurs, la nature des biens, le degré d'information sur les quantités et la qualité des biens ainsi que le prix pratiqué et la mobilité des vendeurs et des acheteurs.

La combinaison de ces caractéristiques donne des formes alternatives au marché que l'on appelle structures du marché.

§. 2. Les structures du marché

Comme susvisé, les structures du marché différent selon différentes caractéristiques énumérées ci-haut.

Ainsi, nous distinguons la concurrence, le monopole et le monopsone.

A. LA CONCURRENCE

La concurrence se définit comme une structure du marché caractérisée par la confrontation libre d'un grand nombre d'offreurs et des demandeurs dans tout domaine pour tout bien et service. Elle se décline sous deux formes à savoir : la concurrence parfaite et celle imparfaite.

a. La concurrence parfaite

La concurrence parfaite ou pure a ses caractéristiques que sont :

- L'atomicité des centres de décision

La concurrence pure implique un grand nombre d'entreprises et d'acheteurs. Les entreprises doivent être de petite dimension et posséder chacune une petite part du marché. Les vendeurs et les acheteurs doivent subir le prix du marché, ils ne doivent avoir aucune influence sur le prix et le volume de la production. Ils ne peuvent pas modifier par leur conduite le comportement d'autres agents économiques. Les entreprises subissent le marché.

- L'homogénéité des produits

Dans la concurrence parfaite, les biens produits par les firmes doivent être homogènes, sans signe d'identification des producteurs et vendus au même prix.

- La transparence du marché

Les offreurs et les demandeurs ont connaissance des conditions des prix appliqués sur le marché ainsi qu'une connaissance des quantités des produits disponibles et de leurs caractéristiques.

- La fluidité parfaite de l'offre et de la demande

Sur le marché de concurrence parfaite, les agents économiques sont libres d'y entrer et d'en sortir à tout moment, ils sont mobiles. Cette liberté entraîne l'adaptation de l'offre à la demande en cas d'afflux des demandeurs et de la demande à l'offre suivie de hausse ou de baisse de prix.

Nous retenons que la concurrence est difficilement applicable compte tenu de ses exigences et constitue un cadre théorique de repère. Cette structure du marché est optimale dans la mesure où elle maximise le bien-être total.

b. La concurrence imparfaite

Cette structure comprend certains éléments de la concurrence parfaite et en manque d'autres. Dans cette structure, les produits sont différents, pas d'homogénéité et les économies d'échelle potentielle y sont limitées. La transparence n'est pas de mise non plus dans cette structure. Elle se décline à son tour sous deux formes :

- La concurrence imparfaite monopolistique

Ici les produits sont hétérogènes et les vendeurs ne tiennent pas compte dans leurs décisions des réactions des uns et des autres. Il y a plusieurs acheteurs et vendeurs mais chacun est caractérisé dans la vente des produits appropriés ou petits monopoles. Cette structure est plus proche de la réalité et a le mérite de démontrer que le prix, le coût, la dimension et le profit des entreprises sont influençables.

- La concurrence imparfaite oligopolistique

L'oligopole est une structure de marché dans laquelle opère un nombre réduit d'entreprises dont les affaires sont interdépendantes. Chaque entreprise considère l'influence de ces actions sur les décisions de ses concurrents. Lorsqu'il y a un nombre réduit d'acheteurs et des vendeurs, l'oligopole est bilatéral.

B. LE MONOPOLE

Il est une structure du marché caractérisée par la présence d'un seul producteur ou offreur, il peut résulter des facteurs naturels ou de la volonté d'un opérateur ou des pouvoirs publics. Le monopoleur réalise des bénéfices et même à long terme alors que dans le marché de monopole parfait, on ne réalise que les bénéfices à court-terme. Le monopoleur peut provoquer la hausse de prix, le marché est fermé et il a la maitrise du prix et de la production. Un tel marché est dangereux. Le monopole se décline aussi sous deux formes :

a. Le monopole pur

Ici le monopoleur fixe le prix comme il l'entend ainsi que la production. Il peut vendre à chaque demandeur le même article mais à des prix différents. Ce monopole existe différemment de la concurrence pure qui n'existe pas.

b. Le monopole discriminant

Le monopoleur fixe ici le prix par catégorie d'acheteurs, il est fondé sur la discrimination. Le monopole est le marché le plus discriminant qui puisse exister. Le marché sur lequel cohabitent un seul acheteur et un seul vendeur est un monopole bilatéral.

C. LE MONOPSONE

C'est une structure de marché qui ne comprend qu'un seul acheteur et concerne généralement le marché des facteurs. Le monopsone s'explique souvent par l'absence de mobilité dans les vendeurs éventuels. Le monopole bilatéral est alors la combinaison du monopole et du monopsone.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net