WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'espace web du sénégal : étude de son degré d'ouverture ´┬átravers l'analyse des liens hypertextes

( Télécharger le fichier original )
par El Hadji Malick GUEYE
Université Paris 10 Nanterre - Master de Recherche 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.2.2 Vers la zone Europe - Amérique du Nord

C'est la zone qui a reçu la grande partie des liens externes émis vers les ccTLDs par les sites sénégalais, 1029 des 1236 liens, soit plus de 83%. Ces liens sont inégalement répartis entre les 30 pays concernés dans cette zone :

Figure 29 : Répartition des liens émis par les sites sénégalais vers l'Europe-Amérique du Nord

C'est le nombre de « sitations » reçues par la France qui frappe dans cette figure. Cela représente plus de 57% des 1029 liens émis vers cette zone, et meilleur encore, cela fait 48% de l'ensemble des liens vers les 86 pays touchés par les sites sénégalais. Les relations assez privilégiées entre la France et le Sénégal explique le fait que l'hexagone soit la destination préférée des « sitations » des sites sénégalais. Ancien colonisateur du Sénégal, la France est le premier investisseur et premier client du Sénégal et est présente dans les capitaux des grandes entreprises sénégalaises. Elle accueille la plus importante communauté estudiantine étrangère du Sénégal sans compter les immigrés. Ces relations politico-économiques privilégiées se sont donc naturellement traduites « virtuellement » d'où la forte présence du (.fr) dans l'espace Web sénégalais. On remarque aussi un autre pays qui entretient avec le Sénégal des relations bilatérales multiples et diverses, le Canada. Aussi bien au niveau de la protection de l'environnement, de la lutte contre la pauvreté et enfin du développement des NTIC à travers par exemple le projet Acacia, la coopération canadienne est une réalité au Sénégal. Qu'il se place en deuxième rang des pays les plus « sités » par les sites sénégalais n'est donc pas une surprise. Ce qui est par contre surprenant, c'est la place de l'Allemagne. Elle n'est pas assez présente au Sénégal pour pouvoir attirer autant de liens de la part des sites sénégalais. Une vérification de notre corpus nous a révélé qu'une bonne partie de ces liens vers l'Allemagne (84 liens plus précisément) est émise par l'ambassade d'Allemagne au Sénégal ( www.ambassade-allemagne.sn). Sinon, la quasi totalité des pays européens a été touchée par les sites sénégalais, de l'Europe occidentale à l'Europe centrale en passant par la Scandinavie et les pays Baltes.

Voyons maintenant la répartition de ces pays en fonction des types d'autorité et types de site :

Figure 30 : Répartition des 30 pays européens-nord américains « sités » en fonction des types d'autorité

Les sites d'institution, comme ce fût le cas dans la zone Afrique, sont les sites qui touchent le plus de pays. Et on ne répétera jamais assez leur dynamisme et le rôle qu'ils jouent dans « l'extériorisation » du Sénégal via le Web. Les sites d'entreprise montrent aussi une forte présente et semblent bien ouverts aux pays européens.

Figure 31 : Répartition des 30 pays européens-nord américains « sités » en fonction des types de site

Nous notons ici presque la même configuration que dans la zone Afrique. Ce sont les sites de ressources qui sont les plus ouverts, notamment à cause de l'effort déployé sur les informations fournies et le contenu. Ils sont suivis par les sites de recherche malgré leur petit nombre. Et enfin, nous avons les homeserveurs qui n'ont « sités » que 12 pays dans cette zone en dépit de leur nombre assez important dans le corpus. Et comme toujours, les services Web ne sont liés à aucun pays ni dans la zone Afrique ni dans celle-ci.

précédent sommaire suivant